Les Randonneurs Nus de Provence

Randonue

  • Randonue croix de Bairols

    Le samedi 9 avril Jean-Paul me récupère à Vence pour ma première randonue. A Bairols nous retrouvons nos 6 autres compagnons et compagnes et notre groupe se met en marche vers 9.30. Jean-Paul nous ouvre le chemin au milieu des châtaigniers dans la lumière du matin. Nous nous déshabillons après quelques minutes et continuons notre progression sur le sentier.Image0

    Jean-Paul partage ses connaissances en géologie au fur et à mesure de note progression vers la crête en nous montrant diverses roches, sédiments, galets et sables. Nous passons par quelques bergeries abandonnées, passons par le lieu-dit ‘les lacs’ et continuons notre marche vers la crête pour notre pause déjeuner. Nous arrivons à la clairière du col vers 12.30 où nous nous arrêtons au soleil.Image1 5

    Après 1.30 nous reprenons la sente abrupte en lacet qui descend vers les voitures que nous apercevons tout en bas. La ravine est vertigineuse, le vent a changé de direction et redoublé. Nous faisons une halte rapide où devait se trouver La Croix de Bairols, disparue, et continuons notre descente. Après une bonne heure nous atteignions les abords de La Chapelle où il nous faut nous rhabiller. Le village se dessine à quelques pas.

    Jean Paul nous suggère une promenade dans les rues. Nous nous arrêtons pour nous désaltérer dans le troquet local. La bière est locale, la terrasse conviviale, nous y passons un moment agréable. David et Judith ont la gentillesse de nous inviter. Nous nous séparons peu de temps après, il est 16.30.Image2 1

    Ce fut une journée magique, un groupe très sympathique, une organisation parfaite, 8.2 km par un temps doux et agréable. Cette première randonue m’a complètement séduit et j’attends avec impatience la nouvelle proposition de Jean-Paul.

    Texte et photos de Bernard.

  • Randonue à Calern

    11/09/2021 randonue à Calern

  • Randonnuit à Saint Vallier de thiey

    Superbe randonnue sous la lune de 19h30 à minuit. Cette fois nous sommes nombreux, merci Ivan pour la direction du groupe.

    P8172691

    Temps excellent, météo parfaite et lune majestueuse. A nous les bories, puits, gouffres et sépultures étrusques  entre cries de hiboux et d’autres animaux  nocturnes.

    Img 20210817 205309

    Repas de groupes sur des assises de pierres bien chaudes, socca, rosé et échanges divers de repas sous une lumière  magnifique. 

    C’est une renaissance des instincts ancestraux, marcher à la lueur de la lune. Génial. Observer le ciel et les constellations, sublime !

    Éric 

     

  • Pont de Madame , Artuby

    Hier 7 août, peu de randonnueurs disponibles ! 

    Img 20210807 100925

    Jean-Paul nous fait le plaisir de venir pour sa première  randonnue  depuis son opération du genou. La température est idéale, ciel  légèrement  couvert, pas de soleil direct. Nous traversons l’atturby au pont de Madame et nous allons en direction d’une vieille ruine d’un château en passant par une église rénovée  et privatisée. Img 20210807 102821

    Bon en fait toute la colline est privatisée  et nous avons le privilège  de tomber sur le très sympathique "propriétaire " qui nous l’a bien confirmé !  Hum !

    Anyway ! De magnifiques  papillons, bourdons et sauterelles nous entourent entre lavandes,  sarriettes, raisins d’ours, etc. Img 20210807 105901

    Retour en Arturby pour le repas et une fraîche baignade. Puis, en amont nous allons jeter un œil à la piscine des jeunes du coin qui plongent d'en le canyon en amont du petit lac.

    Éric 

     

     

  • Saint Auban - Les colettes

    Randonnue du 24 Juillet, il fait 14°C et il pleut un peu à 8h30 sur le parking désert. Cela semble une sortie qui va mal tourner.

    Puis finalement le temps se calme, et les sept participants arrivent, au moins c'est un temps à ne pas mettre un textile dehors. Randonnue assez facile avec un IBP de 39.

    Nous partons en direction de la cascade avec entrain, il y a très peu d'eau dans les rivières, donc pas besoin de chaussure spéciales. On rencontre une femme tout sourire à proximité près du hameau "Les Colettes". 

    Un petit tour vers la cascade qui alimente le hameau en eau et un grand détour dans le defens des colettes, afin de revenir pas le lit à sec de la rivière. Plein de magnifiques ammonites sur les parois rocheuses.

    Puis on prend notre repas dans le lit de la rivière avant de barboter dans les zones plus humides de la rivière. On va rester dans le lit du vallon de saint Pierre jusqu'au parking en ne rencontrant qu'une famille dans cette zone.  Finalement retour à 24°C en passant très agréable.

    Eric

    Colette

    Lescoletteslescolettes.gpx (147.42 Ko)

    Les colettes 1

     

  • Promenade sur le Bas Thorenc

    Ce samedi 10 juillet, nous sommes 4 randonnueurs pour faire une dizaine de km dans une forêt de sapin et de être.

    La température est idéale pour marcher et nous allons principalement prendre des chemins forestiers coupe feu. Par contre, malgrès un chemin identifier sur la carte, nous allons devoir nous tailler un chemin dans les buis et les noisetiers pour les 200 premiers metres avec un peu d'escalade.

    Img 20210710 133649

    Ensuite magnifique paysage sur les deux verssants de la colline avec thorenc d'un côté et Andon de l'autre. Nous avons un peu de vent pour nous rafraichir, quasiment personne, nous avons juste rencontré un couple en VTT électrique au début de notre randonnée. Puis nous avons fait l'inventaire des fleurs diverses et variées. De plus, nous avons fait une ventrée de fraise des bois tout au long du chemin avec repas au sommet en surplombant le village d'ANDON.

    Par contre, vers Thorenc, il y a des travaux très important et un grand défrichage qui met la montagne à nue (elle aussi). Après recherche sur internet, il va y avoir plusieurs fermes solaires entre Andon et Malamaire et Engie construit vers Thorenc cet première ferme solaire. Vive le monde moderne Ecolo.

    Retour ensuite au col bas par la route afin de ne pas reprendre le chemin des buis et noisetiers puis arrêt au bar d'ANDON.

    Col andon caillecol-andon-caille.gpx (262.75 Ko)

    Carte andon caille

  • Le Bauroux

     

    Randonnée de Valderoure au Col Bas en passant par le Bauroux.

    Nous serons 8 pour cette ballade nue du mois de juin 2021. Nous allons nous garer à Valderoure et nous suivrons la piste qui mène à la vieille église et aux ruines du vieux Séranon. La montée est progressive, heureusement à l'ombre, mais il fait bien chaud en ce mois de juin. Rien à voir avec le froid glacial de 2013.

    Bauroux2021

    La montagne est un jardin magnifique avec des fleurs de toutes les couleurs et des chants d'oiseaux enchanteurs. Presque personne, un coureur de trek passe par là. Juste un bonjour.

    Le Bauroux

    Puis on monte en direction du sommet, on découvre un nouvel observatoire en cours d'installation en nid d'aigle au-dessus de la route Napoléon.On va y jeter un œil, c'est magnifique ce point de vue. De plus nous sommes observés par deux parapentistes et un planeur qui profitent des courants d'air ascendants. Nous allons poursuivre notre randonnue jusqu'à la croix du sommet du Bauroux, là, on s'installe pour manger et partager le vin et discourir de chose et d'autres. Un jeune couple nous surprend, mais rapidement nous discutons avec eux en tenue de peau. Puis, nous redescendons tous vers le Col Bas. Après un rapatriement des véhicules au col bas, nous nous séparons tous bien fourbu.

    ÉricScreenshot 20210520 215701

  • Randonnue en Forêt domaniale du Cheiron

    Superbe beau temps à Gréolières les neiges au 26/06/2021, nous sommes 3 randonnueurs et un journaliste de canal+.

    Le temps des fleurs de pivoine est passé et les plantes arborent des gousses en train de sécher mais aucune fleur.

    Notre promenade à l'ombre des arbres sur l'ubac du Cheiron et superbe avec la mélodie de quelques oiseaux chanteurs. Personnes dans les environs, un océan de verdure pour nous seul.

    Nous ne rencontrons qu'un VTTiste qui nous voit en tenue d'adam et qui discute avec nous à propos du parcours. Nous sommes alors exposé au soleil et nous recherchons activement de l'ombre pour notre repas.

    Après une bonne montée de 600 m, nous nous retrouvons au bar au niveau du parking de la station de ski pour un bon rafraichissement.

    Screenshot 20210615 221021

  • Randonue au départ de Puget-Théniers


    Un couple d'allemand nous a fait l’honneur d'écrire leurs impressions lors de cette randonue !  

    Img 20210529 125447 v1

    Bonsoir Dominique
     
    Nous avons joint notre rapport quelque peu tardif de la merveilleuse randonue 
     
    Es gibt Dinge die man im Leben einmal machen sollte. Erst nach dem man es erlebt hat kann man ein Urteil abgeben wie es sich anfühlt.
    Manchmal muss man auch ein wenig über seinen eigenen Schatten springen und alte Denkmuster ablegen um Neues zu erleben.
    Wir haben diesen Schritt gewagt und uns einer Gruppe von Wanderer angeschlossen die auf nicht stark frequentierten Routen nackt wandert.
    Dank dem Internet haben wir Kontakt zu dieser Gruppe aufgenommen die uns ermöglicht hat einmal bei einer Wanderung teilzunehmen.
    Anfangs waren wir sehr nervös da wir nicht genau wussten was uns exakt erwartet und wie wir uns unterhalten, da wir Deutsch, Englisch und ein paar Brocken Französisch sprechen.
    Am vereinbarten Treffpunkt in Puget-Thénieres angekommen, haben wir uns der Gruppe von acht Teilnehmer vorgestellt.
    Zum Glück sprachen einige der Teilnehmer ausser Französisch noch eine Fremdsprache, so konnten wir uns doch noch sehr gut unterhalten. 
    Die Konversation führten wir teils in Deutsch, Englisch oder in einigen Brocken Französisch.
    Wir wurden von allen Teilnehmern von Anbeginn sehr offen und freundlich aufgenommen. 
     
    Die Wanderung führt aus dem Zentrum Richtung Crete d’ Aurafort Origan.
    Etwas ausserhalb kam der Moment wo wir uns der Kleidung entledigten und den Aufstieg in Richtung Grat fortsetzen. 
    Es war ein sehr befreiendes Gefühl die Kleider abzulegen und bei angenehmen Temperaturen  durch eine naturbelassene wunderschöne Landschaft zu wandern.
    Man fühlt sich verbunden mit der Natur und spürt sie viel intensiver.
    Wir genossen die mehrstündige Wanderung sehr. 
    Die Zeit verging wie im Fluge und wir erreichten das Ziel der Wanderung Origan Village.
    Das Bad in einem Seitenfluss der Var war sehr angenehm und eine wohlverdiente Abkühlung.
     
    Für uns war dies ein sehr besonderer Tag den wir noch lange in guter Erinnerung behalten werden.
     
    Bei Dominique und allen möchten wir uns ganz herzlich bedanken, für diesen wunderschönen Tag.
    Wir wünschen euch allen alles Gute und eine gute Zeit. 
     
    Herzliche Grüsse 
     
    Erika und Martin

    Img 20210529 140455 v1

    Voici la traduction en Francais :

    Il y a des choses que vous devriez faire une fois dans votre vie. Ce n'est qu'après l'avoir vécu que vous pouvez juger de ce que vous ressentez.
    Parfois, vous devez sauter un peu par-dessus votre propre ombre et vous débarrasser d'anciens schémas de pensée afin d'expérimenter de nouvelles choses.
    Nous avons osé franchir cette étape et avons rejoint un groupe de randonneurs qui marchent nus sur des itinéraires peu fréquentés.
    Grâce à internet, nous sommes entrés en contact avec ce groupe qui nous a permis de participer une fois à une randonnée.
    Au début, nous étions très nerveux parce que nous ne savions pas exactement à quoi nous attendre et comment parler, car nous parlons allemand, anglais et un peu de français.
    Arrivés au point de rendez-vous convenu à Puget-Thénieres, nous nous sommes présentés au groupe de huit participants.
    Heureusement, certains des participants parlaient une langue étrangère en plus du français, nous pouvions donc quand même très bien parler.
    Nous avons mené la conversation en partie en allemand, en anglais ou quelques mots en français.
    Nous avons été accueillis de manière très ouverte et amicale par tous les participants dès le début.

    La randonnée part du centre vers la Crète d'Aurafort Origan.
    Un peu plus loin à l'extérieur est venu le moment où nous nous sommes déshabillés et avons continué l'ascension vers la crête.
    C'était une sensation très libératrice de se déshabiller et de marcher à travers un magnifique paysage naturel à des températures agréables.
    Vous vous sentez connecté à la nature et la ressentez beaucoup plus intensément.
    Nous avons vraiment apprécié la randonnée de plusieurs heures.
    Le temps a filé et nous avons atteint la destination de la randonnée, Origan Village.
    Le bain dans un affluent du Var était très agréable et un rafraîchissement bien mérité.

    Pour nous, ce fut une journée très spéciale dont nous nous souviendrons avec émotion pendant longtemps.

    Nous tenons à remercier Dominique et tout le monde pour cette merveilleuse journée.
    Nous vous souhaitons tout le meilleur et un bon moment.


    Meilleures salutations

    Erika et Martin

    Img 20210529 165404 v1

     

     

  • Randonue au Lauvet d'Ilonse

    Samedi 19 septembre, randonue au Lauvet d'Ilonse

    Source.

    P1100174 1

    Textiles rencontrés au sommet qui nous ont autorisés à rester nus.

    P1100181 1

    P1100185 1P1100186 1

    Fichier trace GPX : Track 20200919 094613 lauvet d ilonsetrack-20200919-094613-lauvet-d-ilonse.gpx (139.34 Ko)

    Track 20200919 094613 lauvet d ilonse

     

     

  • Randonue au vallon de Berthéon - Var

    Dimanche 6 septembre : Randonue aquatique dans le lit du Var, proche du vallon de Berthéon.20200906 105428 1

    Avec Jean-Paul, Danièle et Bernard, enfant et petits-enfants, Rennie, Gloria et Eric, Dominique B, Dominique D, Ivan et Thierry nous atteignons l’aire du Roua dans les gorges du Daluis. Groupe sympathique intergénération de presque 3 ans à retraités.

    Par le petit chemin partant de la route des gorges du Daluis (D 2202), nous descendons sur les berges du Var à un endroit où le fleuve est peu profond à débit régulier et offrant de part et d’autre de larges berges, plages de galets avec sable gris. Sable gris faisant le bonheur des enfants par des pâtés et même des adultes par des enveloppements corporels de boue grise rappelant les soins de thalassothérapie.P9061681 1

    Equipé de chaussants protégeant des pierres et rochers, un groupe prendre la direction du lit du Var en amont du fleuve vers le pont de la Mariée. La progression se fait successivement au sein de la rivière et sur les berges du fleuve. Par des zigzags suivant le parcours le plus opportun. L’eau est à environ à 12°, nous ne ressentons pas le froid, d’autant que le soleil pénètre dans les gorges.La hauteur d’eau varie entre à mi-mollet et mi-cuisse selon les endroits, des vasques permettent la baignade.Notre progression est facilitée par une eau translucide distinguant les fonds et permettant de repérer trou, rocher, boue.20200906 114234 1

    Les gorges sont magnifiques : Le Daluis présente des roches rouges parmi les plus anciennes des Alpes-Maritimes : fin de l’ère primaire (Paléozoïque). Le Var et son affluent le Cians, ont taillé des gorges profondes et abruptes dans les massifs de couleur rouges du dôme de Barrot. Leur couleur confère à cette région l’appellation de « Colorado niçois ».

    Notre marche sera stoppée par un éboulement de gros rochers obstruant une partie du fleuve : goulot d’étranglement augmentant et rendant dangereux le volume et la puissance de l’eau.

    Img 5949 1Très belle balade nue aquatique dans un décor exceptionnel, fait de rouge ponctué de tâches de végétation d’un vert éclatant jouant entre ombre et lumière.

    Un déjeuner offrant un moment de convivialité sera pris à l’ombre des arbustes du lit du Var.Img 20200906 141351 1

  • Randonue Montagne de Brouis

    Samedi 22 aout 2020 : Randonue montagne de Brouis.

    P1090936 1 1

    Chateau Rima

    P1090938 1P1090951 1P8221649 120200822 155920 1Distance 7.7 km Dénivelé 450m IBP Index 49 Poucetage de montée 14.2%

    Fichier trace gpx Montgne de brouis track 20200822 094550montgne-de-brouis-track-20200822-094550.gpx (116.14 Ko)

     

  • Randonue à la Chapelle St Jean du Désert

    Jeudi 23 juillet, randonue à la chapelle St Jean du Désert. Nous sommes 5 au départ du pont de St Joseph sur la route 202 entre les Scafarel et Rouaine. A 8h00 du matin la température et encore fraîche. Nous faisons un petit bout de la route à pieds pour rejoindre le pont St Joseph.20200723 082500 1

    La piste est raide et la température du corps augmente vite, après le premier virage nous ne sommes plus en vu de la route nous pouvons nous mettre nus, nous y resterons toute la journée.

    20200723 084500 1De la piste nous apercevons un petit village encore habité ; Jaussiers à ne pas confondre avec Jausiers près de Barcelonnette.

    20200723 090757 1Nous quittons la piste pour prendre un sentier qui monte très légèrement après environ 3 km nous arrivons au village d’Ourges abandonné en 1959, j’ai eu l’information par une dame sur le groupe : Villages et hameaux des Alpes Maritimes et haute Provence sur FaceBook.

    20200723 094112 1Dans ce village il y a un personnage qui entretient une petite maison qui ressemble plus à une borie.

    20200723 094843 1Un kilomètre plus loin Rennie nous présente le lieu où sur le retour nous allons prendre un bain dans les vasques créé par la petite rivière St Jean.

    20200723 101021 1Après un bon raidillon 250m de dénivelé sur 1km nous voici arrivés à la chapelle St Jean du Désert. Un bâtiment immense au milieu de nul part.

    20200723 105149 1

    Pour ma part je n’irais pas plus loin pour préserver ma tendinite au pied, les autres continueront sans leurs sac à dos jusque sur la crête des Mortisses. En général il n’y a personne sur ce parcours surtout en semaine, avant d’arriver sur la crête il croiserons un jeune couple venu du petit village de Laval. Après un petit repas nous repartons par le même sentier et nous faisons trempette dans les vasque de St Jean.

    20200723 150532 1

    Fichier trace GPX pas complete mon téléphone n'avait plus de batterie ! : Track 20200723 081207 st jean du deserttrack-20200723-081207-st-jean-du-desert.gpx (121.31 Ko)Track 20200723 081207 st jean du desert

     

  • Randonue depuis Puget Rostang

    Jeudi 09 Juillet 2020 Randonue depuis le village de Puget Rostang.

    Ah Rennie, quel beau souvenir que d'avoir marché avec toi en randonu où nous étions sept. Un couple et moi nous nous étions inscrits depuis le camps de l'Origan. Ce fut un plaisir de marcher plusieurs heures comme j'aime le faire et avec toi qui te souciais de mon ben-être.
    "Ca va Raymond, ne glisse pas"
    Moi qui me prends toujours pour un jeune, j'ai senti que si on se souciait de moi, c'est que j'avais atteint un âge certain.
    Par la suite, j'ai parcouru les gorges du Verdon, suis allé dans la vallée du Lot, ai visité Rocamadour, Sarlat, les grottes de Pechemerle et de Lascaux. Ai passé par Mont Dore, sur monté sur le Pic Sancy pu pour remonter vers Brives où j'ai trouvé un amour de petit camping le Coq Rouge.

    J'ai parcouru en tout 3500  km avec Alice.."le nom de ma petite caravane". Je suis arrivé en Auvergne et suis monté en train sur le Puy de Dôme.

    Hier apres 44 jours d'escapade, suis arrivé chez moi en Suisse à Fleurier.
    J'ai retrouvé les photos que tu avais prises et voulais encore te remercier d'avoir organisèé cette balade qui restera un des beaux souvenirs de mes
    vacances.
    J'ai vu que d'autres possibilités de randonue étaient proposés et je m'y intéresserai pour une autre année.  J'espère chère Rennie que tu as pu reprendre tes vols sur Swiss avec toutes les précautions d'usage.

    Tu dois être une hôtesse de l'air merveilleuse. Je ferais bien un vol avec toi.
    Encore merci. Je te fais une grosse bise et te souhaite tout le meilleur.
    Raymond Berthoud du Val-de-Travers.

    Pugetrostang lacroixsurroudoule

  • Randonue au Pous depuis Gréolières les Neiges

    Samedi 4 juillet, Randonue au Pous depuis Gréolières les Neiges.

    20200704 093519 1

    20200704 130104 1

    20200704 131722 1

    20200704 154816 1

    20200704 155702 1

    Fichier trace GPX : Track 20200704 085843 la colle de sigale le poustrack-20200704-085843-la-colle-de-sigale-le-pous.gpx (197.7 Ko)

    Track 20200704 085843 la colle de sigale le pous

  • Randonue au vieux village de la Roque Esclapon

    Samedi 27 juin 2020,  Randonue au vieux village de la Roque Esclapon.

    20200627 092200 1

    P6271634 120200627 103644 120200627 114742 1

    Fichier trace GPX : Track 20200627 090855 la roque esclapontrack-20200627-090855-la-roque-esclapon.gpx (126.17 Ko)

    Track 20200627 090855 la roque esclapon

  • Randonue au sommet de l'Estelier

    Samedi 20 juin 2020. Randonue au sommet de l'Estellier.

    Le départ dans les rues du village n'est pas évident, le sentier est très mal balisé. Après avoir quitté le rues le sentier chemine dans un sous bois très agréable. 

    20200620 091548 1

    20200620 094423 1

    20200620 103440 1

    P6201556 1

    20200620 103459 1

    Nous avons rencontrés personne ! Nous sommes restés nus pendant plus de 6h30 !

    Fichier trace GPX : Track 20200620 084331 estelliertrack-20200620-084331-estellier.gpx (199.5 Ko)

    Track 20200620 084331 estellier

  • Randonue au plateau de Calern

    Vendredi 22 mai. Randonue au plateau de Calern après le confinement.

    C'est un endroit que j’ai du faire des dizaines de fois et j’y découvre toujours des choses nouvelles.

    Borie ou tombe préhistorique ?

    20200522 094135 1

    Un cerisier !

    20200522 101711 1

    La grotte dans une doline magnifique.  

    20200522 104646 1

    Encore une borie que je ne connaissais pas. 

    20200522 110408 1

    Et une autre !

    20200522 111846 1

    La plage de Calern il y avait 140 millions d'années.

    20200522 134331 1

    Nous avons trouvés la bergère !

    20200522 125200

    Fichier trace GPS : Track 20200522 091653 calerntrack-20200522-091653-calern.gpx (160.35 Ko)

    Track 20200522 091653 calern

  • Randonue au départ du col de Cornille (Caille)

    Samedi 14 mars : Randonue au col de Cornille. 20200314 093831 1J'ai programmé cette randonue pour essayer de trouver l’impact d’une météorite tombée il y plus de 160 000 ans. Il n’y a aucun écrit qui peu nous mettre sur la voie, je sais simplement que c’est au sud de Caille sur la montagne de l’Audibergue. J’ai donc commencé les recherches depuis le col de Cornille. 20200314 103516 1Je pensais que l’on allé être dans une foret assez dense et sans sentier. En fait nous sommes tombés sur une sente très bien marqué et au bout de quelques kilomètre nous avons compris qu’on étaient sur une piste de raquette. C’est vraiment une promenade très sympathique est accessible à tous. 89373193 800710927118062 9015513697245724672 n 1Sur le retour nous avons pris une sente non balisé pour trouver cet impact de météorite. A sente a été facile à suivre au début puis nous l’avons perdu, avec le GPS j’ai coupé le plus droit possible vers le sentier. Presque au sommet j’ai aperçu une dépression qui aurais pu être ce que nous cherchions. Ca nous a permit de trouver une autre sente pour le retour. 89646662 2505233896247143 676414231943315456 n 1En tout cas c’est un endroit magnifique pour la randonue et il n’y a personnes. A refaire avec un sécateur pour nettoyer la partie du retour.

    JP Guido

    Fichier trace GPX : Track 20200314 093413 col de cornilletrack-20200314-093413-col-de-cornille.gpx (78.02 Ko)

    Track 20200314 093413 col de cornille

  • Randonue au Puy de Tourrettes

    Dimanche 15 décembre, randonue au puy de Tourrettes

    Le début de la montée vers le puy de Tourrettes. Nous venons de doubler des randonneurs textiles c'est pour ca que nous sommes encore un peu habillés. 

    20191215 103516 1

    Nous voici à la tombe du chef de tribu, à mis chemin du sommet. 

    20191215 111344 1

    Nous avons manger sur le premier sommet du puy de Tourrettes 1259m où il y a des restes d’un Castellaras. Nous sommes presque arrivé au sommet principal 1268m.   

    20191215 130546 1

    Nous sommes redescendu par le sentier le plus connu marqué sur les cartes IGN et nous avons rencontrés beaucoup de randonneurs, à chaque fois notre nudité à été bien acceptée. 20191215 141515 1

    Fichier trace GPX : Track 20191215 095737 puy de tourrettestrack-20191215-095737-puy-de-tourrettes.gpx (132.67 Ko)

    Track 20191215 095737 puy de tourrettes

  • Randonue bois de Gourdon

    Samedi 7 décembre randonue bois de Groudon, le jour du Téléthon.

    A la sortie du bois de Gourdon nous passons au dessus de la carrière de la Sarrée. 

    20191207 103925 1

    Rencontre d'une belle borie adossée à un jas.

    20191207 104746 1

    Après la borie nous avons rencontrés une bonne dizaine de VVT Avec des adultes et des jeunes, nous n’avons pas eu le temps de nous rhabiller, mais ils n’avait pas l’ai d’être choqués. Pour ne pas les gênés nous sommes sortie du sentier et avons tracé à travers le maquis.

    20191207 112138 1

    Au retour nous nous sommes dirigés vers un sommet entouré de murs énormes. Je pense que c’est sûrement de la même période que le Castellaras de la Malle.

    20191207 132255 1

    Fichier trace GPX : Track 20191207 100126 bois de gourdontrack-20191207-100126-bois-de-gourdon.gpx (99.79 Ko)

    Track 20191207 100126 bois de gourdon

     

  • Randonue cime du Cerisier

    Samedi 12 octobre, randonue à la cime du Cerisier. 

    Le seul vertébré que nous avons rencontré tout au long de cette randonue.

    20191012 094429 v1

    Le début au dessus du lieu-dit est très raide, il faut monter doucement pour ne pas se casser les jambes. 

    20191012 101828 v1

    Après une longue crête nous voici enfin en vue du sommet.

    Pa121305 v1

    Pour la descente nous passons par les maisons (lieu-dit : Yerboa) que l’on a aperçus lors de notre montée. Il n’y a pas de sentier et notre progression n’est pas facile entre les ronces et les gratte-cul surtout que nous sommes nus.

    20191012 142959 v1

    Belle vue sur les gorges du Cian sur le sentier qui mène à Ciabanon.

    20191012 145701 v1

    Fichier trace GPX : Track 20191012 093438 rubitrack-20191012-093438-rubi.gpx (109.3 Ko)

    Track 20191012 093438 rubi

  • Randonue à la cime des Collettes

    Dimanche 6 octobre, randonue à la cime des Collettes.

    Colette, (Artiste, écrivaine, Romancière, 1873 - 1954) a dit : « Tendre vers l’achevé c’est revenir à son point de départ ».

    Cette randonue à 9 au départ de Toudon vers la cime de Colette (rien à voir cependant avec la romancière citée plus haut) correspond parfaitement à cette citation.

    Journée splendide, montée champêtre, passage minéral puis sous-bois protecteurs et enfin la cime objectif.

    Un panorama époustouflant et un vent (trop) rafraichissant. Mais le rosé en apéritif puis le rouge au casse-croûte en réchauffa certains……plus que d’autres.

    Retour à Toudon par un autre chemin où nous retrouvons Daniel qu’une condition physique pas au top avait forcé à quitter prématurément la randonnée.

    Boucle bouclée, sentiment d’achevé surtout après une belle rencontre, conviviale et chaleureuse, à l’Auberge du Mont Vial à Tourrette du Château.

    J’oubliais, nous avons croisé quelques textiles bienveillants qui en nous voyant dénudés ont dû se souvenir (ou pas) d’une autre citation de Colette : « Faîtes des bêtises mais faîtes-les avec enthousiasme ». Sauf que pour nous ce ne sont même pas des bêtises.

    Pa061206 1Pa061213 1

    20191006 120059 1

    20191006 115037 120191006 123337 120191006 115117 1

    Fichier trace GPX Track 20191006 100532 collettestrack-20191006-100532-collettes.gpx (170.87 Ko)

  • Randonue au départ d'Auvare

    Samedi 28 septembre, randonue au départ de village d'Auvare.

    Une fois de plus nous avons eu la météo de notre côté pour cette journée merveilleuse et pittoresque au sein de la vallée du moyen Var.20190928 100627 1
    En direction de Puget-Théniers, nous avons démarré notre Randonu dans le hameau d'Auvare . Il semblait inhabité. Charmant départ sur le GR510 sur une courte distance .
    Nous marchons sur un sentier de marne , roche dominante du parcours .20190928 105644 1

    Parcours à couper le souffle nous faisons notre halte déjeuné devant la tête de Rigaud , échange , nous partageons comme d'habitude notre repas . Leçon de cartographie, et petit rappel sur les azimuts.
    Nous repartons en croisant des VTTiste ... on a pu resté dénudé tout en échangeant une petite discussion.20190928 121625 1

    On passe d'un sentier  vert un paysage de terre rouge semblable au canyon ...  un peu plus rouge tout de même.

    C'est juste magnifique.

    A refaire absolument
    Au retour , sur la partie piste on croise 3 4/4 avec des chasseurs ....
    C'était plutôt rigolo20190928 141538 1

    Au col on descend par le col du mont sous le mont Auvare dans les ravines marneuse.
    On a marché durant 6 heures
    Dsc02703 1
    Très très belle journée dans la bonne humeur échanges d'informations précieuses.
    Une fois à Puget-Théniers, pour bien finir une petite bière pour chacun offert par notre Président organisateur monsieur Guido
    Graaaaaand merci

    Rennie.

    Fichier trace GPX : Track 20190928 095211 auvare collet de la vigudetrack-20190928-095211-auvare-collet-de-la-vigude.gpx (150.28 Ko)Track 20190928 095211 auvare collet de la vigude

  • Randonue cime de Suorcas

    Jeudi 26 septembre : Randonue cime de Suorcas. Randonnue au départ du Col de Turini . Il y règne normalement une humidité continue avec une météo peu fiable. Nous avons pu profiter d’une belle journée sans tous ces petits inconvénients.Dsc02648 1Dans la bonne humeur nous avons entamé notre boucle par une marche forestière avant d arriver à la Cime , nous avons pu commencer à remplir nos sacs de champignons : des sanguins principalement . Les autres bien que comestibles ne me viennent plus en tête.Dsc02655 v1 1

    Ciel bleu et chaleur estivale , nous ont pris par surprise. Après notre pause de midi , où nous avons échangé nos mets.

    nous avons continué notre « marche cueillette » en direction du Col . Nous avons pu remplir 2 sacs ….

    ce n'est qu'en fin de parcours et a une heure de l’arrivée que nous avons croisés quelques cueilleurs . Une tranquillité parfaite en semaine pour ce lieu .Dsc02663 1

    De retour à la voiture , petit réconfort, biere pour certain , glace artisanale pour d’autres . Pour faire vivre la dynamique local et nous faire plaisir en même temps ,( je vous conseille de ne pas hésiter de vous y rendre si vous êtes dans le coin), on a fait le plein de fromage à la vacherie de Mantegas à 2 minutes du Col en voiture.

    Merci à tous et à bientôt

  • Randonue depuis Douans

    Samedi 7 septembre 2019 Randonue depuis Douans.

    Pour gagner presque 100 mètre de dénivelé nous sommes montés jusqu'au bout de la piste en terre qui est praticable en voiture. C'est bien la première fois que l'on a pu partir de la voiture nu !

    20190907 152705 2

    Le sentier serpente entre quelques granges est s'élève trés vite ! 

    20190907 101421 1

    La vue est magnifique ! Nous sommes en face d'Auron et du Mounier.

    20190907 105117 1

    Nous sommes rattrapés par trois randonneurs qui connaisse bien Dominique. Je leur demande si on peu se remettre nu le reste de la monté avec eux, ils me répondent qu’ils n’ont pas de problème avec notre nudités.

    20190907 102255 1

    Vittorio prend un bain dans le lac Laus Rion.

    20190907 130934 1

    Fichier trace GPX : Track 20190827 093603 douanstrack-20190827-093603-douans.gpx (125.38 Ko)

    Douans

  • Randonue au mont Brussière

    Jeudi 15 août, randonue au mont Brussière.

    Lire le compte rendu de Daniel sur cette randonue : Grand me regrand-me-re.pdf (98.43 Ko)20190815 093040 120190815 125616 120190815 131859 120190815 154225 120190815 154249 120190815 154416 120190815 161643 1

    Fichier trace GPX : Track 20190815 092811 mont brussieretrack-20190815-092811-mont-brussiere.gpx (180.1 Ko)

  • Randonue apéro au Baou des Blanc

    Vendredi 5 juillet Randonue apéro au Baou des Blanc

    20190705 191304 1

    20190705 202204 1

    20190705 201905 1 120190705 210439 1

     

  • Randonue au mont Autcellier

    Dimanche 2 juin randonue au mont Autcellier :20190602 105835 120190602 121925 1

    Le Mounier et le village de Vignols

    20190602 143919 1Sur le retour

    20190602 200604 1

  • Randonue au départ du Gite de Roncharel (Séjour)

    Nous avons organisé un séjour au gîte de Roncharel. 

    Lundi : sommet de Roncharel 20190513 133552 1

    La première Pivoine !

    20190513 100741 120190513 115550 120190513 143453 1La source de Roncharel

    Mardi puy de Rent :

    20190514 093616 1

    20190514 103540 1

    Le village de Meailles

    20190514 121551 120190514 120901 1

    Mercredi départ de Méailles :

    20190515 101116 120190515 114730 120190515 121132 1P1070346 1P1070351 1

    Jeudi les grés d'Annot :

    20190516 095832 1

    Départ de la randonnée. 

    20190516 104452 120190516 113015 120190516 114608 120190516 115046 1

  • Randonue depuis le village de Villars sur Var

    Dimanche 28 avril, randonue depuis le village de Villars sur Var.

    20190428 092652 v1

    20190428 103116 v1

    20190428 122043 v1

    20190428 140624 v1

    Fichier trace GPX : Track 20190428 091137 villarstrack-20190428-091137-villars.gpx (136.32 Ko)

    Track 20190428 091137 villars

  • Randonue au Village d'Abéliéra

    samedi 24 mars, randonue au Village d'abéliéra.

    Nous nous sommes gareés à 150 mètres après la balise 227 en descendant de St Sauveur. Il y a la possibilité de garer 3 à 4 voitures. Nous traversons la Tinée par une impressionnante passerelle où l’on ne peut passer qu’à deux personnes à la fois !

    20190324 094515 v1

    Le balisage jaune nous fait contourner deux habitations par le lit de la rivière. On rejoint le sentier muletier, récemment entretenu, qui nous mène jusqu'au Hameau d'Abéliéra par une pente douce. A quelque endroit des petits éboulements rétréci le sentier avec un vide impressionnant.

    20190324 103501 v1

     

    Après le village le sentier devient plus raide mais c’est de courte duré. Plusieurs passage sont très vertigineux ! Il y a même une passerelle en bois sur un rocher très creusé.

    20190324 112516 v1

     

    Après la balise 228 une courte descente nous mène à un joli petit pont en pierre récemment rénové.

    20190324 113653 v1

     

    Au retour nous avons pris le temps d’une petit sieste devant la maison qui est encore habitée.

    20190324 133931 v1

    Fichier trace GPX :  Track 20190324 093813 abelieratrack-20190324-093813-abeliera.gpx (109.15 Ko)

     

  • Randonue à partir du village de Rousillon

    Samedi 16 mars, randonue à partir du village de Roussillon.

    Départ du village juste après le cimetière faire 500m sur une piste et se garer au lacet, il y a de la place pour 3 à 4 voitures.

    20190316 092633 1

    La campagne au dessus de Roussillon etait habitté autre fois ! Belle proprièté avec beaucoup de planche remplie d'oliviers.

    20190316 093951 1

    Après une montée raide mais pas trés longue nous voici sur la crête avec une vue magnifique..

    20190316 113919 1

    Il nous reste 100m de dénivelé à faire mais sur 2 km pour arrivée à la baisse de l'Arène.

    20190316 115409 1

    Le repas à la baisse de l'Arène. Nous avons vu passer deux couples de randonneurs qui on surement fait la boucle à partir de la Tour. 

    20190316 134627 1

    Descente par la crête de Figgiette.

    20190316 142419 1

      Fichier trace GPX : Roussillonroussillon.gpx (25.66 Ko)

  • Randonue au volcan de Maure Vieil

    Samedi 1er décembre, randonue au volcan de Maure Vieil.

    P1070296 1

    1 ere coulée de lave, débourrage de la cheminée. On y trouve un mélange de roches.

    P1070298 1Falaises d'explosion avec des grottes d'explosion.

    Pc010040 1 1Grottes de dégazage de la lave.

    P1070311 1P1070309 1La baie de Mandelieu.

    P1070314 1Le petit lac.

    Fichier trace GPX : Track 20181201 091815 volcan maure vieiltrack-20181201-091815-volcan-maure-vieil.gpx (124.2 Ko)

    Volcan de maure vieil

     

     

  • Randonue au plateau de Calern

    Jeudi 15 novembre. Randonue au plateau de Calern

    P1070260 1P1070283 1P1070288 1P1070277 1P1070273 1

  • Randonue depuis village de la Tour sur Tinée

    Dimanche 4 novembre. Randonue depuis village de la Tour sur Tinée

    20181104 102406 120181104 105936 1Dscf2791 1

    Fichier trace GPX : Track 2018 11 04 09 13 43 la tourtrack-2018-11-04-09-13-43-la-tour.gpx (129.6 Ko)

    Track 2018 11 04 09 13 43 la tour

  • Randonue Tour du mont Auvare

    Jeudi 25 octobre, Randonue Tour du mont Auvare.

    Le village de la croix sur Roudoule

    P1070168 1

    P1070177 1P1070181 1

    Le village d'Auvare que nous avons traversé habillés mais on aurait pu restés nus, nous n’avons rencontrés personne. 

    P1070188 1

    Retour au village de la croix sur Roudoule.

    P1070191 1

    Fichier trace GPX : Track 2018 10 25 10 15 28 tour du mont auvaretrack-2018-10-25-10-15-28-tour-du-mont-auvare.gpx (170.95 Ko)

    Track 2018 10 25 10 15 28 tour du mont auvare

  • Randonue à partir d'Utelle

    Dimanche 21 octobre, Randonue à partir du village d'Utelle.

    P1070143 v1 1P1070160 1P1070147 1

    Fichier trace GPX : Track 20181021 104724 utelletrack-20181021-104724-utelle.gpx (49.86 Ko)

    Track 20181021 104724 utelle

     

  • Randonue sur 2 jours depuis le gite de Roncharel

    Mercredi 17 octobre, Nous sommes trois à partir de Vence vers 15h. Sur la route je m’aperçois que j’ai oublié mon chéquier, C’est pas grave à Annot je téléphone au gite pour savoir s’ils ont le payement par carte bleu, la réponse est négative.

    Je vais donc au distributeur pour prendre du liquide. Je pensais passer incognito à Annot quand j’attends quelqu’un qui m’appelle depuis le jeu de boules. Ce sont deux joueurs de provençale avec qui nous jouons presque tout l’été dans les petits villages de l’arrière pays Grassois.

    Arrivée au gîte et après une bonne bière nous sommes invités à faire une partie de provençale avec le responsable du gîte et son ami. Christian qui joue pour la première fois ce débrouille très bien, pourtant le terrain n’est vraiment pas facile. Nous sommes arrivés à les battre sur leur propre terrain !

    P1070140 1

    1er jour arrivé au sommet de l'Aigle, ne chercher pas sur la carte c'est les chasseurs qui l'appelle comme ça !

    P1070102 1

    Sommet de Roncheret avec sa table d'orientation cassée par la tempête un arbre est tombé dessus.

    P1070107 1

    Annot et ses grès.

    P1070117 1

    A voir ! Un film sur les grès d'Annot : https://www.youtube.com/watch?time_continue=429&v=wRPJsc1-sFY

    Fichier trace GPX : Track 20181018 104135 roncharel 1track-20181018-104135-roncharel-1.gpx (175.85 Ko)

    Track 20181018 104135 roncharel 1

     2 ème jour : 

    P1070121 1P1070137 1P1070123 1

    Fichier trace GPX : Track 20181019 083820 roncharel 2track-20181019-083820-roncharel-2.gpx (182.23 Ko)

    Track 20181019 083820 roncharel 2

  • Randonue Champignons entre Caille et Andon

    Vendredi 28 septembre. 

    Une vrai belle journée comme on se la souhaiterait!

    Pour tous ceux qui hésitent à partir nu en randonnée , cette journée en aurait conquis certains.

    Bien que la quête aux champignons eu été un échec , on a passée un moment très agréable qui restera dans nos souvenirs .

    Merci a tous pour ce moment agréable ❤️

    Rennie

    20180928 122427 v1 120180928 120951 120180928 121306 1

  • Randonue après L'AG à la Ferrières

    Une journée bien sympathique : le 16 septembre 2018 !

    Après l’Assemblée Générale (dont vous trouverez le compte rendu précis par ailleurs sur ce site), notre Président nous proposait un repas convivial, au restaurant de La Ferrière où s’était tenue notre AG, suivi d’une courte randonue « aux champignons ».

    Le chaud soleil et le ciel bleu qui font la réputation de la Provence étaient au rendez-vous.

    Le repas a été apprécié de tous. Après les traditionnelles charcuteries régionales, c’est avec une excellente daube à la provençale, au bon vin des Côtes du Rhône, que se sont poursuivies nos agapes. Le rosé et le bon rouge aidant, l’ambiance a été des plus joyeuses lorsqu’arriva le dessert, une excellente tarte aux abricots « maison » !

    Mais le meilleur nous attendait encore !

    La courte (c’était quand même l’heure de la digestion !) randonue qu’avait concoctée JPG nous réservait une surprise : des chanterelles par centaines parsemaient les sous-bois, bien pentus (et bien épineux, il faut dire, pour nos peaux découvertes !). Mais l’effort en valait la peine. Chacun est reparti avec une récolte d’un bon kilo. Et pour ne perdre aucun membre avec des champignons peu recommandables, JPG avait convié une charmante experte dans la personne de Gwen. Merci Gwen, pour tes conseils ! On pensera à toi lorsqu’on dégustera ces délices !

    Merci JPG et en avant pour une nouvelle année de randonnées et d’amitié randonneuses / naturistes !

    Bernard20180916 133505 1

    Ein sehr gelungener Tag : 16. September 2018 !

    Nach der Generalversammlung unseres Vereins (dessen Protokol auf dieser Website abzurufen ist), hatte unser Präsident ein freundschaftliches Essen organisiert, in der Gastsätte der Ortschaft La Ferrière, wo unsere Versammlung stattgefunden hatte, gefolgt von einer nackten Wanderung auf der Suchen nach Pilzen.

    Natürlich, pünktlich beim Treffen waren die heisse Sonne und der blaue Himmel, die den Ruf unserer Provence geschaffen haben.

    Alle haben das gute Essen geschätzt. Nach den traditionellen Wurstwaren der Provinz, hat eine ekzellente daube à la provençale (Rindfleisch Eintopf), mit gutem Wein aus den Côtes du Rhône, gefolgt. Der Rosé und der Rotwein haben zur guten Laune aller beigetragen, als das Dessert kam : eine sehr gute hausgemachte Aprikosentorte !

    Aber das Beste erwartete uns noch !

    Die kurze (es war ja Zeit der Verdauung  !) Nackwanderung, die uns JPG vorbereitet hatte, brachte eine andere schöne Überaschung : Hunderte von Pfifferlingen erwarteten uns im Wald, auf dem Hügel (im doch dornigen Gebüsch für unsere nackte Haut !). Aber es war die Mühe wert. Jeder ist mit einer schönen Ernte, um ein Kilo, nach Hause gekehrt. Und, um keinen unserer Mitgliedern wegen verdächtigen Pilzen zu verlieren, hatte JPG eine charmante Expertin eingeladen, in der Person von Gwen. Danke Gwen, für deine Kenntnisse und Empfehlungen ! Wir werden an dich denken, wenn wir uns mit diesen Delikatessen den Gaumen verwöhnen werden !

    Danke JPG und auf !!! für eine neues Jahr mit attraktiven Wanderungen une Wander- und FKK-Freundschaften !

    Bernard20180916 160015 1 1

    A successful and sympathic day: Sept 16th, 2018 !

    After the statutory yearly General Meeting our association (you will find the full report on this website), our Chairman had organized a friendly lunch at the restaurant of the village La Ferrière where the meeting had taken place, and, after, a naked trekking, on the search of mushrooms.

    Of course, the warm sun and the blue sky, which forged the reputation of Provence, contributed to the success of this day.

    The lovely meal was appreciated by all. After the traditional local sausages and other charcuteries, we were served an excellent daube, a traditional provençal recipe, of marinated beef with so good red wine from Côtes du Rhône. Rosé and red wine contributed to the joyful climate when the dessert was served : a very good home made apricot pie

    But the best was still to come !

    The short (was it not time of digestion?) naked walk, which JPG had prepared, brought another good surprize: hundreds of girolles, the best of all mushrooms, were waiting for us, in the woods, on the slopes (and in bushes, quite thorny for our naked skin !). But the effort was worth while. Each of us returned home with a nice harvest, around one kilo each. And, in order not to lose any of our members due to poisonous mushrooms, JPG had invited a charming expert, Gwen. Thank you, Gwen ! We shall think at you when we shall eat those delicacies !

    Thank you JPG for this organization, and All the Best ! for a new year of back country trekking and hikers / nudists friendship !

    Bernard

     

  • Randonue à la corniche du Cian

    Dimanche 9 septembre.20180909 111054 1

    Compte rendu de la de la randonue à la corniche du Cian.

    Nous étions 6 au départ de la randonue, après avoir traversé le pont au-dessus du Cians nous voilà sur les versants «Les Traverses ».

    Le sentier sillonne à flan de montagnes en montée douce, passé les premiers sous-bois les couleurs des roches et l’ensemble des montagnes virent au rouge. Nous marchons le long de sortes de corniches de roches façonnées par l’érosion et le temps.

    20180909 112716 1Le vert de la végétation se dispute le rouge des rochers, paysages grandioses aux montagnes sereines côtoyant un relief tourmenté fait de failles, cassures et érosion.

    Véritable petit Colorado niçois, curiosité géologique remarquable, ces gorges sont taillées dans les schistes rouges du Dôme de Barrot témoins de l’intense activité volcanique de l’Estérel au cours de l’ère primaire. Les formes sculptées par l’eau du torrent dans ces schistes appelés « pélites » sont très originales et variées : par endroits, la roche présente de grandes surfaces lisses aux formes arrondies, à d’autres, la roche rouge forme de gros blocs déchiquetés.20180909 131142 1

    Météo clémente et température confortable nous marchons nus jusqu’à apercevoir les maisons du Village de Pierlas. Des arrêts sur les plateaux verdoyants nous permettent de marcher pieds nus sur le tapis végétal d’herbe rase.

    Hormis des vautours, des moutons au loin, un écureuil et un sympathique randonneur rencontré le matin, nous ne croiserons personne.

    Nous revenons enchantés par cette belle randonnée, plaisir des yeux dans des paysages hors du commun.

    ThierryP9090165m 1.

     

    Un résumé d’histoire géologique    

     A la fin du Paléozoïque (Ere primaire), il y a environ 250 millions d’années, suite à l’érosion d’un massif cristallin hercynien, aujourd’hui disparu, des sédiments argileux, quartz, paillettes de mica, minéraux riches en fer et cendres volcaniques se sont déposées sur le site du dôme de Barrot qui était alors une plaine inondable. Au fur et à mesure de leur accumulation, ces sédiments se sont enfoncés dans un bassin d’effondrement (un graben en distension, le bassin Argentera-Barrot) où la pression et la chaleur les ont transformés en roches appelés pélites.20180909 124657 1

    Le climat chaud et humide de l’époque provoqua l’oxydation du fer qui colora les sédiments en rouge, en leur donnant une couleur lie-de-vin.

    Au Mésozoïque (Ere secondaire), environ 150 millions d'années, la mer s’installe sur cette couverture pélitique où se déposent de nouveaux sédiments provenant d’un massif situé dans l’actuelle Méditerranée. Après diagénèse, ces sédiments engendreront des calcaires, marnes grises et grès.

    Au Cénozoïque (Ere tertiaire), environ 60 millions d'années, le soulèvement des Alpes fit naître le Dôme de Barrot dont les pélites entaillées par l’action érosive du Var et du Cians sont aujourd’hui visibles sur plusieurs centaines de mètres dans les Gorges du Cians et de Daluis.

    Daniel.

    Fichier trace GPX : Track 20180909 093903 balcon du ciantrack-20180909-093903-balcon-du-cian.gpx (166.56 Ko)

    Track 20180909 093903 balcon du cian

  • Rand'eau nue à la Roudoule

    Dimanche 19 aout. Rand'eau nue à la Roudoule.20180819 105024 1

    With the main French holidays in full swing and a few injuries, a slightly smaller group than usual gathered at Castagniers on Sunday morning. Our destination for the day was the Gorges of La Roudoule, a beautiful valley immediately above Puget Theniers. After about an hour's drive we parked our cars in a shady spot beside the river, it was 18 degrees(!) far too cold to Aqua Rando without a wetsuit, let alone in the nude. So we changed the programme and set off for a quick hike up the hillside while the valley warmed up. After 50 metres of walking we were in full sun and able to shed our clothes which then stayed in the bag all day. We climbed up above a deserted village and took a short allez retour along a track with beautiful 20180819 111407 1views of the Roudoule valley and the village below, returning to the river at the appointed hour for lunch. This cannot be varied in France, eating after 12.30 is strictly forbidden!

    After a leisurely lunch of wine, pissaladiere, salad, cake and coffee we set off upstream. The river is quite beautiful as it meanders along the edge of the limestone and red rock vein that one regularly encounters in the valleys. We climbed out of the river after about  90 minutes, much to the amusement of a Swiss couple who happened to pick that moment to drive the only car we saw all day along the track on which we emerged. We returned to our start point along the road from whence three of our number explored downstream whilst two remained sunbathing by the bridge.20180819 134625 1

    A few canyoners passed by, all at ease with our dress code and happy to chat for a while. There is little better than being at one with nature. This was an international group, 2 French, 1 Belgian and 2 British and the atmosphere was convivial as always. At the end of the day, we returned to Puget Theniers for a "Bon biere" and discussions of our next trip.

    JP does a great job of leading the Randonneurs Nu de Provence, we explore beautiful corners of the country, always nude, always relaxed and always welcoming of anyone who wishes to join us.

    J&D St Paul de Vence

    P8190053m 1P8190064m 1

  • Rand'eau nue à val de Chalvagne

    Dimanche 9 août, nous sommes 9 pour cette rand'eau nue au val de Chalvagne.

    Guy Béart, naturiste et amoureux de la Provence, chantait l’eau vive.

    Nous, randonneurs nus de Provence avons côtoyé cette eau vive  toute une sympathique journée.  

    Notre groupe de 9 personnes (8 naturistes, une textile) est international aujourd’hui puisqu’un couple d’anglais qui manifestement n’est ni pro-brexit ni pro-textile nous accompagne.

    Le soleil est déjà haut et il commence à faire très chaud lorsque nous quittons Nice pour les confins de son comté. Arrivé vers 10h00 à Entrevaux, nous quittons la route des Alpes pour emprunter une départementale tortueuse qui nous emmène vers le Val de Chalvagne.

    Au bout de quelques minutes nous garons nos voiture et c’est le début de la descente au fond du vallon attirés par le bruit du torrent.

    Là nous commençons à nous dénuder, c’est quand même notre ADN non ? Et puis au fond du vallon, de la fraicheur, enfin !

    En aval une superbe cascade. On peut s’y doucher, s’y baigner. Surtout que l’eau n’est pas vraiment froide, disons fraiche et même les plus réticents on finit par y aller.

    Après cette mise en bouche nous remontons le lit du torrent pour atteindre une deuxième cascade en amont. Une heure d’alternance de marche sur les rives et dans l’eau, à l’ombre des arbres et des falaises de la gorge.. Attention, c’est parfois glissant (mon doigt s’en souvient ).

    Nous rencontrons des textiles, trois groupes. Pas de problème avec eux, pas d’animosité, aucun reproche, aucune gène. Comme si notre nudité allait de soi en ce lieu si naturel.   

    Et vu l’heure nous nous arrêtons sur une « plage » rocher pour apprécier nos casse-croutes et un peu de repos. Certains sont plus équipés que d’autres : Pastis et café.

    L’après-midi s’écoulera en pente douce vers le retour.

    C’est la première randonnée que mon épouse et moi faisions avec Les Randonneurs Nus de Provence.

    Ambiance sympa, organisation nickel.

    Ce ne sera pas la dernière, c’est certain !

    Daniel.

    20180812 104648 1

    Guy Béart, naturista ed innamorati della Provenza, cantava l'acqua sorgiva.

    Noi, gitanti nudi della Provenza, abbiamo costeggiato questa acqua sorgiva tutta una simpatica giornata. 

    Il nostro gruppo di 9 persone, 8 naturisti, un tessile, sono internazionali oggi poiché una coppia di inglese che non è manifestamente né pro-brexit né pro-tessile c'accompagnavano.

    Il sole è già alto e comincia a fare molto caldo quando lasciamo Nizza per i confini della sua contea. Arrivato verso 10h00 ad Entrevaux, lasciamo la strada delle Alpi per andare su una una picola via tortuosa che ci porta verso la Valle di Chalvagne.

    Alla fine di alcuni minuti posteggiamo la nostra automobile e è l'inizio della discesa in fondo al vallone attirato dal rumore del torrente.

    Là cominciamo a denudarci, è il nostro DNA no? E poi in fondo al vallone, della freschezza, infine!

    A valle una splendida cascata. Si può fare la doccia e bagnarci. Tanto più che l'acqua non è proprio fredda, diciamo fresca Vero che i più reticenti finisconno per andare nel torrente.

    Dopo questa introduzione bagnata cominciamo da risalire il letto del torrente per raggiungere a monte una seconda cascata. Un'ora di alternanza di marcia sulle rive e nell'acqua, all'ombra degli alberi e delle scogliere della gola.. Attenzione, è scivoloso talvolta, il mio dito se ne si ricorda.

    Incontriamo dei tessile, tre gruppi. Non c’è problema con essi, non di animosità, nessuno rimprovero, nessuno gene. Come se la nostra nudità andava di si in questo luogo così naturale. 

    E visto l'ora ci fermiamo su un " spiaggia" roccia per apprezzare nostri pasti ed un poco di riposi. Certi sono attrezzati più di altri: Pastis e caffè.

    Il pomeriggio passerà in pendenza dolce verso il ritorno.20180812 105056 120180812 105319 120180812 120614 1

  • Randonue au village abandonné de Valabres

    Dimanche 15 juillet, Randonue au village abandonné de Valabres.

    P1070048 1

    P1070071 1P1070056 1P1070060 1P1070066 1P1070069 1P1070073 1

    Fichier trace GPX : Track 20180715 091743 valabrestrack-20180715-091743-valabres.gpx (144.84 Ko)

    Selection valabre

  • Randonue depuis le village de Touët

    Dimanche 8 juillet, randonue depuis le village de Touët.

    le village de Touët

    20180708 093330 1

    20180708 104006 120180708 100014 120180708 114631 1

    Fichier trace GPX: Track 20180708 091310 touet 1track-20180708-091310-touet-1.gpx (190.96 Ko)

    Selection touet

  • Randonue au mont Pelas

    Samedi 16 juin randonue au mont Pelas.20180616 094236 1

    Le village de Belvédère.

    20180616 094522 1Le village de Belvédère depuis le blockhaus de Flaut.

    20180616 113750 1Arrivée au Mont Pelas

    20180616 130832 1La descente par la piste et le lieu dit le Cougnas.

    20180616 151708 1Un lis orangé.

    20180616 170941 1Le GR52 en dessous du village de Belvédère dans un état lamantable.

    Fichier trace GPX : Track 20180616 090216 mont pelastrack-20180616-090216-mont-pelas.gpx (212.98 Ko)

    Selection pela

  • Randonue depuis le village de Marie

    Samedi 2 juin, randonue depuis le village de Marie.20180602 090028 120180602 090700 120180602 094042 1Img 2238

    Fichier trace GPX : Track 20180602 090603 marie trktrack-20180602-090603-marie-trk.gpx (82.37 Ko)

    Selection marie

  • Randonue au Blockhaus de Flaut plus Yoga, piscine et jacousie

    Samedi 19 mai. Randonue au Blockhaus de Flaut.20180519 100003 1

    Randonue au Blockhaus de Flaut et Yoga, piscine et jacousie.

    Avec Jean-Paul, Michel et Dominique départ des environs de Belvédère et de Roquebilière (vieux village) sous un ciel nuageux. La température correcte nous permet de nous mettre nu dès le sentier –GR 52 A- au passage du vallon de la Gordolasque.

    Le sentier monte de manière constante dans les sous-bois verdoyants,

    20180519 100857 1Nous débouchons sur un plateau boisé ‘Le quartier de Flaut’ où ont été construits de 1928 à 1940 des ouvrages de défense composant la ‘Ligne Maginot’ (ou Ligne Alpine). Des blockhaus et les anciennes tourelles d’artillerie veillaient sur les points stratégiques de la vallée de la Vésubie.

    Le panorama est magnifique vers la vallée et les sommets des montagnes.

    Le retour se fait vers le Gite naturiste de l’Abélia http://naturismemercantour.fr/ offrant un hébergement insolite dans des roulottes, Une piscine chauffée, un sauna, un jacuzzi, des hamacs sont à disposition.20180519 101613 1

    Mais dans un premier temps autre bien être du corps et de l’esprit nous attend en une séance d’initiation au Yoga et à la méditation. Une professeure à la voix douce nous apprend les figures basiques du yoga en guidant notre esprit et notre mental. Séance de découverte bénéfique et très positive nu et en plein air.

    Après le repas nous profiterons de la piscine chauffée et des massages prodigués par les buses du jacuzzi.
     

    Une journée très positive pour le corps et l’esprit par ces diverses activités.

    Thierry.

    20180519 144055 1

  • Randonue au Bauroux (Caille)

    Mardi 1er mai 2018. Img 1788 la ferrierePoint de rendez-vous au village de Caille avec Jean-Paul, Michèle, Anne, Patrick et Remy, beaucoup de randonneurs de tout âge habitués du village ont répondu présent pour l’ascension de la crête du Baou-Roux. Nous nous dirigeons vers le Col-bas d’où débute la randonnée.

    Plafond nuageux et températures peu clémentes, le groupe de villageois nous précède.

    Nous attaquons le sentier avec sa montée constante.

    20180501 113445 1Au fur et à mesure de la randonnée, la plaine de la Ferrière jusqu’à Valderoure apparaît verdoyante. Puis autre point de vue sur la plaine de Caille tapie au fond d’un ancien glacier s’étendant jusqu’au village d’Andon. Au fils de la montée au loin, la chaine des montagnes du Mercantour avec ses sommets enneigés se dessine sous les nuages.

    Jean-Paul sera le seul à se mettre dans un habit de peau bravant les quelques gouttes éparses et les rafales de vent.Img 1815

    Nous arrivons au sommet balayé par le vent mais où une ambiance chaleureuse et joyeuse se dégage autour d’un sympathique apéritif réconfortant, partage d’un repas bien mérité.

    Au sommet du Bauroux le panorama est magnifique sur 360 degrés, la météo favorable bien que fraîche nous permettra une descente sans souci vers la plaine.

    Thierry.

    Img 1825

     

  • Randonue depuis Lantosque

    Dimanche 22 avril randonue depuis Lantosque.

    20180422 094734 1

    20180422 103158 1

    20180422 140613 120180422 141759 1

    20180422 152032 1Fichier trace GPX : Track 20180422 092806 lantosquetrack-20180422-092806-lantosque.gpx (141.33 Ko)

    Selection lantosque

  • Randonue à la Chapelle St Raphaël

    Dimanche 15 avril Randonue à la Chapelle St Raphaël.20180415 095744 1

    20180415 104904 120180415 114825 120180415 142245 1

    Fichier trace GPX : Track 20180415 092541 chapelle st raphaeltrack-20180415-092541-chapelle-st-raphael.gpx (159.75 Ko)

    Selection st raphael

  • Randonue depuis le petit village de La Villette (Utelle)

    Dimanche 8 avril. Randonue depuis le village de La Villette.Resized 20180408 095208 9954

    Au départ de la randonue nous sommes accueillis par trois anes.

    20180408 100703 120180408 112823 1

    Arrivée au col. 

     

    20180408 113324 1

    Notre chemin se trouve sur la crête ou cinq Patous garde le troupeau. Après des négosiations les Patous nous alaisse passer avec quelques aboiements.  

     

    20180408 142325 1

    Fichier trace GPX : Track 20180408 093902 villettetrack-20180408-093902-villette.gpx (94.82 Ko)

    Selection villette

  • Randonue à la Colle du Rouet

    Dimanche 12 novembre. Randonue à la Colle du Rouet.

     

    Le rendez vous était donné à 9 h 40 sur un petit parking au beau milieu des vignobles tout près du domaine du Rouet à Bagnol en forêt (83). Contrairement à la semaine précédente (la rando avait dû être reportée pour cause de mauvais temps) le temps était magnifique. Seul bémol, beaucoup de vent. 20171112 101813

    Nous sommes 13 pour cette randonue.

    Nous partons sur une piste quelque peu fréquentée par des chasseurs et VTTistes. Un chasseur nous informe qu’une battue est en cours. Notre intimité de naturiste semble compromise. Jean-Paul est surpris car, lors de son dernier passage, c’était un petit chemin, maintenant c’est une piste à découvert. Ca ne va pas durer longtemps, finalement nous retrouvons ce fameux petit sentier et là commence une balade paradisiaque.

    La végétation est dense et nous protège du vent et des regards. Une première partie du groupe se déshabille, c’est divin. La température est douce et l’air glisse sur notre peau. Les autres s’effeuillerons rapidement tant le soleil et l’environnement s’y prêtent.

    Paysage fabuleux dans le massif de l’Estérel et ses roches volcaniques rouges en contraste avec le vert tendre des jeunes pins et des arbousiers dont nous picorons les fruits biens murs au passage.20171112 120742

    Nous entendons au loin les chiens de chasseurs avec leurs clochettes. On finira par croiser les chiens un peu plus tard. Ils redescendaient tous seuls, visiblement la chasse ne les passionnait pas, ils n’avaient pas grand chose à se mettre sous la dent. Malgré tous on reste méfiants en espérant que les chasseurs ne confondrons pas les bêtes à poil.

    On croisera juste un VTTiste très ouvert, pas besoin de se couvrir pour discuter un moment avec lui. Il nous vente les mérites du VTT électrique. Après une montée magnifique entre les tombants de lave, nous débouchons sur une piste qu’on empruntera un moment sur la crête. Vue imprenable sur le massif de l’Estérel et des maures et au loin la Méditerranée. On retrouve nos chasseurs et leurs 4 X4 , il faut se recouvrir. Visiblement ils sont bredouilles et se replient vers l’apéro. On discute un moment et ils s’en vont. On va pouvoir être tranquille de ce coté là.

    La balade se poursuit dans les sous-bois. Le temps est merveilleux, le soleil est chaud et le vent étonnement doux pour mi-Novembre. Un vrais bonheur des sens.20171112 133520

    On suit la crête à la recherche d’un coin sans vent pour déjeuner. Là-haut le vent, bien que chaud et parfait pour marcher est quand même trop fort pour piqueniquer. On redescendra un peu pour trouver un coin superbe dans les rochers de lave rouge et la garrigue.

    Une bonne pose pendant laquelle Jean-Paul nous abreuve d’explications passionnantes sur la géologie du coins. J’y ai appris plein de choses sur la formation des reliefs de la région.

    Sur le chemin du retour, après une descentes ou nous étions seuls au monde, nous avons rejoins une piste. Là, c’est plus fréquenté. Quelque motos et marcheurs. Dans l’ensemble les gens sont très positifs quand Jean-Paul entame la discussion sur le naturisme. On a juste vu un petit groupe qui nous à superbement ignoré nous prenant visiblement pour des tordus.20171112 134448

    On à même vu au loin un gars seul qui grimpait dans la montagne. Il nous a regardé un moment et s’est mis nu pour continuer. Si on fait des émules, c’est super.

    Finalement, le moment le plus dur de la rando est arrivé. Il a fallu se rhabiller, on arrivait sur la route pour rejoindre notre parking.

    La journée s’est finie au bistro de La Bouverie. Un bon moment de convivialité.

    Un grand merci à Jean-Paul pour cette superbe balade.

    Fichier trace GPX : 2017 11 12 la colle du rouet2017-11-12-la-colle-du-rouet.gpx (167.27 Ko)

    Selection rouet

  • Randonue depuis le village de Pelasque

    Dimanche 22 octobre. Randonue depuis le village de Pélasque.

    Nous sommes 9 pour cette randonue. Le départ se fait devant l’ancien hôtel Auda. De suite nous entrons dans une forêt de châtaigniers, à l’embranchement du petit sentier qui monte aux granges de Barmes il y a un panneau « battues en cours ». Je connais bien les chasseurs et si nous restons sur le sentier nous ne risquons rien.20171022 100917 Nous sommes toujours habillés quand on entend des clochettes de chien, ce sont les chasseurs qui reviennent. Je leurs demande ou est la battue ? Ils me répondent que c’est fini à cause des chiens qui se sont échappé. Le sentier est toujours à l’ombre et personne ne s’est encore mis nu quand le sentier se sépare en deux : un qui continu sur le canal d’irrigation et l’autre qui descend. Je sors mon GPS pour voir quel chemin prendre et je m’aperçois que l’on a passé la chapelle de St André sans la voir, heureusement elle n’est pas très loin et nous retournons sur nos pas pour la visiter. A cet endroit le soleil est déjà chaud et tout le monde en profite pour se mettre nu.20171022 112710 Après quelques photos nous reprenons le sentier qui passe un peu à l’ombre mais qui ne nous oblige pas à nous rhabiller. Après le vallon de Cangelard ou le canal prend sa source, le sentier commence à monter assez raide. Il fait une chaleur torride et j’ai une pensée pour ces pauvre randonneur et chasseur qui sont habillés, mais comment ils font ?!

    Arrivé sur un petit replat nous croisons un chasseur qui semble un peu gêné par notre tenue. Nous engageons la conversation et nous conseille de s’arrêter chez lui aux granges de Barmes. Encore 500m et nous voilà arrivé aux granges. C’est là que nous nous installons pour manger.20171022 133245

    Au retour nous croisons un couple et une jeune fille que nous n’avons pas vu ni entendu venir, nous n’avons donc pas le temps de nous couvrir. Ils n’ont pas l’air choqué de notre tenue. A 500m avant l’arrivé nous nous rhabillons parce qu’il y a du monde qui ramasse les châtaignes tombés à terre.

    JP Guido

    20171022 134136

    Fichier Trace GPX : 2017 10 22 pelasque2017-10-22-pelasque.gpx (101.7 Ko)

  • Randonue depuis le village de Lieuche

    Dimanche 15 octobre. Randonue depuis le village de Lieuche.

     

    Par une journée magnifique d’octobre, nous étions 8 au départ du village de Lieuche situé sur les contreforts de la vallée du Cians.P1060870Au bout du monde, perché sur son promontoire, au milieu d'un cirque de montagnes boisées, se dresse le tout petit village de Lieuche, (une quarantaine d’habitants).

    Pittoresque à souhait avec ses très anciennes maisons basses en pierre de taille ocre et grise, couvertes de tuiles romaines,

    Seigneurie des Faucon de Glandèves au 12ème siècle, Lieuche a gardé de son passé une grosse église, Notre Dame de la Nativité, de style "baroque rustique" (17ème siècle) et un grand lavoir (1911). Autrefois ses citadins étaient surnommés « les avocats », car ils aimaient plaider et ils faisaient de nombreux procès à leurs voisins.P1060872

    La première partie de la randonnée s’effectue sur une piste traversant des montagnes aux reliefs tourmentés et à la végétation aux couleurs automnales, les palettes de verts parsemés de touches de feuilles rouges, jaunes, oranges.P1060874

    Le soleil chauffe dans un ciel bleu d’azur, puis le chemin serpente, alternant des passages dégagés et des sous-bois. Nous arrivons au col de Saint-Pons, offrant un magnifique point de vue sur le village d’Illonse, et la chaine de montagnes au-delà de la vallée de La Tinée.

    Une très belle randonnée assez facile aux paysages de toute beauté.

    P1060878

    Fichier trace GPX : 2017 10 15 lieuche col st pons2017-10-15-lieuche-col-st-pons.gpx (151.54 Ko)

  • Randonue aux murs de Mr France

    Dimanhe 8 octobre après notre Assemblée Générale je fais découvrir à notre groupe les murs de Mr France. Voici l'histoire tiré du livre de A.Benvenutto et L. Lapchin, "Le temps des Veillées"

    La francela-france.pdf (2.85 Mo)

    20171008 121331

    20171008 14172020171008 14174020171008 162132

    Fichier trace GPX : 2017 10 08 murs mr france2017-10-08-murs-mr-france.gpx (27.65 Ko)

  • Randonue à l'Ubac de Thorenc

    Dimanche 24 septembre, nous avons pratiqué pour la 1ère fois une randonue. Nous en rêvions depuis longtemps....et la réalité est à la hauteur !
    Douceur de l'air et du soleil de septembre sur la peau, explications enrichissantes (faune et flore et autres ! ) de Jean Paul. Groupe de personnes bienveillantes et sans jugement, pas de crainte par rapport à des rencontres avec des "textiles". Tout était parfait pour profiter d'un moment plein et ressourçant. Merci à tous.
    Daniele et Bernard.P1060859P1060862

    Nous avons rencontrés le serpent d'Adam et Eve pétrifié dans un arbre !

    P1060863

    Sur une partie du sentier nous avons pu marcher pieds nus pour encore plus de sensations avec la nature.

    P1060866

    Fichier trace GPX : Ubac de thorencubac-de-thorenc.gpx (6.2 Ko)

     


    Visorando

  • Randonue depuis le village des Ferres, sommet de l'Estellier

    Dimanche 17 septembre.

    Le départ en direction de Bouyon.

    P1060831

    Sur la crête au dessus de la route qui va de Bouyon aux Ferres.

    P1060836

    L'arrivée au sommet.

    P1060844

    La descente sur un chemin en pente douce très agréable.   

    P1060851

    L'arrivée au village.

    P1060857

     

    Fichier trace GPX : 2017 09 17 l estelier2017-09-17-l-estelier.gpx (471.77 Ko)


    Visorando

  • Randonue depuis le village de Thiéry

    Dimanche 3 septembre : Randonue depuis le village de Thiéry.

    Il fait un temps magnifique pour cette randonue mais le fond de l’air et un peu frais. Nous nous mettons nus sous le village après avoir marché un peu pour nous réchauffer. Le coin et suffisamment loin du village et à l’abri des regards, enfin c’est ce que nous croyons. De retour de la randonue je discute avec une personne et je lui explique que nous sommes naturistes et là il me dit : on le sait on vous a vu partir du village et on a même pris des photos.    

    20170903 101302

    Paysage lunaire vers l'Arsilane

    20170903 121706

    Tourte de blettes Niçoise (tourta de bléa) fabrication Thierry, un vrais régal !

    20170903 125603

    Petit tour habillé au retour de la randonue dans les ruelles du village et à la vue imprenable au bord de la falaise.

    20170903 154230

    Fichier trace GPX : 2017 09 03 thiery2017-09-03-thiery.gpx (236 Ko)

     


    Visorando

  • Randonue depuis le village des Ferres

    Dimanche 27 août : Randonue depuis le village des Ferres.

    20170827 091914

    Le moulin au bord de l'Esteron

    20170827 103801Bain bien mérité dans l'Esteron

    20170827 121905Le retour sur un sentier très ensoleillé.

    20170827 151948

    Fichier trace GPX : 2017 08 27 les ferres esteron2017-08-27-les-ferres-esteron.gpx (122.19 Ko)     IBP Index : 57

     


    Visorando

  • Randonue à Castellet St Cassien et Rand'eau nu à Val de Chalvagne

    Dimanche 20 août : Randonue à Castellet St Cassien et Rand'eau nu à Val de Chalvagne. 

    C'est devenu une habutude nous faisons une randonue le matin avec le repas de midi et l'après midi rand'eau nu en rivière. Le village de Castellet St Casien est charmant avec son chateau son église à quelque mètre et sa mairie qui touche l'église.

    20170820 095712

    Après avoir parlé avec les habitants du village qui prenaient le frais sur la place nous voici partis sur un sentier ombragé.

    20170820 104932 L'après-midi nous voici dans la rivière de Val de Chalvagne. Sur le topo il disait qu'il fallait se garer juste après le petit pont en fait il faut se garer plus en amont pour éviter de faire 1km dans la rivière. Mais nos efforts sont récompensé par cette belle cascade.   

    20170820 152033Où l'eau est un peu fraiche !

    Img 6286

    Fichier trace GPX : 2017 08 20 castellet2017-08-20-castellet.gpx (152.9 Ko)   IBP Index 39


    Visorando


    Visorando

  • Rand'eau nu à la Roudoule

    Dimanche 13 août. Rand'eau nu à la Roudoule. Nous avions prévu de passer une journée dans la rivière de la Roudoule, mais arrivée sur place le temps n’est pas très chaud et ça ne nous encourage pas à nous baigner. Nous partons donc vers le petit village de St Léger par le GR 510.

    20170813 104250Vers 11h30 le ciel se dégage et la chaleur arrive. Le temps de manger un morceau dans un endroit magnifique avec une vue sur la vallée nous voilà reparti pour aller prendre un bain dans la Roudoule.

    20170813 130746A la rivière il y a un peu de monde une famille avec des enfants nous restons donc habillés avec nos paréo. Nous descendons la rivière pour aller jusqu’à un trou sans fond ou l’on peut sauter sans risque.

    Img 6198Img 6214JP Guido

  • Rand'eau nu aux gorges de Daluis

    Dimanche 30 juillet 2017. Rand'eau nu aux gorges de Daluis

    20170730 111216 001Compte rendu circonstancié de la belle balade aux gorges du Dalluis qu’ont effectué les randonneurs nus

    Je suis nouveau venu et donc rédacteur obligé de ce compte rendu. je m’exécute avec bonne humeur.
    Et c’est ainsi que ce dimanche à 10h00,  Jean Paul, Dominique, André, Anne Marie, Jean francois, Yves, Daniel et Edith et enfin Thierry et le rédacteur de ces lignes se sont retrouvés au pont de la mariée pour vivre ensemble quelques heures de bonheur:

    Je suis un peu perplexe: comment m’habiller, pour pouvoir me déshabiller, puis me rhabiller en urgence . J’opte pour un paréo. 
    Rapidement en tenue de peau, nous descendons dans une rivière ombragée 20170730 111936puis sur une piste pour rejoindre le Var qui est un peu boueux et vif (quelque orage nocturne peut être), nous l’abordons avec des cordes et sommes rejoints rapidement par un groupe habillé et nombreux qui ne s’émeut pas plus de la sobriété de notre tenue et qui nous dépasse. 
    Notre groupe se sépare, Yves et Jean Paul se trouvent un abri à mi chemin alors que le reste du groupe rejoint le groupe habillé (et un peu bruyant) au bord de la cascade de l’amen ou nous nous baignons dans une eau claire et fraiche.
    Nous revenons sur nos pas pour rejoindre l’arrière garde et nous restaurer.
    Jean Paul nous initie aux joies ancestrales du cataplasme de boue 20170730 125615et le groupe revient au début du canyon certain blancs (voire rouge) certains bronzés, certains gris de boue séchée.
    Anne Marie nous a dit qu’elle avait 15 ans, je confirme, son sourire nous l’a dit.
    une dernière et longue toilette dans une laune du début et nous rejoignons nos véhicules et revenons à regret à une tenue plus civile.
    il ne nous reste plus qu’a boire une bière (et pour cela naviguer en voiture entre 04 et 06 pour trouver enfin et de justesse un bar semi ouvert qui nous a désaltérés.
    pour l’auteur de ces lignes; de nombreuses découvertes:

     

    • qu’il est difficile de boire un coup entre 06 et 0420170730 140638
    • que la nudité de groupe passe bien mieux que le nudité individuelle. Quel plaisir de gouter sans crainte le plaisir de sentir le vent sur sa peau
    • que le groupe des marcheurs nus est sympathique, riche de sa diversité, solidaire, et joyeux.
    • que le paréo qui me semblait l’accessoire indispensable à la randonnée est en fait resté tout le temps un élément décoratif de mon sac
    • que les gorges du Dalluis méritent peut être une balade encore plus longue 
    • que je suis impatient de réitérer le plaisir de partager ces moments simples et beaux, naturels et amicaux.

     

    Vincent.

  • Randonue au col de la Sinne

    Samedi 29 juillet 2017. Randonue au col de la Sinne.

    Départ du village de Pierlas.

    Img 6035 

    La première partie de la randonue est en plein soleil.  

    Img 6037

    Puis après ce petit pont le sentier va serpenter dans une forêt ombragée.

    Img 6041

    Messe par le curé d'ilonse sous le chapiteau.

    Img 6047

  • Randonue à la cime de Piagu

    Dimanche 16 juillet. Randonue à la cime de Piagu. Nous démarrons notre randonue par la vallée de la Madone de Fenestre à la balise 349 aux Granges du Pisset. Notre première rencontre s’est des vaches naturistes.

    20170716 094757

     

    Malgré la température assez basse pour un mois de juillet 18deg, nous sommes très vite nus parmi les vaches qui nous regardent passer.

    20170716 100854

    Nous voici sur la crête et en face de nous le sommet à atteindre.  

    20170716 114542

    Camomille sauvage. 

    20170716 122309

  • Randonue depuis le village de Bonson

    Samedi 1 juillet. Randonue depuis le village de Bonson

    Magnifique vue du Var depuis la place du village.

    20170701 100114

    Le village et en face le plateau de Levens.

    20170701 102423

    Fichier trace GPX : 2017 07 01 bonson2017-07-01-bonson.gpx (179.81 Ko)   IBP Index 60


    Visorando

  • Randonue à la cascade de Clars

    Samedi 4 juin randonue à la cascade de Clars.

    Nous partons du lieu-dit les Galants à Escragnolles. Au bout de 10 minutes de marche nous voilà tous en tenue de peau !

    P1060635

    ¼ heure après nous sommes à la cascade de Clars, un site magnifique façonné par cette petite source qui se jette du haut de cette falaise et qui a creusé une vasque ou quelques courageux ce sont baignés.  

    P1060644P1060650P1060653P1060657

    Nous voici arrivé aux ruines mégalithiques en Mons et Escragnoles. P1060664

    L’endroit est très calme pour prendre notre repas arrosé par un petit vin de Bourgueil.

    Sur le retour au niveau d’un petit panneau indiquant le sentier de Mons, je regarde la carte et je m’aperçois qu’il y a aussi un dolmen. Nous le cherchons et le trouvons très rapidement il n’est qu’a quelques mètre du sentier.

    P1060671Petite rencontre entre espèces à poil.P1060681

    Fichier trace GPX : 2017 06 03 cascade de clars2017-06-03-cascade-de-clars.gpx (90.98 Ko)   IBP Index = 45 HKG

     


    Visorando

  • Randonue depuis le village de Malaussène

    Samedi 20 mai, randonue depuis le village de Malaussène. P1060605

    Nous devions faire une boucle par les balises 11, 10, 9 et 7 et revenir par le Serse. Dans le village à la balise 5 un panneau indique que le sentier jusqu’à la balise 11 et fermé. Ce n’est pas grave on fera un aller-retour par le Serse. Nous pouvons nous mettre nus très rapidement. J’avais un peu de crainte de rencontrer du monde sur le sentier vu le nombre de voiture au village. Pendant deux heure nous avons rencontré personnes, vers midi nous mangeons juste en dessous de la balise 7 sur les ruines d’une maison. A la fin du repas un monsieur avec son chien nous demande si le chemin par la balise 11 est bien fermé. Après lui avoir expliqué le problème il tente quand même de passer quitte à se retrouver sur la NR 202 et remonter à Malaussène par la route.

    Nous voilà partis quand nous sommes interpelés par un groupe de trois randonneurs qui nous demande si le sentier un bien fermé. Eux aussi tentent l’aventure et nous leur donnons rendez-vous au bar s’ils arrivent à passer. Arrivés au village nos trois randonneurs sont déjà au bar, le sentier n’est plus du tout dangereux. Nous le saurons pour la prochaine fois.

    JP.  

    P1060634

    P1060615

    P1060616P1060629

    Fichier trace GPX : 2017 05 20 malaussene2017-05-20-malaussene.gpx (95.79 Ko)   IBP Index 82 HKG


    Visorando

  • Randonue vers Sauze

    Dimanche 14 mai. randonue vers le village de sauze (Guillaumes) 

    P1060570P1060580P1060596P1060599

    Fichier trace GPX : 2017 05 14 sauze2017-05-14-sauze.gpx (148.53 Ko)   IBP index = 80 HKG


    Visorando

  • Randonue Plateau de Calern

    Lundi 8 mai Randonue au Plateau de Calern. 

    Quand nous arrivons au plateau de Calern il fait seulement 9 degrés avec un vent qui nous glace les os.

    Les nuages sur le Cheiron et l’arrière-pays sont très noir. La météo avait pourtant annoncée du beau temps ! Nous y allons en sachant que nous ne pourrons pas nous mettre nus par ce froid.

    Mais vers 10h30 le vent change de direction et dégage entièrement le ciel, le soleil commence à nous réchauffer et quelques un d’entre nous se mette nu. Nous allons pouvoir rester nu le reste de la journée.

    Nous avons trouvé plusieurs nouvelles Borie qui sont répertoriées sur notre page « Avens, Tumulus et Bories »

    20170508 112400

    Au sommet de Calern

    20170508 11513520170508 12043620170508 131805

  • Randonue, tour du mont Lion

    Dimanche 23 Avril. Randonue, tour du mont Lion.

    P1060544Compte rendu de ma première sortie randonue.

    Avant d’entamer “mon récit “, je dois tout de même mentionner que je viens de parents nudistes, que j’ai vécu en Allemagne et travaillé en Suède et toujours en Suisse : dans tous ces pays, comme vous le savez peut-être déjà, la nudité ou les communautés naturistes ne sont pas du tout ou que très rarement remise en question. Il en est de même, surtout en Allemagne, pour l’individu dans son mode de vie. Ce serait empiéter dans la vie privé d’autrui.

    Par exemple ,en plein Zurich au bord du lac de Zurich ,plusieurs pontons ,ont été construit en faveur des nudistes : souvent, il s’agit de lounge. P1060547On peut y manger bio et varié, boire, écouter de la musique et se jeter à l’eau dans le lac sans devoir en faire une grande histoire. Non naturiste et naturiste se côtoie harmonieusement.
    Je vis en France depuis 3 ans.
    J’ai cherché de façon assidue des coins/activités nudistes avec des “gens équilibrés”..
    J’ai plutôt été déçu : les sites sont souvent très beaux mais les gens tordus.

    Je suis randonneuse de hautes montagnes, disons que c’est ma préférence et j’ai pleins d’autres activités en pleine air.
    Tout cela pour vous dire que je suis rodée pour le beau, l’équilibre, la nature et tout ce qui va avec .

    18076782 10155229594472152 2636011545117070289 oLa découverte du club des Randonneurs Nus de Provence a été une agréable surprise sur le plan humain, sportif et conviviale.
    En plus du nudisme, me voilà bien embarquée avec des spécialistes de la RANDONNÉE.

    La sortie au Mont Lion, à moins d’une heure de Nice, était sportive, offrant un panorama très varié.
    Convivialité à l’anciennne  : MERCI LE CLUB.

    A titre d information, j’etais inscrite depuis mon arrivée à Nice dans 2 clubs : un de renom et l’autre de façon locale. Psychorigide, course à la montre. Bref, rien qui me correspondait vraiment. NON MERCI .

    Pour en revenir à la randonue, tout le long du parcours, outre le côté sportif, amusant et conviviale, un échange de connaissances entre les participants : bel échange !
    Pouvoir puiser dans la ressources des autres et raffraîchir les siennes.

    Lecture de carte, mode d’emploi d’une boussole. Les montagnes calcaires qui nous entouraient, ont entraîné un petit topo concernant leur histoire : leur apparition et leur fragilité .P1060556

    L’air était par moment frais mais cette aisance corporelle avec moins de vêtements m’a fait oublier le changement de température : ))))))

    Pour le pic-nic, chacun à amené un trésor caché dont 2 spécialités fait maison : un cake anglais et un gâteau amandes et citron.

    Au retour de notre escapade ludique, une belle blonde nous attendait…….euhhhhhh,vous voyez ce que je veux dire ; ]

    P1060560Le covoiturage, aussi sympa et bien synchronisé.

    D’autre part, sans trop se connaître , “la fusion” s’est faite assez vite : )
    Merci une fois de plus à tous et j’encourage ceux et celles qui hésitent encore !


    Rennie.

     

    Fichier trace GPX : 2017 04 23 mont lion2017-04-23-mont-lion.gpx (145.84 Ko)    IBP Index = 73 HKG


    Visorando

  • Randonue au village abandonné de Beasse

    Samedi 15 avril. Randonue au village abandonné de Beasse.

    Départ du village de Gorblaou

    P1060484

    Une maison du village de BeasseP1060492

    La maison la mieux conservéeP1060496

    L'intérieur

    P1060498

    Le pique-nique sur une table en grès et des bancs en bois 

    P1060515

    Fichier trace GPX : 2017 04 15 beasse2017-04-15-beasse.gpx (112.22 Ko)      IBP Index = 36 HKG

     


    Visorando

  • Randonue à la Moulière (Caille)

    Samedi 8 avril, randonue à la moulière (Caille).

    En haut du télésiège.

    P1060474

    Sur la crête.

    P1060477

    P1060479

    P1060483

     

    Fichier trace GPX : 2017 04 08 12km 680m2017-04-08-12km-680m.gpx (196.11 Ko)    IBP Index = 72 HKG


    Visorando

  • Randonue Puget-Rostang Mairola Auvare

    Dimanche 19 mars. Randonue depuis le village de Puget-Rostang, col de Mairola, Village d'Auvare.

    Le village de Puget-Rostang sous un soleil radieux.

    20170319 094923

    Oratoire St Augustin

    20170319 103046

    Nous avons traversé un troupeau de moutons très doucement sans leur faire peur. Je me suis demandé ou était le Patou. Nous l’avons vu venir seulement quand nous sommes arrivés à la fin du troupeau, il nous a aboyé mais ne sait pas approché de nous a moins de 20m.

    20170319 110131

    Col de Mairola en vue.

    20170319 113347

    Au col de Mairola. Vue magnifique sur le Mercantour. 

    20170319 115724

    Descente vers le village d'Auvare.

    20170319 135830

    Retour au village de Puget-Rostang par le GR 510.

    20170319 145201

    Fichier trace GPX : 2017 03 19 puget rostang2017-03-19-puget-rostang.gpx (171.67 Ko)   IBP Index = 64 HKG


    Visorando

  • Randonue depuis le village de Bairols

    Dimanche 12 mars. Randonue depuis le village de Bairols.

    Le village de Bairols

    P1060415

    Pause photo au lieu dit "Le Lac"

    P1060420

    Panorama fantastique sur le Mercantour à la pointe de l'Espella (1340m)

    P1060423

     

    Maria notre étudiante en ethnologie qui contemple le village de Bairols. 

    P1060427

     

     Descente vers le village de Bairols après avoir cherché la Croix de Bairols.

    P1060433

    Fichier trace GPX : 2017 03 12 croix de bairols2017-03-12-croix-de-bairols.gpx (130.87 Ko)   IBP Index = 52 HKG


    Visorando

  • Randonue depuis le village de Tournefort

    Dimanche 26 Février. Randonue magnifique dpuis le village de Tournefort.

    Le village

    20170226 153837

     

    Nous sommes restés habillés sur la partie nord du sentier mais dès que nous avons changé de versant nous avons passés notre tenue favorite.

    20170226 102429

     

    L'entrée du fort Séré de Rivières.

    20170226 105824

    Et l'intérieur du fort.

    20170226 111717

    Le fort vue de la partie sud.

    20170226 113903

     

    Fichier trace GPX : 2017 02 26 tournefort2017-02-26-tournefort.gpx (165.35 Ko)  IBP Index = 81 HKG

    Durée Durée de l'auteur : 6h16m8
    Distance Distance : 10.43km
    Dénivelé positif Dénivelé positif : 685m
    Dénivelé négatif Dénivelé négatif : 677m
    Point haut Point haut : 746m
    Point bas Point bas : 474m


    Visorando

  • Randonue découverte du strato volcan de Maure Vieil

    Dimanche 6 novembre. Découverte du strato volcan de Maure Vieil.

    Le début de matinée est encore froid nous supportons nos vêtement.

    20161106 100216

    Mais très vite dans les sentiers peu fréquentés nous adoptons notre tenue favorite et tellement agréable même si le fond de l’air reste frais.

    20161106 142740

    Nous allons visiter les grottes d'explosion de l'acien volcan.P1060384

    Série de neck formant un dyke qui sont des cheminées refroidies et dégagées par l'érosion.

    20161106 140031

    Couverture basique du dome du volcan

    20161106 131602

    A lire cette documentation sur le site de "La planète du géoloque randonneur"

    http://geologierandonneurs.fr/pdfcours/Esterel%20Maure%20Vieille.pdf

    Fichier trace GPX : 2016 11 06 maure vieil2016-11-06-maure-vieil.gpx (190.54 Ko)  IBP Index = 23 HKG


    Visorando

  • Randonue Départ de Trigance Belvédaire de Rancoumas

    Dimanche 30 Octobre. Randonue au départ de Trigance.

    P1060354

    Le Belvédaire de Rancoumas

    P1060366

    P1060374

    P1060382

    Fichier trace GPX : 2012 09 22 rancoumas2012-09-22-rancoumas.gpx (242.41 Ko)  IBP Index = 58 HKG

  • Randonue autour de Robion

    Dimanche 16 Octobre : Rando Montagne de Robion

    P1060295Il faisait 3° à Digne au petit matin. En arrivant sur Castellane, la ville est invisible car cachée sous une immense couette de nuage bas. Pourtant, dès le départ du sentier, 2 ou 3 messieurs sont déjà en short !

                La première montée est galère (mais on est habitués dans la région). Cela ressemble à un torrent à sec  très pentu.

                Puis la pente devient raisonnable, et l’épaisse couche nuageuse laisse progressivement filtrer le soleil. Entretemps, la marche nous a réchauffés, ce qui fait que, pendant que je me risque à « tomber » l’anorak et la polaire, les messieurs tombent petit à petit le peu de vêtements qui leur restaient sur le dos…et ailleurs. P1060305(C’est quand même audacieux, par cette température encore bien fraîche : je n’aurai pas le courage de les imiter !).

                Le soleil se montrant plus présent, vers le hameau de Robion, j’avoue que je commence à transpirer, même sans le sweat. Mes mentors expérimentés argumentent que, à condition de ne pas s’arrêter longtemps –et qu’il n’y ait pas de vent—on est bien mieux en tenue naturelle. Jouant la confiance, et par émulation, je les imite enfin, mais craignant fort de devoir réenfiler le pantalon 5 mn après. Cependant, bien que je trouve la température très limite, l’expérience me semble positive, et j’en suis surprise.

     Dscf1109 copier           Pique-nique dans une prairie au soleil, après les ruines de la Doux, au-dessus du Château de Soleils. Puis montée, bien exposée au soleil, vers le Pas de la Colle : il fait alors agréablement chaud.

                Arrivé sur la crête, nous passons côté Nord-Ouest, moins ensoleillé, mais il ne fait pas vraiment froid (alternance ombre et soleil). Le spectacle est grandiose : vue plongeante sur le Verdon avec, en face, l’impressionnante forteresse des Cadières, tout en haut ; nous jouirons de ce spectacle pendant plus d’une heure de marche en corniche. Lorsque nous arrivons au parking, il me semble que nous  remettons à regret nos tenues de civilisés.P1060310

                Jean-Paul, notre guide, avait au dernier moment décidé d’inverser le sens de la progression dans la boucle, afin de profiter du soleil, et c’était réussi !

                                       Anne-Marie  (44 ans de naturisme, mais débutante en randonue)

     

     

     

    P1060334

    Fichier trace GPX : 2016 10 16 tour de robion2016-10-16-tour-de-robion.gpx (251.33 Ko)  IBP Index = 74 HKG

     

  • AG et petite randonue

    Journée du 2 octobre 2016 à Coursegoules : A.G. des R.N.D.P. et randonue à Autreville

                    Il est 10h : les adhérents venus à l’A.G. sont là devant la Salle Bleue de la Mairie de Coursegoules. Je n’ai pas manqué d’apprécier le cadre magnifique de l’enceinte de la citadelle et l’aménagement ombragé des abords pour jeunes et moins jeunes.

                    Les points de l’ordre du jour sont discutés  et votés l’un après l’autre. A 11h30, la séance est levée, la salle rangée. Nous regagnons les voitures pour rejoindre le point de départ de la randonue. Un couple d’Anglais sont aussi sur le point de départ, ils nous saluent et disparaissent sur le chemin. Deux jeunes familles font route avec nous jusqu’à une bergerie à l’abandon un peu plus loin. Nous contournons la bâtisse et nous voilà en tenue de peau pour rejoindre Autreville. Ce nom m’intrigue, connaissant Libreville et Franceville, deux grandes agglomérations sur le continent africain.

                    Le lieu de pique-nique, Autreville, se situe sur les traces d’un habitat romain. Un petit bassin, « un pescalhoun »comme on dit en occitan, suscite la curiosité de tout le monde. D’abord, comment était-il rempli, à quoi servait la petite gouttière sur le bord et l’utilité des marches pour accéder plus haut sur le rocher dans lequel il a été creusé. Après le repas nous poursuivons la randonue mais chacun s’est promis de chercher sur Internet des explications sur ce petit bassin. Il fait beau, le chemin est agréable. La boucle que l’on suit rejoint la bergerie. En contrebas, les restes d’une Mathis  gisent là, figés par le temps aussi. Perdurera-t-elle autant que le « pescalhoun » ?

                    Nous retrouvons les voitures et nous séparons. Une belle journée studieuse et aérée. Merci à Georges et Jean-Paul pour nous avoir indiqué le lien concernant les études et explications scientifiques sur le « Bassin d’Autreville ».

    Yves

    Voir ces deux sites particulièrement intéressants sur cette cuve perchée de l’Autreville :

    http://www.archeo-alpi-maritimi.com/bassin_autreville.php

    http://www.archeo-vence-grasse.com/archeologie_vence_pages/cuve_perchee.htm#

    20161002 130108

    20161002 144423

  • Randonue à la Fête de la randonnée à l'Escarène

    Dimanche 25 septembre. Nous sommes une dizaine pour participer à la fête de la randonnée à l'Escarène. Notre parcours de randonue sera le même que le petit parcours des randonneurs textiles.

    P1060286

    P1060288

    P1060290

    P1060293

    P1060294

  • Randonue à la cime des Collettes

    Dimanche 18 septembre, randonue à la cime des Collettes. C'est une randonue proposé par Michel que l'on avait programmée mainte fois mais à chaque fois nous avions du l’annuler pour mauvais temps.  Cette fois nous avons pu la maintenir pourtant trois jours avant la météo annoncée n’était pas favorable. C’est une randonue magnifique avec quelque passages aériens mais sans danger si le temps est sec.

    P1060257P1060265P1060267P1060270P1060274P1060281P1060282

    Fichier trace GPX : 2016 09 18 cime des collettes2016-09-18-cime-des-collettes.gpx (125.42 Ko)

     


    Randonnée avec Visorando

  • Randonue au Pic de Castel Diaou

    Jeudi 1er septembre 2016. Que diable ! Des plongeurs naturistes en "Rand-eau" au Castel Diaou?P1060244

    …..Voilà la balade prend fin, nous attendons le reste du groupe que je ne connaissais pas il y a un peu plus de 7 heures, l’esprit vagabonde…

    Quand 2 clubs naturistes (Les randonneurs nus de Provence et Nautena - Nautisme et Naturisme) se rencontrent, bien évidement ils se racontent des histoires de naturistes, mais pas que….

    Sur le chemin qui mène au Pic de Castel Diaou, (le Château du diable ! quel nom extraordinaire ! ) ne nous privons pas d’une petite analogie spirituelle pour compter cette belle promenade, cette chaleureuse rencontre.

    il y a donc, sur ce sentier caillouteux qui serpente sur cette vielle montagne,  assez de temps pour s’interroger sur l’alchimie qui permet à des personnes qui ne se connaissaient pas de trouver tout de suite un terrain de « très bonne » entente.

    En ce début du mois de septembre, sous un très chaud soleil méditerranéen, quelle était donc l’étincelle suffisante pour que la magie opère aussi vite, et d’aussi belle manière ? 

    Qu’est-ce qui nous permet de nous mettre en accord immédiatement avec l’autre, celui qui à la fois me ressemble et diffère de moi, cet autre moi-même que je ne connais pas ?

    On ne reviendra pas sur les valeurs inhérentes au naturisme, au respect de ses valeurs, de la tolérance et du respect de soi et d’autrui, de la nature,….P1060248

    Il y a quelque chose d’autre, que nous pourrions appeler peut-être le plaisir du fruit partagé, du fruit défendu un peu aussi. Celui que l’on peut offrir, que l’on peut recevoir. Un entre-soi respectueux sans obligations, nécessitant un certain effort, celui d’aller vers l’autre, d’aller vers soi aussi.

    Faisons un pas de côté. Tentons de tordre un peu nos points de vue pour mieux comprendre ce qui à amener des plongeurs à s’offrir, l’instant d’une escapade dans l’arrière-pays Varois, une verticale opposée à celle qui leur ai plus souvent commune, celle des profondeurs marines, et à oser, le temps d’une journée, se frotter à un monde en altitude.

    Peut-être pour vérifier que « Tout ce qui est en bas, est comme ce qui est en haut, et tout ce qui est en haut est comme ce qui est en bas » ?

    Pour gravir cette moyenne montagne, ou transpercer le miroir étincelant de la mer, il faut un peu de temps, plus ou moins d’effort selon les organismes, s’avoir aussi s’arrêter et observer. Chacun s’appropriant ce temps, et cet espace, il en fait ce qu’il en veut, et ce qu’il peut.

    Il est midi. Quelques rochers bien disposés, comme d’ultimes veilleurs, éparpillés dans un sous-bois  nous accueillent pour une pause déjeuner, l’égrégore est atteint à l’instant des victuailles partagées avec ceux qui n’avaient rien pris (les plongeurs pour ne pas les citer, sont des têtes en l’air ;-) Nous nous retrouvons au milieu des éléments pour vivre une liberté chère et si fragile. L’eau, l’air, le soleil et la terre, n’opposeront jamais les vrais naturistes, bien au contraire.P1060252

    Arrivés au pic de Castel Diaou, sur les vestiges d’une demeure démantelée, ou d’un temple ? Sous les hospices du soleil qui chauffent nos peaux nues, les vallées et les monts apparaissent à chacun, comme ils devaient aussi apparaitre à ceux qui avaient vécus ici, bien avant. A eux, et à tous ceux qui nous suivront et que nous ne connaîtrons pas, nous sommes liés par ces pierres témoins érodés, taillées, érigées puis éparpillées, soutenant encore nos frêles et si miraculeuses existences. Le silence remplace la parole. A chacun sa manière de voir, à chacun sa manière de faire avec cet horizon qui nous entoure.

    Revenir sur ses pas, ou choisir un autre chemin, qu’importe ! Le naturiste qui marche ou qui plonge, est un homme en paix, un homme heureux sur le chemin du retour.

    ….La balade a pris fin, nous attendons avec mon amie le reste du groupe, dans ma poche un caillou, peut-être un bout du Castel Diaou. Et dans ma tête de nouveaux souvenirs et de belles images.

    Ami lecteur de ce blog, ami naturiste, pas de recette, ni d’explication pour comprendre la raison d’une aussi bonne et rapide entente. Ou peut-être faut-il faire un pas, juste un pas en toute conscience. Et cheminer avec les Randonneurs Nus de Provence.

    Enfin, je n’ai rien dit, ou bien j’ai tout dit.

    Reçois Jean-Paul  nos chaleureuses pensées Nauténiennes, toute notre considération pour ton travail qui contribue au bonheur de beaucoup.

    Sur celle-ci, on peut entrevoir le Diaou

    Unnamed

    Fichier trace GPX : 2016 09 01 castel diaou2016-09-01-castel-diaou.gpx (134.34 Ko)


    Randonnée avec Visorando

  • Randonue sportive à la cime de Partissuollo

    Dimanche 14 août, randonue à la cime de Partissuollo.P1060199

    Lors de la dernière randonue nous avons pensés que l’on pourrait faire une randonue au-dessus de Roquebilière. En cherchant sur la carte j’ai trouvé un parcours sportif en partant de Venanson pour la cime de Partisuollo. Passé le village de Venanson il n’y a plus personne et pas une seule voiture au départ du sentier, C'est la première fois que l'on peut partir et revenir aux voitures dans notre tenue favorite, complétement nu, sans que personne ne nous voie.

    P1060207

     

     

    Le sentier est bien tracé mais la pente est très raide 25% en moyenne sur 3.3km, avec quelques passages délicats avant la Baisse de la Combe (sujets au vertige s’abstenir).

    Nous ne verrons personne jusqu’au sommet. La vue est magnifique du Mercantour à la chaine du Cheiron et la Méditerranée.

    Au moment de redescendre j’aperçois un homme qui monte vite, je vais au-devant de lui habillé de mon paréo pour l’avertir et lui demander si le reste du groupe peut rester nu. P1060212Pas de problème ça ne le gêne pas. Nous ne sommes pas arrivés à la Baisse qu’on le voit redescendre à fond de train.

    Nous redescendons par le même sentier, Dominique et moi-même avons enfilé des genouillères en prévision, qui se révèle très efficace dans cette pente importante.

    Arrivés presque aux voitures nous voyons un couple monter sur le sentier, nous enfilons nous paréos et nos shorts mais c’était inutile en discutant avec eux nous aurions pu rester nus.

    P1060213

    Nous avons passé une journée magnifique. Mais attention le sentier est vraiment raide sans aucun endroit pour relâcher son effort. A faire que par des personnes entrainées.

    JP   

    P1060217

    Fichier trace GPX : 2016 08 14 partissuollo2016-08-14-partissuollo.gpx (107.69 Ko)


    Randonnée avec Visorando

  • Randonue au mont Lapassé

    Dimanche 7 aout randonue au mont lapassé.

    Fichier trace GPX : 2016 08 07 mont lapasse2016-08-07-mont-lapasse.gpx (108.29 Ko)

     


    Randonnée avec Visorando

  • Randonue pour les 20ans du Col de la Sinne

    Samedi 30 juillet. Nous sommes invités et attendus à la fête organisée par les deux villages Pierlas et Ilonse pour les 20ans du col de la Sinne.

    Nous sommes à longtemps naturists Anglais avec une maison de vacances dans le Sud de la France et on nous a présenté Randonneurs Nus de Provence par une amie française. Nous avons rejoint le promenade de Pierlas au Col de La Sinne. Nous avions jamais jugé possible de la randonnée nue dans les Alpes Maritimes et la marche à travers la belle campagne en bonne compagnie a été une expérience merveilleuse et libératrice ... si bon, en fait, que nous sommes revenus la semaine suivante avec un de nos amies pour grimper Cime Clapirette. A 2500m ce fut un peu plus physique et froid dans le vent, mais nous avons eu un autre grand jour. Un grand merci JP.

    D&J

    P1060155Le départ de Pierlas. Nous sommes encore en short mais nous ne le resterons pas très longtemps.

    _

    P1060158Après avoir passé les jardins nous voici dans notre tenue favorite.

    _

    P1060161Passage sur l'autre rive du ruisseau ou la fraicheur nous attend.

    _

    P1060163Tout le reste de la montée jusqu'au col sera sur le versant nord en sous bois.

    _

    P1060164Nous arrivons juste pour l'apéro. Nous discutons avec un monsieur et je lui demande ou est Gilbert l'organisateur de cette fête, il me répond mais c’est mon cousin je vais vous le chercher. 

    _

    Dscf0776 domi 3Ce monsieur s'appelle Pierlas et devinez c’est le cousin aussi !

    _

    P1060174Le retour par le même chemin et la même tenue.

    _

    Dscf0776 domi 1Une bonne petite baignade dans une eau à 15 deg nous fait le plus grand bien avant de regager les voitures.

    JP

     
    Randonnée avec Visorando

  • Randonue de Briançonnet à Gars

    Randonue Briançonnet-Gars

    26 juillet 2016

     P1060133               A 10h, nous voilà prêts pour entamer la randonue. Colette est là aussi. Les Colette que je connais ne sont pas de grande taille mais sont « speed » comme il faudrait dire de nos jours. Pour la taille, c’est bon ! Pour le « speed » aussi puisqu’elle sera toute la journée dans le groupe de tête. Pour ceux qui ont tendance à mener un train de sénateur, la rencontre d’une personne du cru nous rassure en nous informant que le chemin descend tout le long jusqu’à Gars. C’est sans compter sur la perspicacité de Jean-Paul qui a prévu un autre parcours. Effectivement nous ne prenons pas la direction indiquée par cette personne.

                    P1060135Quelques mètres, nous voilà en tenue de peau sur le chemin qui a été nettoyé récemment et nous conduit à un ruisseau que nous traversons sur un solide pont reconstruit pour durer. La montée s’agrémente de passages faciles et d’autres qui relèvent plus du crapahutage que de la marche, ce qui en fait l’intérêt. Nous arrivons au point culminant vers midi après une montée à travers bois ombragée. C’est l’heure d’une bonne collation. C’est là aussi que pour les Colette, ça se vérifie puisque le groupe de tête était là depuis ¾ d’heure.

     P1060144               La descente vers gars va pouvoir commencer. Des passages faciles, un mounta-cala permanent et des crapahutages mais en descente. L’objectif était une baignade dans l’Estéron. Tout espoir est permis car nous les sénateurs nous l’entendons se rapprocher lentement mais sûrement. Mais tout-à-coup plus rien, seulement le tonnerre au loin ! Gars aussi s’approche et disparait ! Bizarre, mais nous avons dû entamer un détour ! Enfin à travers bois nous entendons à nouveau notre guide auditif. P1060148Georges, muni de la technique moderne de repérage qui se bat de temps en temps avec elle nous annonce l’arrivée à 700m. C’est très encourageant pour des sénatrices et sénateurs. L’heure passe, l’orage menace, à l’arrivée des gouttes de pluie nous attendent, le temps de rejoindre le centre de Gars apprécier la bonne eau fraîche de la fontaine, admirer les cascades jumelles qui jouxtent la fontaine et le lavoir où nous nous mettons à l’abri quand l’orage éclate. Pas  de baignade, retrouvailles avec les marcheurs de tête et organisation du retour vers les voitures.

                    P1060152Une belle journée pour les « speed » et les sénateurs qui sont partis à points et n’ont pas eu à courir, sur un parcours bien ombragé et varié, dans une bonne ambiance en tenue de peau du début à la fin !

    Yves

     

     

    Fichier trace GPX : 2016 07 26 brianconnet gars2016-07-26-brianconnet-gars.gpx (161.99 Ko)


    Randonnée avec Visorando

  • Randonue au Lacs Barrat

    Jeudi 14 juillet, nous partons au début de la route qui mène au petit lieu-dit : Le Chastel. Passé la dernière maison du lieu-dit nous pouvons nous mettre nu. Ma femme et moi-même n'étant pas très en forme nous laissons Georges, Dominique, Michel et Daniel partir devant pour ne pas les retarder.Dscf0676 dominique

    La montée dans les arbres est très agréable. Comme nous somme les derniers nous sommes rattrapés par deux coureurs un peu avant les deux maisons non habités de Calandre. J’ai pu passer mon paréo avant qu’il nous ai vus. Des personnes très sympathiques. Les quatre premiers ne les verront pas, je pense qu’ils ont dû retourner vers la Colmiane à la hauteur des maisons. Nous ne verrons plus personnes de toute la journée. Pas tout à fait, sur le retour et proche des voitures vers 16h30 nous croisons un couple avec un seul sac à dos qui nous demande leur chemin pour faire à peu près la même chose que nous. Le temps commence à être menaçant et je leur demande s’ils ont des K-way ; non qu’ils me répondent. Faire une randonnée dans le Mercantour en fin d’après-midi sans k-Way et sans carte je trouve ça irresponsable.P1060114P1060122P1060116

    Nous arrivons aux vacheries ou Daniel nous attend, trop fatigué pour suivre les autres. Nous nous installons près d’un groupe de vache pour prendre notre repas. Pendant ce temps nous voyons l’autre groupe passer la croupe juste avant le premier lac.Dscf0695 dominique

    Pour ressortir dans l’autre vallon à droite des vacheries.

    JP Guido

    Fichier trace GPX : 2016 07 14 clos barrat michel visorando2016-07-14-clos-barrat-michel-visorando.gpx (223.22 Ko)


    Randonnée avec Visorando

  • Randonue aux lacs des Millefonts

    Samedi 2 juillet, Randonue aux lacs des Millefonts.

    J'avais prévu de faire une boucle dans le sens des aiguilles d’une montre :

    Départ du parking, montée par les lacs de Millefonts ; Lac Rond, lac Long, Lac Gros, Col du barn, Mont Pépoiri, Lac d’en Veillos et retour au parking.

    Mais sur place il y a énormément de monde qui montent par le même chemin, pour pouvoir se mettre nu on décide de faire la boucle dans l’autre sens. Nous allons rencontrer un petit groupe de marcheur dont un monsieur à fait un malaise vagal sans gravité et un seul marcheur qui descendait du Lacs d’en Veillos. Sur la crête un cycliste et un peu de monde au sommet. Le retour sous la pluie et un peu de grêle par les lacs.          

    P1060087P1060091P1060096P1060101

    Fichier trace GPX : 2016 07 02 lacs des millefonts2016-07-02-lacs-des-millefonts.gpx (127.85 Ko)


    Randonnée avec Visorando

     

  • Deux jours de randonues vers Beuil

    P1050856Il y a un mois J’avais prévu de faire un séjour de quatre jours de randonues au Domaine de la Pierre à Beuil. Je n’ai reçu aucune réponse positive. Je me suis aperçu en recherchant sur internet que plusieurs personnes de notre association c’étaient inscrites à la rencontre organisée à la Sablière.

    Je ne leur demande pas des comptes mais j’aurais aimé le savoir autrement, un petit mail m’aurait évité de prévoir ce séjour et de faire des réservations que j’ai dû annuler.

    P1050857 Je me suis dit mais pourquoi pas le faire avec ma femme sur deux jours. J’ai donc réservé le studio du gîte et j’ai programmé deux jours de randonues pour en faire profiter les adhérents du club.  

    Jeudi 5 mai nous sommes quatre au départ du lieu-dit le Cougne. Ma femme n’étant pas très entrainée, je propose à Michel et Georges de partir devant pour atteindre la barre des Moulines. Moi pendant ce temps j’accompagne ma femme jusqu’au gite puis j’irai les rejoindre. Dans la montée nous croisons une dame mais je n’ai pas le temps de passer un paréo.P1050860 Elle nous dit bonjour avec un grand sourire. (Georges et Michel l’on rencontré avant nous et leur a dit qu’elle s’en remettrait).

     Arrivé à la piste qui mène au gite je quitte ma femme pour rejoindre Georges et Michel. Pour éviter de faire un grand tour par la Colle je trace dans le pentu pour rejoindre la crête où passe le sentier. Il y a une sente surement faite par les troupeaux. C’est raide même en suivant la sente la pente est de 30%, j’atteins le sentier en 20 petites minutes.P1050868

    Sous la barre je ne vois pas arriver un coureur, là non plus je n’ai pas le temps de me couvrir tout juste le temps de me mettre sur le côté pour le laisser passer sans lui faire perdre son élan.

    Je rejoins Michel et Georges juste sous le dernier raidillon avant la barre. Entre temps le ciel s’est couvert et un mauvais vent qui vient du Mercantour nous oblige à nous couvrir et à trouver un endroit à l’abri pour pouvoir manger.P1050873

    L’après-midi nous rejoignions le gite pour boire un verre puis Michel et Georges nous quittent pour rejoindre leur voiture.

    Le soir avant le diner, Dominique le responsable du gite, nous sert l’apéro fait maison. Puis Blanquette de veau avec des pattes fraiches, un vrai régal. Plateau de fromage Chèvre, Tome et Conté.

    Soleil giteAu petit matin c’est le soleil qui nous accueille et entre par la porte du gite.

    Vers 9h nous partons ma femme et moi du gite en direction de la cime de Bacoun en passant par le vallon Tartaus pour rejoindre la piste.

    Nous ne verrons que quelques randonneurs  mais toujours de très loin.

    Nous avions prévu d’aller en direction du col de Moulines puis de redescendre par le sentier balisé qui longe le Cians. Mais le sentier qui part de la cime de Bacoun vers le col est en très mauvaise état, nous avons donc fait demi-tour pour descendre par le vallon de l’Isclas.P1050878

    C’est un ancien sentier balisé mais qui n’est plus tracé en rouge sur la carte ; on peut le deviner par des petit trais pointillés noir. Il permet de rejoindre le sentier qui passe sur la crête du Pré Picas que nous avons pris en montant. J’ai dû sortir mon sécateur pour pouvoir passer plus facilement.

    J’ai pu rester nu pratiquement toute la journée sauf la première ½ heure à cause du vent et de la fraicheur de la nuit.

    JP

    P1050876

    Fichier trace GPX : 2016 05 05 barre des moulines2016-05-05-barre-des-moulines.gpx (171.31 Ko)


    Randonnée avec Visorando

    Fichier trace GPX : 2016 05 06 cime de bacoun2016-05-06-cime-de-bacoun.gpx (111.71 Ko)


    Randonnée avec Visorando

  • Randonue à Duranus Mine de l'Eguisse

    Randonue à la mine d’arsenic de l’Eguisse à Duranus

    Jeudi 14 et samedi 16 avril 2016

    P1050721 Il est des  randonues proposées par Jean-Paul qui dès le départ suscite des interrogations et font appel à l’imaginaire. Déjà le nom de Duranus. Rien à voir avec  une affection médicale avec des personnes ayant existé ou contemporaines  mais plutôt une racine indo européenne du mot « dur » désignant un relief abrupt et une source. P1050729Autant le dire tout de suite les réponses aux questions posées ne proviennent pas d’un smartphone que je ne possède pas mais de recherches après coup.

    Pour le relief abrupt on s’en rend compte tout de suite avec quelques bons raidillons pendant l’ascension et même la descente. Pour les sources, sur les trois de la commune dont une s’appelle Duranus et l’autre l’AffaÏa dont nous suivrons le vallon au retour, de nombreux ruisseaux traversent le sentier ou sont traversés par ce sentier. P1050745On comprend mieux pourquoi le village de Rocca Sparviera a été délaissé au profit de Duranus si c’est une question d’eau compte tenu de l’histoire de cette émigration.

    Quant à la mine, d’arsenic synonyme de « poison des rois » ou « roi des poisons » avec le gisement repéré en 1864, mis en exploitation en 1913, arrêté en 1931, dont il subsiste la tour de l’usine de grillage et quelques bâtisses en ruine, comment quelqu’un a-t-il pu supposer et trouver qu’il y avait là un gisement rentable de ce que l’on appelle aussi le réalgar ou l’orpiment comme sur la commune de Lucéram et faire honneur aux chimistes capables de trouver les bonnes formules pour en faire bon usage ce qui n’a pas toujours été le cas par exemple à la guerre de 14-18.P1050738

    Les réponses sont en partie là, mais sur le site de la mine à  la croisée de trois chemins, il était temps de se restaurer de profiter du paysage et du soleil. C’est déjà l’heure de repartir en attaquant la descente qui à certains endroits est assez sportive. Quelquefois Jean-Paul et Michel, randonneurs chevronnés disparaissent de ma vue. M’ont-ils oublié ?  Comme on devait dire au temps de Rocca Sparviera : » Que nenni ! », En réalité ils ne sont pas loin et sont assez prévenants et rassurants. P1050755On ne pouvait pas quitter ce lieu sans faire une halte au « Saut des Français » dominant la Vésubie. La légende a la vie dure. Seulement  trois Français pendant la Révolution Française auraient sauté dans le vide sous la menace des « Barbets » mais en face sur l’autre rive.

    Voilà une belle randonnée assez sportive et culturelle faisant référence à plusieurs périodes historiques. Merci.

    Yves

    Le samedi nous avons refait cette randonue mais cette fois nous sommes montés Jusqu’à l’ancien village de Rocca Sparvièra sans les sacs à dos que Philippe nous a gardés au col St Michel.

    La montée n’est pas très longue mais le sentier est aérien est bien raide. Le village devait être important, il y a des maisons en ruines par dizaine. 

    P1050759

    A l'arrivé sur la route le lieu-dit s'appelle « DEFICI » C’est Yves qui nous le traduit : ça veut dire moulin à huile en Niçois.

    P1050762

     

     

     

     

     

    Fichier trace GPX : 2016 04 16 rocca sparviera2016-04-16-rocca-sparviera.gpx (186.25 Ko)


    Randonnée avec Visorando

  • Randonue au Mont Cima

    Randonue au Mont Cima, Dimanche 15 novembre 2015
    P1050269A l’heure convenue nous nous retrouvons au point de rendez-vous et nous allons garer les voitures sur la Route de La Loubière au départ du chemin. Impossible pourtant de ne pas évoquer l’émotion suscitée par les évènements de Paris et en poursuivant, c’est un peu une manière de dire : « Même pas peur ! ».

    A cet instant je me demande quelles surprises peut me réserver cette ascension après être passé régulièrement pendant plusieurs années dans la plaine du Var sans avoir pu prêter attention au Mont Cima pour cause de conduite.P1050274
    Directement le chemin bien humide serpente avec une bonne déclivité au milieu d’une végétation dense. Il est aussi assez raviné et ombragé. Il ne fait pas froid. On rejoint le soleil mais la déclivité est toujours là. La vue sur la vallée du Var, les massifs de la rive droite et les villages perchés se dégage. Au cours d’une pause, on leur met des noms.

    P1050280Arrivés, presque au sommet sur un plateau nous faisons un détour pour aller voir une grotte qui offre la vue d’une salle grande ouverte. Le sol est légèrement humide. Servirait-elle d’abri à un berger avec un petit troupeau ? D’autres salles ? La question est posée. Peut-être aussi des stalactites ou stalagmites ?  Là, seulement deux énormes blocs qui ont dû se détacher de la voûte, mais quand ? Toutes ces questions laissent la porte ouverte à l’imaginaire.

    Il est presque midi et le sommet n’est pas loin. Un raidillon nous permet de l’atteindre : vue à 360°. P1050283Trois tables panoramiques permettent de réviser nos connaissances géographiques : nommer et situer les sommets connus voire déjà gravis. Un peu en contrebas grâce à des blocs bien taillés, au soleil, c’est la pause déjeuner confortablement installés.

    Le chemin du retour où la pente est plus douce se transforme en piste. On aperçoit pas très loin un château apparemment en bon état au milieu d’une épaisse végétation. Notre éclaireur cherche un passage mais il faut se rendre à l’évidence : c’est une véritable forêt vierge qui le protège à défaut de fossé ou de murs d’enceinte.P1050285 Dommage après une étape préhistorique, on aurait pu avoir une étape moyenâgeuse. La descente se poursuit jusqu’à la route que l’on suit sur une courte distance pour retrouver les voitures.
    Vraiment je n’imaginais pas une telle richesse au pied de laquelle j’étais passé si souvent sans pouvoir la deviner.

    Yves

     

    Fichier contenant la trace GPX : 2015 11 15 mont cima2015-11-15-mont-cima.rar (14.82 Ko)


    Randonnée avec Visorando

  • Randonue au Pic du Cap Roux

    Samedi 7 novembre.

    Petit compte rendu pour le Pic du Cap Roux, bizutage oblige.

    C'est ma 1ère rando-nue collective et j'avoue que l'ambiance était vraiment chaleureuse, merci au groupe.

    J.Paul avec ses connaissances, nous a éclairés sur les origines volcaniques du massif de l'Estérel, très intéressant. Le temps magnifique, idéal pour ne rien avoir sur le corps, n'a fait qu'accentuer la beauté du site.

    Panorama aux couleurs de carte postale pour touristes. Pas mal de randonneurs textiles vers le sommet.... et nos shorts étaient alors de mise..!!

    Très jolie rando-nue, à conseiller, peut-être plus en semaine que le week-end. Vivement la prochaine ..!!

    Claude  

    20151107 10065220151107 13285620151107 10590420151107 140615

    Fichier contenant la trace GPX : 2015 11 07 pic du cap roux2015-11-07-pic-du-cap-roux.rar (13.37 Ko)


    Randonnée avec Visorando

  • Petite Randonue à Séranon

    Dimanche 11 octobre. Petite randonue après l'AG et un bon repas au St Louis.

    20151011 14554620151011 15161220151011 15213920151011 152746

  • Randonue à la Montagne de Thorenc

    Mardi 22 septembre. Randonue à la montagne de Thorenc.

    - Bonjour Fesse !

    - Bonjour Main !

    - Comme vous êtes pâles les jumelles, vous êtes malade ?

    - Oh ! pas nous, c’est Gorge, je l’ai entendu tousser et bing peu après des boules l’ont envahis.

    - Tu veux dire que tes voisines Boules sont montées ?

    - Non pas elles, des étrangères, elles sont méchantes tu sais….grosses et toutes rouges.

    - Et alors ?

    - Et alors ça fait quinze jours qu’on ne sort plus, on est  compressée contre le canapé, et en plus on ne voit plus ni la nature ni le soleil.

    - Je comprends....c’est vrai que nous habitons le même corps alors quand on ne se voit pas pendant quelques jours, on se demande ce qu’il se passe dans la Tête.

    - Le passé est passé, pensons plutôt à cette belle journée, nous sommes de sortie, tout le monde est là, Jambes, Pieds, Bras, même Zizi et tous les autres, vive le grand air !

    - J’ai entendu dire que certaines Fesses ne voient jamais le soleil et encore moins la nature, tu y crois toi ?

    - Oh tu sais dans les jeunes contrées il y a des Têtes  qui ne savent pas que nous aimons le soleil et la nature autant qu’elles,…. elles sont égoïstes ou n’y pensent pas.

    - Dans les vieilles contrées aussi tu sais ! Moi je crois plutôt qu’elles ont honte de vous …., dis-moi, si on essayait de changer ça !

    - Si on essayait de nous faire entendre, de dire à toutes les Têtes que nous sommes toutes aussi belles que la bienveillance des regards voudra être. On ne tirera plus la gueule, on bronzera et nous serons aussi roses que les joues.

    Monsieur Guido, faisons la journée de la peau toute bronzée,

    Je suis sûre qu’après un temps de surprise elle sera adoptée

    Respectons chaque partie de notre corps sans distinction de bas ou de haut, l’air et le soleil est bon pour toute la peau.

    Le soleil sur toute la peau, moins de bobo.

    Jean-Paul me l’a dit et je l’ai compris….

                                                                                                  Marie, le 28 septembre 2015

    P1050238P1050243P1050250P1050252P1050253

  • Randonue au Bauroux

    Dimanche 6 septembre, randonue au Bauroux.

    P1050206P1050208P1050215P1050218P1050222

    Fichier contenant la trace GPX : 2015 09 06 bauroux2015-09-06-bauroux.rar (17.67 Ko)


    Randonnée avec Visorando

  • Randonue à Bagnols en Forêt

    Mardi 1er septembre. Randonue à Bagnols en Forêt.

    P1050195P1050200P1050203P1050204

    Fichier contenant la trace GPX : Meulieres 2015 09 01meulieres-2015-09-01.rar (18.87 Ko)


    Randonnée avec Visorando

  • Randonue à la Ganière

    Dimanche 5 juillet randonue au ruisseau de la Ganière.

    20150626 15395020150705 12161120150705 121825

     

  • Randonue Corniche du Cian

    Randonue corniche du Cian samedi 20 Juin.

    S'il est aisé de pratiquer le naturisme sur les plages officiellement déclarées ou non, il est cependant moins évident de pratiquer des activités nu lorsque l'on s'éloigne du bord de mer ou autres domaines réservés. C'est ainsi que pratiquant habituellement la randonnée pédestre en mode textile, je suis « tombé » sur le site des Randonneurs nus de Provence. J'ai pris contact avec Jean-Paul Guido, et me voilà ce samedi matin au Lieu-dit LA Passerelle de l'Ablé,  point de départ de ma première randonue. 20150620 092750Une voiture arrive et en sortiront mes trois compagnons pour cette rando, Jean-Paul, Michel et Georges. Le temps pour Jean-Paul  de « caler » son GPS, et nous voilà quittant la route et par la même pour quelques heures, la civilisation pour apprécier le calme de la nature et s'enivrer des parfums que dégage la flore arrosée des récentes pluies. La météo annonce des nuages avec de belles éclaircies.

    Pour le moment, le ciel est dégagé mais les nuits dans la région sont manifestement fraîches, et comme nous sommes encore de toute manière encore potentiellement visibles de la route, nous progressons donc habillés. Le but étant de se faire plaisir sans pour autant se mettre hors la loi, voire choquer les autres usagers du site.

    P1040005Après 300 m. environ, nous voilà sur un petit plateau ensoleillée et suffisamment en retrait de la route pour pouvoir nous mettre « à l'aise ». Je conserve mon short à portée de main fixé à mon sac à dos afin de parer à d'éventuelles rencontres. Chacun du groupe a sa technique, paréo ou short, modifié ou non, afin de reprendre la tenue « textile » en un éclair. Le temps de s'enduire de la protection solaire adaptée et de rigueur (première exposition de l'année pour ma part donc indice 50), et nous voilà repartis, vêtus de chaussures de rando aux pieds, casquette sur la tête, sac à dos, et rien d'autre.

    Après avoir un peu crapahuté, longé un hameau en ruines, les Traverses de l'Ablé, Jean-Paul profite d'une vue panoramique sur le Massif du Mercantour pour nous en faire la présentation. Muni de son GPS de rando, et d'une appli sur smartphone. P1040006Nous aurons également l'occasion de voir passer à quelques dizaines de mètres de nous un mouflon, manifestement dérangé dans sa tranquillité, peut-être par d'autres randonneurs un peu plus haut. Nous poursuivons notre marche et décidons de nous arrêter pour le pique-nique près d'un torrent. Le cadre est surprenant, un torrent, des vasques semblant déterminer des niveaux, le tout taillé dans une roche ocre, lissée par les crues. Alors que nous entreprenons de nous installer, un groupe de randonneurs survient, le temps d'enfiler nos shorts et autre paréo, et Jean-Paul est reconnu, il s'agit entre autre d'un animateur récemment formé par Jean-Paul, et du maire du village voisin, parcourant le sentier pioches en main pour entretenir celui-ci.

    P1040017Quelques échanges amicaux plus tard, notre groupe de randonneurs baliseurs reparti, nous pouvons reprendre le cours de notre pause pique-nique. Un peu plus tard, alors que nous nous apprêtons à repartir, un autre promeneur précédé de son chien arrive, rhabillage éclair et Jean-Paul fait les présentations. Le promeneur est en fait un berger ayant malheureusement récemment perdu tous ses moutons (356 précisément) effrayés par un loup, et précipités dans un ravin. Il est temps pour nous de prendre le chemin du retour, le temps se montrant menaçant. Sur le retour, nous descendrons une vaste plaine à la végétation rase, pour profiter d'un autre point de vue sur la chaîne du Massif du Mercantour. Jean-Paul nous fait l'énumération des différents pics, mais muni de son appli Samrtphone, constate qu'on ne peut malheureusement pas se fier totalement à la technologie. P1040004Cette rando sera également l'occasion d'observer la flore, ainsi que la formation du massif (on remonte donc très loin !). Un groupe de VTTistes en pause, fera également partie des rencontres, mais ceux-ci empruntant le même sentier que nous, Jean-Paul leur demandera si cela ne les dérange pas que  nous nous remettions dans notre tenue de prédilection, ce qu'ils accepteront tout bonnement. Un peu plus tard, une heure environ nous revoilà de retour à proximité de la route, il est temps à nouveau de se rhabiller définitivement. Dans un village plus bas situé sur la route du retour, nous prendrons dans un petit bar restaurant que Jean-Paul connaît bien le verre de l'amitié avant de reprendre chacun sa route. Merci Jean-Paul pour cette belle initiation à la randonue,  qui, sera pour moi ; je n'en doute pas, la première d'une longue liste.

    A bientôt.

    Alban

  • Randonue Clue d'Amen

    Samedi 23 mai randonue à la Clue d'Amen.

    Cette randonue nous a était proposée par Michel, c’est un endroit que je ne connaissais absolument pas.

    Le départ se fait un peu avant le petit village de Léouvé haut, il y a un petit parking pour les randonneurs.

    Juste avant les deux petits villages il y a un musée de la mine de cuivre mais il n’ait ouvert que le mercredi et le vendredi pour un tarif de 2.50€. Il faudra que l’on revienne un jour d’ouverture.

    P1030985

    Vue sur les deux petit village de léouvé.

     

    P1030989Le sentier est pavé et encore en bon état presque jusqu'au col de Roua.

     

    P1030990Nous avons fait la connaissance d'une dame qui randonnait seule et qui a bien voulu faire une photo avec nous.

     

    P1030999La passerelle sur la Clue d'Amen.

    Fichier contenant la trace GPX : 2015 05 23 clue d amen2015-05-23-clue-d-amen.rar (19.43 Ko)

     


    Randonnée avec Visorando

  • Randonue à la montagne de Thiey

    Dimanche 10 mai.

    P1030952Le sommet de Canaux depuis le sentier.

    P1030954Au fond le village de Canaux, à gauche le sommet de Canaux et à droite le plateau de Calern.

    P1030955 1Colle du Maçon

    P1030958Les premières Pivoines

    P1030961Et quelques Myosotis.

    P1030962Celle-ci c'est un mystère, elle ressemble à un Orchis sureau mais la feuille n’est pas du tout la même. J'ai trouvé c'est une pédiculaire chevelue

    P1030963Passage sur le crête.

    P1030964Tulipe méridionale.

    P1030966 1Fritillaire du Dauphiné.

    P1030967Gentiane.

    P1030969 Sur le retour.

    P1030971Dame d'onze heures.

    Fichier contenant la trace GPX : 2015 05 10 thiey2015-05-10-thiey.rar (11.73 Ko)


    Randonnée avec Visorando

    Fichier contenant la trace GPX :

  • Randonue au gros Pounch

    Dimanche 18 janvier. Randonue au gros Pounch.

    Vu la température au départ à Cipières environ 3 deg, je ne pensais que nous pourrions nous mettre nus.

    P1030544

    Au sommet

    P1030556

    Sur le retour

    P1030559Fichier contenant la trace GPX : 2015 01 18 gros pounch2015-01-18-gros-pounch.rar (12.34 Ko)


    Randonnée avec Visorando

  • Randonue à l'Amarron

    Samedi 8 novembre. Randonue à l'Amarron.

    Nous sommes encore tombés un jour de battue aux sangliers. Nous n’avons eu aucun problème avec les chasseurs qui nous ont laissé passer. Juste avant le dolmen nous avons croisé deux chasseurs sur le retour et nous n’avons pas pu nous rhabiller. L’un deux s’est exclamé : voici nos amis les randonneurs naturistes. Nous avons eu une journée magnifique et nous avons pu être nus toute la journée.

    P1030409P1030414P1030417P1030421P1030424JP Guido.

    Fichier contenant la trace GPX : 2014 11 09 amarron2014-11-09-amarron.rar (8.53 Ko)       IBP = 53 HKG


    Randonnée avec Visorando

  • Randonue Baisse de Rogué

    CR Randonue Cime de Pagari de Salèse (2678m)

    Samedi 1 novembre 2014

    Nous sommes 5 pour profiter des derniers jours de l ’Eté Indien dans le Mercantour, pour profiter d’une magnifique boucle en haute montagne, avant la baisse des températures et l’arrivée prochaine de la neige !!.P1010385 1
    Nous partons du parking de Salèse (1670m) où il fait 5°C, c’est donc correctement vêtu que nous allons randonner, mais la montée soutenue dès le début nous fait progressivement retirer nos vêtements, pour se retrouver nus au niveau d’un éboulement caractéristique qu’il faut contourner.Le vallon des Naucettes est très sauvage et la couleur des mélèzes, le ciel bleu azur sont un pur enchantement !! seul manque au programme les chamois ou mouflons habituellement visibles dans ce coin.P1010402
    Une fois le verrou franchit c’est un cirque grandiose et des aiguilles élancées donnent véritablement un aspect haute montagne.
    Un bon sentier en lacet permet de franchir la Baisse de Rogué (2581m) pour admirer l’Ubac et le vallon de Fremamorte et ses grands sommets (Giegn, Fremamorte, Tablasses, Aiguilles de Prefouns...).Une petite pause et nous repartons pour le sommet tout proche, en étant délestés de nos sacs a dos.P1080382
    Le panorama de la Cime de Parari de Salèse (2678m) est grandiose sur les sommets de l’Argentera jusqu’au Gélas à l’Est, au Monte Matto et massif du Mt Rose enneigé au Nord.
    Nous redescendons à la Baisse de Rogué, puis descendons vers les Lacs de Fremamorte, par un sentier tracé dans la moraine glaciaire où un névé glacé subsiste encore !!.
    Pause déjeuner au lac, au soleil, c’est très agréable !!!P1010407
    Viens le moment de redescendre en passant au bord de tous les lacs de Fremamorte puis rejoindre dans le mélézin le sentier provenant du lac Nègre.
    Il nous est maintenant facile de rejoindre le col de Salèse et arriver à 16h45 au parking à la nuit tombée.

    Dominique

    P1010431P1010433P1080421

    Fichier contenant la trace GPX : Trace pagari de salesetrace-pagari-de-salese.gpx (244.18 Ko)


    Randonnée avec Visorando

  • Randonue Le Rubi - Cime de la Madeleine

    Photo marc 1Première randonnée nue
    Nous sommes naturistes depuis.. bien des années.

    Mais la randonue, nous n’avions pas ça dans le nooord (accent de  Monsieur Galabru dans « les ch’tis »).


    Pour une première, je n’ai pas choisie la plus facile, mais au lendemain je ne regrette toujours pas malgré quelques courbatures.  Le libellé de cette randonue :
    Randonue la Madeleine (Cians) depuis Rubi

    Photo marc 2Départ de la Chapelle St Marc à 853m
    Le cloché n’est pas à notre porté et pourtant nous allons aller bien plus haut. Nous allons monter,  et pas que la côte, mais aussi des  kerns pour un balisage plus sûr.

    Nous sommes sept plus un membre permanant du naturisme, une chienne qui nous a courageusement accompagnés. Photo marc 3La mission n’était pas que de marcher, les sécateurs étaient aussi de sortie. Les églantiers, les genets et tout ce qui entravait le chemin furent proprement élagués.Photo marc 4

    On chemine doucement, mais mine de rien, ça  grimpe. Mes camarades de balade me soutiennent  et m’attendent très gentiment, car je n’ai plus l’habitude de ces efforts.
     

     

    Enfin le déjeuner  à 1576m, avec une vue extraordinaire pour bien digérer.

    Photo marc 5

     

    Photo marc 6À la fin du repas, nous croisons des randonneurs « textiles » mais nature est leur domaine,  et dans naturisme il y a bien « nature ». Nous ne partons pas sans leur offrir une carte de visite du club.
    Photo marc 7Les plus alertes partent pour une dernière ascension à la madeleine à 1693m.
    Félicitation ! Car hommes, femme et chien dans un bel ensemble, ont gravit cette dernière « bosse » à une vitesse remarquable.
    Photo marc 8Pour la redescente le programme est chargé : déjà  descendre (j’ai trouvé  la descente plus dure que la monté), cueillette de champignons, élagage, insectes magnifiques (criquets aux ailes rouges ou bleues, mante religieuse), et bien sur le paysage.

    Un point d’eau .. la civilisation et ses  « textiles ». Je ne renierai pas leplaisir de m’assoire dans un siège de voiture et de me laisser porter au gré d’une route tout en poluant pour rentrer dans mes pénates. Mais je n’était pas le seul, car sans rire je crois que le chien était aussi fatigué que moi.

    Merci à tous les septs (8) pour cette première. Et vivement la prochaine.
     

    Marc.

    Fichier contenant la trace GPX : 2014 10 19 rubi2014-10-19-rubi.rar (11.23 Ko)


    Randonnée avec Visorando

  • Randonue à Roubion

    Jeudi 16 octobre randonue à Roubion.P1030322

    Chapelle St Sébastien

    P1030324Roubion

    P1030328Le Mounier

    P1030340Ce qui reste du sentier sous la tête de Tigène

    Fichier contenant la trace GPX GPS EVADEO : 2014 10 16 roubion2014-10-16-roubion.rar (17.82 Ko)


    Randonnée avec Visorando

  • Randonue au sommet de l'Arpille

    samedi 11 octobre. Sommet de l'Arpille.P1030289

    Départ du sentier sous une petite pluie fine

    P1030294Rencontre avec deux salamandres aussi nues que nous !

    P1030298

    Passage difficile entre les genets et les buis à la recherche d’un sentier que l’on n'a jamais trouvé.

    P1030299 1Ouf ! Enfin sur la crête, la progression est plus facile.   

    P1030302Enfin nous voici au bout de nos peines, le sommet n’est plus très loin.

    P1030303Pour la descente nous prenons la piste, plus sure. Mais les chasseurs arrivent pour une battue aux sangliers.   

    Fichier contenant la trace GPX GPS Evadéo : 2014 10 11 l arpille depuis le baratus2014-10-11-l-arpille-depuis-le-baratus.rar (20.6 Ko)


    Randonnée avec Visorando

  • Randonue vers Vescagne

    Jeudi 10 octobre. Randonue vers Vescagne.

    P1030267Ancienne bergerie au plan des Noves.

    P1030270La passerelle sur la Cagne.

    P1030273La remontée sur la piste de Vescagnes en plein soleil.

    P1030280Le rail de la Cagne à sec. En provençal, le rail veut dire chute d’eau.

    P1030286Les pierres peintes du col de Vence.

    Fichier contenant la trace GPX GPS Evadéo : 2014 10 09 vescagne2014-10-09-vescagne.rar (24.63 Ko)


    Randonnée avec Visorando

  • Randonue au Puy de Naouri

    Randonue Vendredi 3 octobre 2014 : le Puy de Naouri (1024m) depuis Tourrettes-sur-Loup (400m)

    Le parcours effectué est celui du CG 06 :
    http://www.randoxygene.org/pge/rando_pe/affiche_rando.php?rubrique=1&zone=3&rando=28&current=pc-8&ct=pc


    Nous sommes seulement 2 François Xavier et moi pour effectuer cette randonue, en semaine, pour profiter de la belle météo annoncée.
    Le départ se fait depuis le parking à l’entrée de Tourrette sur Loup, nous nous dirigeons à l’Est vers le Pré Neuf, puis a gauche vers quartier de la Madeleine, nouvelle bifurcation à droite pour débuter le sentier au vallon de Notre Dame.
    Nous nous mettons en tenue de peau et la montée est agréable sous le couvert des chênes verts, juste avant la Chapelle St Raphael nous devons nous vêtir car des ouvriers effectuent des travaux de terrassement et d’évacuation des eaux de ruissellement sur le sentier.
    Nous apercevons les ruines du Château des Malvans en arrivant à la Chapelle (616m).
    La légende est racontée ici :
    http://tousleschemins.hautetfort.com/archive/2005/12/06/le-buisson-magique-des-malvans.html
    Il y a la ruine de l’abside originelle de la chapelle médiévale de St Raphael et la chapelle du XIIIe rénovée en 1988.
     Photo1Photo2 1Photo3Photo4
    Nous quittons le couvert végétal pour rejoindre le Gué du Malvan (622m) et rejoindre le GR 51 « panoramique de la Côte d’Azur » qui vient de St Barnabé et St Jeannet et un autre sentier provenant de Vence.
     Photo5 1
    On suit la Combe de Maigré, montée régulière et agréable jusqu’à la bifurcation (770m) vers les ruines de Jas Bourré et la Combe de la Baisse. Un sentier plus étroit et raide mène à un collet (988m) et accède à la crête de Naouri et sa vue sur la Riviera de St Jean Cap Ferrat à l’Esterel.
    Encore un petit effort et nous accédons  au Puy de Naouri (1024m) et son magnifique bélvédère.

    Photo6 1Photo7Photo8
    Après une pause  déjeuner, nous reprenons notre randonue sur la crête panoramique et remontée vers le PC 1046m qui permet l’accès au vallon et au hameau du Caïre (825m) où se trouve un château XVIIIe qui a appartenu au Général Masséna, la descente se fait alors habillé sur la route sinueuse et goudronnée jusqu’au ranch où nous quittons la route pour le sentier qui accède au quartier des  Virettes puis à Tourrettes sur Loup où nous ferons une rapide visite avec rafraîchissement bien apprécié .
    Liens historiques :
    http://www.tourrettessurloup.com/index.php?article=1038
    http://www.tourrettessurloup.com/media/pdf/Inventaire-archeologique-2001.pdf
    http://www.tourrettessurloup.com/index.php?page=contenu/villagemedieval.php
    http://www.azurgeologic.com/Geologie.html

    Photo8Photo9
     Dominique B.
     

    Dominique m'a annoncé que nous serions seuls à la randonnée de ce vendredi 3 octobre. Je ne connais pas Dominique et c'est ma première randonue. C'est le jour des premières!
    Nous nous retrouvons sans difficultés au point de rendez vous et partons en voiture pour Tourettes. Cela permet de faire rapidement connaissance. Abandonnant la voiture au parking,nous entamons la montée.
    Après quelques centaines de mètres, nous nous débarrassons de nos vêtements.Il me suffit de quelques pas pour me sentir pleinement à l'aise, comme lorsque je nage nu dans la mer ou dans une piscine.
    Pour tout dire, le fait d'être nu passe très largement au second plan. Par contre la sensation de la brise et du soleil sur la peau, les odeurs variées de la nature environnante, le bruissement des feuilles me donnent une sensation de bien-être extrêmement agréable.
    Dominique a trouvé tout de suite le rythme qui me convient et je le suis tout à mon plaisir de me sentir disponible à toutes les sensations et sans contrainte. Apres avoir atteint le sommet, but de la randonue, nous déjeunons tranquillement, avant d'entamer la descente.
    Nous avons fait peu de rencontres, mais à proximité des premières habitations, il faut se vêtir, avec regret car la sensation de liberté disparaît immédiatement.
    Une très agréable randonue avec un fort sympathique compagnon ; une très forte envie de retrouver toutes ces sensations de pleine communion avec la nature.

    Francois-Xavier

  • Cheval nu et randonue à Valderoure

    Dimanche 14 septembre. Une première mondiale !  Cheval nu et randonue à Valderoure.

    Ce dimanche nous avons rendez-vous avec Sandra la responsable du ranch de Valderoure. Nous arrivons vers 11h, par petit groupe, vers 11h30 tout le monde est là 16 adultes et 2 enfants. Sandra nous présente les chevaux que nous allons monter.

    Le soleil a du mal à percer le feuillage des arbres mais la température est  suffisamment élevée pour ce mettre nu, je commence et je suis suivi très vite par le reste du groupe. Marion 18 ans, c’est la première fois qu’elle participe à une randonue, elle hésite un peu pour ce mettre complétement nue, je lui propose un paréo pour la mettre en confiance.

    Comme il n’y a que 5 chevaux c’est les femmes qui montent les premières, Marion a quitté son paréo et prend la tête du groupe, elle est débutante en randonue mais pas pour monter sur un cheval. Elle m’a confiée : Je me sentais bizarre mais bien, ce n’est pas comme à la plage ou l’on bronze et ou on se détend. Ici il faut aimer son corps pour pouvoir marcher et faire du cheval toute nue.

    Les deux enfants montent Câline et Pégase deux poneys qu’ils garderont pendant les trois heures de la randonue.P1030135 001

    Tout le groupe est prêt et équipé de la tête aux pieds sans rein entre. Avant de partir nous faisons une photo du groupe au complet.

    Nous voilà partis par un sentier pour rejoindre une piste qui longe des champs immenses et magnifiques. Sous un sous-bois, en travers de la piste se dresse un églantier que les premières cavalières essayent d’éviter, mais Isabel  n’a pas le temps de le pousser avec la main et le prend en pleine poitrine. Blessure pas trop grave mais deux petites éraflures sur le sein.P1030151 1

    Vers midi le soleil est caché par un gros nuage noir les cavalières commencent à avoir froid. Nous sommes arrivés à la pause déjeuner, le temps d’attacher les chevaux et le soleil revient pour nous réchauffer. Sandra notre monitrice n’a rien à manger sa fille a oublié son déjeuner à la maison. Nous lui proposons chacun un peu de notre part.P1030146

    A la fin du repas Sandra nous propose de chevaucher Praline a cru. Marion qui est la plus expérimentée essaie de monter seule en prenant de l’élan et en sautant par-dessus, ces deux tentatives serons un échec c’est vraiment pas facile de s’accrocher au cheval surtout quand on ait toute nue. Elle a essayée et elle est applaudit pour son courage.

    Je suis monté aussi sur Praline a cru, je peux vous dire que c’est vraiment un plaisir immense. La tête était la seule partie de notre corps à ne pas être nue.Dscn7527 2

    Juste avant de repartir plusieurs personnes arrivent pour reprendre leurs voitures qui étaient stationnées non loin des chevaux, nous sommes restés nus et nous avons discutés un bon moment sans aucune gêne de part et d’autre.

    Françoise dont c’était sa première randonue a montée Praline une dizaine de minutes est ma dit qu’elle n’aurait jamais imaginée monter sur un cheval et encore moins nue. 

    Au retour nous avons encore randonné pendant deux heures pour faire passer tout le monde sur les chevaux.  Nous avons rencontré un homme qui n’a pas osé nous regarder et deux femmes très souriantes et qui n’ont pas hésitées à regarder les chevaux et à répondre à notre bonjour.

    J’avais un peu peur de la cohabitation avec les chasseurs surtout que s’était le jour de l’ouverture. Nous en avons vu quatre au loin dans un champ qui surement avait fini leur journée de chasse.

    Tout ce que j’ai pu entendre sur les problèmes pour les hommes et même les femmes de monter nu sur un cheval et faux. Aussi bien sur une selle qu’a cru, la position du bassin fait que nos parties génitale ne sont pas en contact avec l’animal.

    Une journée magnifique pour tous que l’on n’hésitera pas à renouveler.

    JP Guido

     

    Pour voir le vidéo de cette journée, cliquez ici.

    Fichier contenant la trace GPX : 2014 09 14 valderoure cheval nu2014-09-14-valderoure-cheval-nu.rar (12.62 Ko)


    Randonnée avec Visorando

  • Randonue aux lacs de Bresses

    Vendredi 22 août, randonue aux lacs de Bresses.

    Novice dans le club, Jean Paul m’a convié à relater mon expérience pour cette rando-nue aux lacs des Bresses. Comment j’ai découvert l’association ? Et cette activité ? Tout d’abord je suis un randonneur « expérimenté » de par mes différents clubs de randonnées où j’ai encadré plusieurs groupes, et c’est lors de recherche de nouvelles randonnées à réaliser que j’ai découvert les Randonneurs nus de Provence et son blog, puis un reportage lors d’une randonnée raquette à Soleihas.

    Revenons à notre rando, que j’ai proposé à Jean Paul, programmé en semaine car la partie inférieure est souvent très fréquentée du col de Salèse au lac Nègre. Nous sommes seulement 3 Jean Paul, Michel et moi, donc nous nous retrouvons au point de covoiturage au Pont de la Manda pour prendre la direction du Boréon. Au parking de Salèse (1670 m) il y a déjà pas mal de voitures et quelques groupes prêt à partir : je rencontre un ami : Toussaint qui organise une rando avec son club.

     Afin de dépasser tout ce monde et se retrouver seuls, nous ne mettrons pas moins d’une heure pour rejoindre le Col de Salèse (2031 m) par le GR 52, en passant par la vacherie du Boréon où les vaches n’ont pas encore pris de l’altitude.

    A partir du col nous pouvons nous mettre en tenue de peau, suivant l’appellation !! Et c’est bien agréable : ensoleillement, température agréable, pas de vent. La suite se déroule dans le beau mélézin du Rayal, à noter les travaux de restauration du sentier pour lutter contre l’érosion (radiés, dallages…)

    Photo 1Photo 2

    -------------

    Photo 3

    Nous allons quitter le sentier qui monte au lac Nègre pour se diriger vers camp Soubran, sous le Cayre Pounchu (2495m) et à partir de là prenons une sente cairnée en direction du cayre des Bresses (2738m), accompagné par les cris d’alerte des marmottes et un chamois. P1020838

    Le verrou du lac inférieur des Bresses est raide mais l’arrivée est grandiose !!!

    Photo 4

    Lac des Bresses (2458m) vue sur la Pointe Giegn (2888m), Caires du Prefouns (2835m) et aiguilles Nègres.

    Le second lac des Bresses (2501m) est vite rejoint.

    Photo 5

    Nous aurions aimé nous baigner !! Mais un vent assez froid nous fait renoncer au plaisir de se rafraichir. Petite collation et redescente sur camp Soubran et ces lagarots et tourbières d’origine glaciaire puis retour par chemin initial.

    Photo 6Photo 7

    Petite pause fraîcheur dans une cascade issue des lacs de Fremamorte.

    Dominique

    Fichier contenant la trace GPX : Lacs des bresseslacs-des-bresses.rar (18.23 Ko)


    Randonnée avec Visorando

  • Randonue à la cime de Piagu

    Dimanche 17 août Cime de Piagu.

    P1020803Vallon de Pisset.

    P1020808 Au dessus de la bergerie de PissetP1020811Pas des Roubines de la Maïris

    P1020814Rencontre avec des chevaux et un groupe de randonneurs

    P1020815Cime de Piagu

    P1020822La descente entre les arbres

    P1020824Petit arrêt dégustation de Myrtilles

    JP Guido

    Fichier contenant la trace GPX : Piagupiagu.rar (6.25 Ko)


    Randonnée avec Visorando

  • Randonue au Lachens

    P1020543En ce dimanche 22 juin, nous nous sommes donné rendez-vous pour une randonnue faisant une boucle autour de la montagne du Lachens, située peu après Séranon.

    Les premiers mètres donnent le ton pour les premiers kilomètres, cette partie assez courte se faisait néanmoins à l’ombre. La suite du sentier était moins raide avec une alternance de parties ensoleillées et ombragées.P1020545

    Ce parcours fût très intéressant, d’une part pour la variété et la qualité des paysages offerts à nous autres randonneurs et d’autre part, pour la chance inouïe que nous avons eu, d’avoir pu assister à un ballet de vautours pendant plus d’une heure.

    P1020553Nous avons estimé leur nombre à une cinquantaine, ils volaient majestueusement à différentes altitudes. Leur envergure, dont l’ombre au sol était impressionnante, devait s’approcher des deux mètres. Les quelques planeurs présents à ce moment-là, devaient avoir une vision plus naturelle de ce spectacle, j’espère pour eux qu’ils avaient le nécessaire pour filmer ces rapaces de près.

    Peu après le repas, ces mêmes vautours, nous ont suivis; disons qu’ils étaient manifestement attirés par une charogne (vu l’odeur…) en contrebas du sentier que nous empruntions. Ils se sont alors mis à descendre encore plus bas, exhibant ainsi leurs superbes ailes, autant dire que nous n’avons pas progressé très vite durant cette portion ! Jean-Paul a d’ailleurs trouvé une plume d’une taille respectable. Un tel spectacle est un régal pour les yeux qui n’arrive pas tous les jours.P1020559

    Par la suite, le sentier nous a fait passer dans des sous-bois à l’ambiance plutôt mystérieuse, ils arboraient un feuillage d’une grande diversité, affichant ainsi une palette de tons verts assez contrastés. Un petit détour nous a permis de visiter une ruine qui domine la vallée, la taille des pierres encore en place était d’une justesse géométrique remarquable.

    P1020562Hormis quelques personnes « textiles » présents au loin, près de la table d’orientation au sommet du Lachens, nous n’avons croisé aucune personne sur notre chemin. Ce qui renforce toujours cette sensation de liberté.

    Après une si belle randonnue, le protocole nous a dirigé vers un petit bar à Séranon, histoire  d’étancher notre soif et de clôturer cette belle journée sans vêtement.P1020568

    Peter.

    Lien vers l'ancienne station de ski VarNeige :

    http://www.varmatin.com/brignoles/la-station-varneige-va-definitivement-disparaitre.994427.html

    www.youtube.com/watch?v=ND9sMq7cjJo

    Lien concernant les ruines d'Esclapon (Bastide-Esclapon) :

    http://varvillages.perso.sfr.fr/var%20villages/pages%20htm/La%20bastide.htm

    Fichier contenant la trace GPX : Lachenslachens.rar (18.59 Ko)


    Randonnée avec Visorando

  • Randonue à Pierlas

    P1020488WE de randonue au village de Pierlas. Nous arrivons à Pierlas le vendredi soir, sur la place il y a quelques personnes nous commençons la discussion et je leur dit que nous venons faire des randonues. Ils sont déjà au courant, il faut savoir qu’il n’y a que 30 habitants au village et que ce genre d’information a vite fait de faire le tour.

    En tout cas nous sommes très bien accueillis par toutes les personnes que nous rencontrons. Ça montre que la randonue et bien accepté dans la nature.P1020489

    Le gite est sympa un peu à l’écart du village. La pièce principale et assez grande pour mettre en plus du canapé deux matelas.

    Samedi 14 juin, nous partons du parking vers 9h. Le sentier est en face du village, nous attendons pour nous mettre nu que la distance soit suffisante pour qu’il soit difficile de voir si quelqu’un est nu. Le début est assez doux puis le sentier longe une crête ou la pente devient plus raide. P1020491Petit repos entre la Combette et le Serre puis le sentier redevient plus raide.

    Je suis étonné de voir que le lieu-dit le Serre soit autant habité, il y a beaucoup de maisons qui sont très bien entretenues, pourtant la piste n’est pas très engageante.

    La vue est magnifique sur la vallée et sur le col de la Sinne. Côté ouest les roches rouges contrastent avec le reste de la montagne.

    P1020499Le sentier devint de plus en plus facile, il suit la courbe de niveau jusqu’en dessous de la tête du pommier ou nous arrivons à la Cabane vers midi.

    Le temps se gâte et nous sommes à l’abri du vent et surtout de la pluie pour le repas. Nous avons le temps de prendre notre repas sans pluie, mais au moment de quitter la cabane de gros nuages noir commence à boucher le ciel et l’orage gronde au loin.   

    P1020503Sur la Crête de Gaïrra le tonnerre est de plus en plus fort et la pluie fait son apparition à la Baisse de Tavanières. Je suis soulagé nous sommes sur la piste et au-dessous du Lauvet d’Ilonse qui nous protège un peu des éclairs. Pour le moment les éclairs ce forment encore entre les nuages, nous ne risquons rien. La pluie devient plus forte et arrivé au-dessus du lieu-dit les Fontasses les éclairs commencent à tomber sur les sommets et se rapprochent de plus en plus.

    Au Fontasses nous quittons la piste pour prendre le sentier rendu glissant par la pluie, plus bas l’herbe très haute nous mouille les jambes et les chaussures sont vite trempées.P1020505

    Nous voici sur la route du col de la Sinne, une voiture s’arrête à notre hauteur et une dame nous fait la conversation, sous nos poncho nous somme nus mais ça ne se voie pas trop. Le soir au village André là rencontre à nouveau et lui dit qui nous somme, elle s’en était douté mais n’a pas osé nous le demander.

    Nous arrivons au gite avec les chaussures bien mouillées, le reste des habits qui n’ont pas quitté le sac à dos, bien sec. La randonue à ces avantages …   

    Fichier contenant la trace GPX : Pierlas pommierpierlas-pommier.rar (21.21 Ko)


    Randonnée avec Visorando

    P1020509Dimanche 15 juin, Nous ne sommes plus que 2 les autres ont abandonnés. Chaussures trempées et flémingite aigue pour d’autres. Le temps annoncé n’est vraiment pas encourageant, mais nous sommes sur place autant sortir et nous verrons bien l’évolution. Je programme une randonue pas trop longue pour avoir le temps de revenir au gite si le temps venait à changer brusquement.

    Nous voilà partis vers le Col de la Sinne. Le sentier suit un petit canal qui alimente en eau les jardins du village. Une fois les jardins passés nous pouvons nous mettre nus. Le sentier est sur la rive droite du ruisseau et passe sur l’autre rive par un petit pont de bois. Il est très agréable, il monte régulièrement en sous-bois. Il y a juste un petit passage ou le talus c’est effondré et nous devons passer par une restanque au-dessus.P1020512

    Arrivé au col de la Sinne il y a une voiture garée sur la route mais nous ne verrons personne. Le temps a l’air de tenir, couvert mais pas menaçant. Nous décidons de continuer vers le Col des Fourches ou nous pouvons revenir sur Pierlas.

    Au Col des Fourches nous continuons vers le sommet de la Tête de Vairon. Du sommet nous descendons vers la crête de Tavanière pour rejoindre le sentier qui mène du Col de Fourche à Pierlas.P1020516

    Nous profitons d’un endroit à l’abri du vent pour prendre notre repas, en face de nous, dans une clairière, un troupeau de moutons paissent tranquillement.   

    Nous reprenons notre chemin vers Pierlas et au bout de cinq minutes nous sommes stoppés par plusieurs chiens et des Patous. Nous nous rhabillons simplement d’un paréo. Il n’est pas question d’avancer, les moutons sont sur le sentier et les Patous ne nous laisserons pas traverser le troupeau. Je commence à avancer doucement pour parler aux Patous quand le berger arrive et déplace le troupeau avec les deux Border Collie, les Patous suivent le troupeau et nous libèrent le sentier.P1020517

    Arrivé à hauteur du berger, je le remercie de la main et celui-ci revient vers nous pour discuter. Nous lui indiquons que nous sommes les Randonneurs Nus de Provence, il est déjà au courant la dame que nous avons vu la veille était sa mère.

    Nous traversons des ruines avant de rejoindre la piste, d’après la carte c’est l’ancien village de Vairon.

    P1020520La veille nous avons pris le sentier qui passe entre les maisons des Fontasses, mais aujourd’hui nous faisons un détour, le berger nous a averti qu’il avait un Patou du nom de Candy qui allaitait un jeune chiot.

    Sur la piste nous découvrons une jeune brebis qui n’a pas suivi le troupeau. Nous avons essayé de lui faire reprendre la bonne direction mais sans aucun sucés.

    Avant d’arriver au village nous nous arrêtons aux ruines de la chapelle Saint-Sylvestre.

    Nous sommes restés plus de 7h nus avec juste un petit rhabillage à la rencontre avec le berger.

    JP Guido                     

    Fichier contenant la trace GPX : Pierlas vaironpierlas-vairon.rar (16.52 Ko)


    Randonnée avec Visorando

  • Randonue à Robion

    Samedi 31 mai, randonue vers Robion et la Chapelle St Trophime.

    P1020418Départ de la randonue sous un soleil magnifique !

    P1020419Petit passage vertigineux !

    P1020425Le temps se couvre !

    P1020430L'intérieur de la Chapelle St Thyrs.

    P1020431Départ pour la Chapelle St Trophime sous la pluie !

    P1020436L'intérieur de la Chapelle St Trophime.

    P1020438La Chapelle St Trophime.

    Fichier contenant la trace GPX : Robion chapellesrobion-chapelles.rar (14.32 Ko)


    Randonnée avec Visorando

  • Randonue libre sur le plateau de Calern

    P1010260 001Jeudi 8 mai, Randonue sur le Plateau de Calern.

    Ce plateau caussolien réserve des surprises dès l’arrivée avec plusieurs mini observatoires, une architecture inspirée d’un laboratoire de science dominant des dômes, un bâtiment futuriste et une bâtisse plus ancienne. Impressionnant le calme et le silence hormis le souffle du vent frais, l’imagination peut commencer à vagabonder.
    Nous nous mettons en route pour la chapelle, là-bas où il y a une croix blanche. Des yeux on cherche la croix et la chapelle. Au passage, des orchis aux couleurs plus ou moins prononcées, du thym dont le parfum ne nous quittera pas de la journée, du serpolet et de la lavande, également dans un enclos naturel couvert d’herbe, un cercle d’herbe plus foncé puis un disque aux ¾, plus grand, idem. Curieux, non ?P1020259 Résultat de l’atterrissage d’un Ovni, d’une météorite ou tout simplement la composition de la terre à cet emplacement. Imagination !!!
    Enfin la croix , mais elle est à flanc de rocher ! La chapelle est dans une grotte, on y accède par un large couloir en baissant la tête. Elle est aménagée et est éclairée par une lucarne naturelle entre les rochers. P1020261Ce rayon de lumière dans cette « baume » au bout de ce couloir donnerait envie de dire merci à Un Dieu de quelque confession que l’on soit, sinon à Dame Nature. Difficile de quitter ce lieu, mais d’autres surprises nous attendent.
    Les bories, témoignages de la vie pastorale dont une placée dans un coin d’un enclos auquel on accède par un escalier fait de demi-quart à droite et à gauche. P1020275Enfin les «avens» de toutes tailles, porte d’entrée de baumes ou non dont un énorme où ont poussé à l’intérieur deux arbres. Le cerisier malgré sa taille n’affleure pas encore les bords, difficile de voir le fonds si on a le vertige, on voit des traces d’écoulement de l’eau vers le fond. Nous n’aurons pas le temps aujourd’hui d’aller voir l’autre, aussi grand où les moutons peuvent accéder au fond.

    P1020288Le soleil a bien voulu être de la partie l’après-midi. Rendons hommage aussi à la fille de J.P. portant devant son nouveau-né et derrière son sac à dos. Comme disent les jeunes : « Respect ! ».

    Yves

     

     

    Fichier contenant la trace GPX : Calern chapelle 2calern.chapelle.2.rar (7.6 Ko)


    Randonnée avec Visorando

  • Pivoines et randonue plateau de Caussols

    Dimanche 4 mai.P1020217

    Randonue Pivoines et Plateau de Caussols.Pour une première randonue, quoi de plus naturel et naturiste de découvrir et redécouvrir les richesses de la nature dont les pivoines, iris sauvages, orquis et orchidées font partie. Du bord de la route, on nous annonce voir une pivoine en contrefort, et déjà on cherche des yeux.P1020222 Puis à peine l’ascension entamée, les pivoines sautent aux yeux de tous côtés, ces fleurs grenat au cœur d’or mais aussi les orquis et pour les iris plus haut. Même si un rappel s’impose, on ne les touche que du regard et on les immortalise en photos. Ouvertes ou encore en boutons, on laisse les pivoines et autres fleurs tel quel pour que d’autres profitent de ce spectacle et qu’il perdure. Une journée très sympathique qui s’annonçait avec cette première partie de la randonnue de ce début de mai.P1020225


    Rien ne manquait non plus au charme du paysage sur le plateau de Caussols avec une borie, des entrées d’avens répertoriés, des bergeries en pierre sèches ou enclos et un chemin façonné par les hommes , fait d’un pavage qui a résisté à l’usure du temps. La marque de l’homme donc l’histoire et la vue sur le Cap d’Antibes, la baie de Cannes mais aussi le lac de St-Cassien.

    Yves

    P1020231 1P1020234

    Fichier contenant la trace GPX : Colle du maconcolle.du.macon.rar (8 Ko)


    Randonnée avec Visorando

  • Randonue à Bagnols en Forêt

    P1020025 001Jean-Paul m’a demandé de rédiger un petit mot sur mes impressions lors de cette première randonue ce samedi 19 avril 2014, près de Bagnols-en-forêt, à la recherche de meulières, entre autres.

    En premier, je retiens l’ACCUEIL.

    - Celui de Jean-Paul, bien sûr, c’est lui qui m’a convaincue, lors d’une rencontre imprévue sur la plage naturiste de Saint-Aygulf, 15 jours auparavant, de me joindre au groupe,P1020031 001

    - Et celui de chacune et chacun des participants !

    Oui, Accueil simple et chaleureux.

    La simplicité et le naturel… (LOL)… ont fait que la tenue d’Eve était normale ! C’est tout.

    Ainsi, plaisir, oui,  d’évoluer nue dans la nature en compagnie…sauf quand le froid a commencé à saisir mains et bras, car le soleil n’était pas toujours gagnant ce jour-là ! Heureusement que les pieds étaient au chaud !

    P1020036-des gants empêchent le froid de monter par les mains, me précise alors Jean-Paul-

    Au moment du repas, aussi, simplicité et bienveillance, avec partage bienvenu de la boisson de Bacchus et du café ! Car, la bruine était là et j’ai alors remis toutes mes épaisseurs : besoin fort de récupérer de la chaleur !!!

    Encore une qualité de ce groupe : la tolérance ! P1020042 1

    Chacun s’habille quand il en ressent le besoin, pas de commentaires, de justifications ! Liberté chérie !

    Sur la fin, le soleil est vraiment sorti ! Retour à l’état simple. Curieusement, c’est là où j’ai mis le plus de temps à perdre la sensation des vêtements sur la peau ! 

    Ah ! Encore un bon point : quand nous rencontrons des promeneurs, chacun se pare et Jean-Paul va au-devant d’eux expliquer notre présence ainsi. C’est encore de l’accueil, tourné alors vers l’autre.

    P1020049 001En conclusion, un grand merci à Jean-Paul qui a osé créer ce groupe au sein de la Fédération Française de Randonnée et à tous ses membres qui le font vivre, dans une grande ouverture d’esprit !

    Et je vous rejoindrai dès que cela sera possible pour moi.

    Marie-jeanne.

    Fichier contenant la trace GPX : Meulieresmeulieres.rar (23.32 Ko)


    Randonnée avec Visorando

  • Randonue vers Aucelon, Col de Pennes

    Samedi 26 avril. Randonue au Colo de Pennes.

    P1020182 1Francis en pleine action ! Ca permet de se chauffer pour se mettre nu plus vite !

    P1020187P1020193Petit aperçu de la falaise de la Pâle.

    P1020199Couleuvre vipérine rencontrée sur le plateau ! Serpent inoffensif !  

    P1020205 1Au sommet de la Pâle !

    Fichier contenant la trace GPX : Col de pennescol.de.pennes.rar (9.12 Ko)


    Randonnée avec Visorando

  • Randonue et randonnée à Nyons

    P1020154 1Vendredi 25 avril, avec le groupe de randonneurs de Janick (voir CR précèdent) nous décidons d’aller randonner sur la montagne Dessaillon au Sud-Est de Nyons. Nous ne sommes plus que sept, six randonneurs textiles et moi-même naturiste.

    Après un grand nettoyage du gite et le rangement des valises dans les voitures, nous voici à Nyons vers 10h30. Nous avions prévu de partir de Rieux par le GR9, P1020156mais un petit problème de lecture de carte nous fait prendre la route de Pied de Garde Grosse qui nous mène au point de vue qui domine Nyons. Il y a une table paysagère qui permet de connaitre les différents quartiers et le pont Romain de la ville.    

    Le sentier part plein Nord dans un léger sous-bois qui permet d’entrevoir la ville sous différents angles. Il ne fait pas très froid et très vite je me mets en tenue de peau. P1020160Pendant plus de deux kilomètre le sentier est presque à plat, il me fait penser à un ancien canal. Arrivés à un cairn énorme nous prenons la crête qui repart presque plein Sud.

    Jean qui d’habitude est devant tout le monde a du mal à monter, il se plaint de mal au ventre, aurait-il mangé quelque chose qui lui a fait du mal ? 

    La crête est vertigineuse sur le versant Est et nous permet de voir le village d’Aubres puis celui de Châteauneuf-de-Bordette.P1020163

    Un vautour nous offre un moment inoubliable par la majestuosité de son vol au-dessus de nous.

    Nous prenons notre repas sur un point haut de la crête tout près du sentier. Un couple avec un chien                 arrive juste derrière et nous salut, je n’ai pas le temps de me rhabiller mais je suis assis à côté de mon sac à dos qui me cache un peu.

    Jean est de plus en plus blanc et ne pourra rien avaler.

    P1020163Arrivé au col de la Croix, Jean descend par la piste pour aller se reposer dans sa voiture. Nous nous continuons le sentier qui coupe les virages de la route. A chaque passage sur la route  je passe mon paréo, sauf au dernier virage ou là surgi de la route un jeune coureur à pied.

    Arrivés au sommet de Garde Grosse (944m) la pluie commence à tomber très légèrement. Nous nous attardons pas et entamons la descente. P1020172La pluie n’étant pas très forte je reste nu, jusqu’au moment où elle redouble, à peine ai-je mis mon poncho qu’elle s’arrête de tomber. Je le retire pour seulement deux minutes quand la grêle fait son apparition pour quelques minutes. Dans la précipitation de rentrer sans ce faire mouiller de nouveau nous avons failli prendre le mauvais chemin qui nous aurait emmenées plus bas que les voitures.       

    Je peux rester nu jusqu’à la route. Je suis resté nu 7 heures en compagnie de randonneurs textiles.

    JP Guido.

    P1020175 1

    Fichier contenant la trace GPX : Montagne dessaillonmontagne.dessaillon.rar (12.98 Ko)


    Randonnée avec Visorando

  • Randonue et randonnée à Rémuzat

    P1020117 1Jeudi 24 avril, J’ai rendez-vous avec les Marcheurs Nus du Val de Roanne pour une rando mixte avec le groupe de randonneurs textile de Janick. Comme je viens de loin j’ai préféré partir la veille et rejoindre les randonneurs au gite de la Chèvre Verte au Viarrands sur la commune de Montferrand-la-Fare. J’arrive au gite vers 19h30 et je retrouve le groupe de Jannick que je ne connais absolument pas. P1020119 1Je suis accueilli chaleureusement et je n’ai qu’à passer les pieds sous la table pour le diner. La conversation s’engage très vite sur notre façon de randonner et se terminera au-delà de 22h.

    Réveil vers 7h pour nous rendre à Rémuzat départ de la rando. Nous sommes quinze au total, huit randonneurs du groupe de Janick et sept randonneurs naturistes.

    P1020124La rando commence très fort emmené d’un pas décisif par Janick. Une partie du groupe, largué par ce train d’enfer ne verra pas le sentier sur la gauche après un virage de la piste. Heureusement qu’il y a les téléphones portables et que la piste s’arrêtait sur un champ.

    Après ce petit incident nous voilà reparti en formant deux groupes de niveau différents.P1020126

    Le sentier par endroit est très raide et rendu très glissant à cause d’une source qui coule tout du long.

    Petit moment de répit sur le sentier d’Emile. Au col d’Enclus certain n’ont déjà plus la force de continuer en voyant ce qui nous reste à faire. Le groupe plus lent prend le sentier d’Emile pour retourner sur Rémuzat.

    Img 7403 bLe sentier zigzag sous la barre des Aiguilles et traverse plusieurs fois un pierrier où il n’est pas très bien marqué. Arrivé à un petit col, il reste le plus dur, monter dans cette barre d’une cinquantaine de mètres à l’aide de câbles installés pour faciliter l’escalade. Rien de bien difficile quand on n’a pas le vertige…

    Nous voici au sommet ! Quelle vue magnifique !

    C’est là que nous prenons notre repas entouré des vêtements des textiles qui sèchent au soleil.P1020134 Les randonneurs naturistes n’ont pas besoin de faire sécher leurs vêtements vu qu’ils les ont quittés dès qu’il a commencé à faire chaud.                 

    Nous voici repartis le long de la crête. Première rencontre, deux vététistes un peu surpris de voir des marcheurs nus. J’engage la conversation pour savoir d’où ils viennent et où ils vont, et n’ont pas connaissance de la présence de câble pour descendre au col. P1020140Une autre rencontre avec un groupe d’une vingtaine de randonneurs, léger rhabillage et discussion avec un monsieur qui est aussi baliseur de GR. Très bon comportement vis-à-vis de notre façon de randonner nus.

    La première partie du retour est sur un sentier assez raide et très pierreux, attention de ne pas glisser !

    La seconde partie est la plus longue, c’est une piste jusqu’à Rémuzat. P1020143Nous faisons un petit arrêt pour refroidir les pieds avant de l’attaquer.

    Arrivé à Rémuzat nous nous attardons autour d’une bonne bière bien méritée.

    Nous avons passés une journée magnifique entre randonneurs est randonneurs naturistes dans une ambiance conviviale.

    JP Guido.

    P1020148Consultez les comptes-rendus de Bernard et Jacques-Marie.

    Fichier contenant la trace GPX : Les aiguillesles.aiguilles.rar (22.31 Ko)


    Randonnée avec Visorando

  • Marche Nordique Nue Bis

    Randonnée marche nordique  à La Ferrières Valderoure Alpes Maritimes

    Malgré une météo incertaine l'après midi, je décide de m'inscrire. Je fais le trajet en covoiturage, c'est plus agréable. On arrive pour 9h30 sur place. Un hameau charmant, une vue sur une grande plaine verdoyante et les odeurs printanières de la campagne nous accueillent. Le moniteur est sur le parking avec les bâtons. Il est très jovial, fait la distribution des bâtons selon la taille de chacun et nous voilà en route par un sentier pentu vers un petit plateau herbeux pour l'échauffement et les explications techniques. Photo g 1Hépatique.

    On y apprend que les bâtons de la marche nordique, ont un système différent des bâtons de ski. Pas de dragonnes, mais un demi gant gauche et un droit qui peuvent se désolidariser du bâton au besoin par une simple pression. C'est très pratique et la prise en main du bâton est excellente. Nous sommes nus 5 mn après le départ du parking et le resterons toute la journée.
    J'apprécie  les 15 mn d'échauffement nu et sans sac à dos. Il y a des étirements très bons pour mes reins !
    Je suis le seul à avoir quelques difficultés de synchronisation au ralenti entre la poussée du bras et le pied associé. Tout rentrera dans l'ordre immédiatement lorsque l'on pratiquera la marche rapidement.
    Photo g 2Polygala.


    Ensuite on part pratiquer pendant 25 mn sur une piste sans le sac à dos, les muscles des bras et des jambes travaillent. Il fait un grand soleil depuis le matin, c'est bon de sentir l'air courir sur sa peau. Une pause rapide pour faire le point, et de nouveaux exercices avec le moniteur. Puis on repart vers notre plateau herbeux pour y retrouver une deuxième partie du groupe avec femmes et enfants. Nouvelle séance de décontraction avant un picnic bien mérité. L'après midi sera consacré à une marche libre avec tout le groupe (Le bébé dans un harnais). Nous arriverons sur la commune de Saint Auban. Un névé sera l'occasion d'une bataille de boules de neige et d'un bain glacé. Puis on redescendra vers la Ferrière.
    Sur le parcourt notre botaniste nous montre une hépatique à trois lobes, à fleurs violettes. Les feuilles ont trois lobes (Le foie possède aussi des lobes, au nombre de quatre).
    Nous verrons aussi une espèce rare, un polygala petit buis qui rampe en plaques sur le sol.

    De retour au parking, nous prendrons le traditionnel pot de la séparation.

    Georges.

  • Marche Nordique Nue

    P1010900 001Le samedi 12 avril a été l'occasion de s'initier à la marche nordique, ce fût une première pour la majeure partie du groupe. Et c'est à la Ferrière, lieu-dit situé non loin de Valderoure, près de Caille, que nous nous retrouvons.
    Une fois sur le sentier (balise 184) et hors de vue des dernières habitations, nous retirons rapidement le superflu afin d'être à l'aise. Sur une petite aire bien dégagée, tous placés sur un cercle imaginaire, nous écoutons notre instructeur.P1010902 001
    Ce dernier commence par une phase échauffement musculaire des membres supérieurs (bras et épaules) puis des membres inférieurs (cuisses et mollets), suivis de quelques étirements. Vient ensuite le moment où il nous explique les deux phases à connaître en marche nordique, à savoir la synchronisation bras-jambes (réflexe évident pour un homo sapiens, mais qui demande une petite adaptation avec des bâtons) et le poussé du bâton en arrière (à ne pas confondre avec le célèbre planté du bâton de M. Dusse !).P1010907 001
    Comme pour beaucoup de gestes non naturels, il faut savoir décomposer le mouvement, de s'en imprégner, avant de le mettre en application sur le terrain.
    Cela consiste à ne pas amener son bâton trop en avant, comme l'élan du bras pourrait nous y inviter, la pointe ne dépassant pas la hanche. Une fois le bâton planté au sol, il faut le pousser en arrière à l'aide du bras pour accompagner la jambe opposée.P1010908 001
    Le tout, sans perturber l'alternance symétrique du mouvement naturel de la marche. Quant au rôle de la dragonne, elle sert à conserver le bâton à portée de la paume de la main, pour pouvoir le ressaisir rapidement avant la foulée suivante. Cela donne un peu l'impression d'avoir quatre jambes en fait ! Le petit cookie, seul toutou présent, a dû bien rire en voyant nous autres bipèdes, en train de nous efforcer à procéder de la sorte. P1010912 001Quelques problèmes d'ajustements lors de l'aller nous obligent à corriger nos mouvements. En revanche, sur le retour, nous nous sommes surpris à mieux comprendre cette cinématique et elle nous semblait acquise.
    Après avoir effectué notre initiation, nous repartons au point de départ afin de retrouver le reste du groupe, resté sur place pour garder les enfants. Tous ensemble, nous partons à la recherche d'un endroit paisible pour le déjeuner. Celui-ci terminé, nous continuons la randonnue en direction du col Saint-Pierre. P1010914 001Peu après, nous trouvons une petite plaque de neige, ce fût alors l'occasion pour quelques-uns d'entre nous d'y poser nos postérieurs : cela a été une expérience plutôt originale, mais volontairement assez brève !
    Les enfants se sont amusés avec une bataille de boule de neige.
    Hormis quelques petits nuages peu intimidants, qui nous ont d'ailleurs peut-être épargné d'être "flashés" (pour le plus grand soulagement de notre épiderme), le temps a été de notre côté, ce qui était fort appréciable.
    Encore une bien belle journée passée, sans vêtement, dans la nature. Nous l'avons terminé devant un chocolat chaud au village médiéval de Gréolières.
    Peter.
    Fichier contenant la trace GPX : Marche nordique 12 04 14marche.nordique.12-04-14.rar (6.66 Ko)


    Randonnée avec Visorando

  • Randonue à la recherche des Cistes

    P1010756Dimanche 16 mars nous avons rendez-vous au parking de St Barnabé pour une journée avec les enfants âgés de 3 semaines à 77 ans. Nous sommes vingt dont cinq enfants. 

     J’ai découvert sur internet un jeu de piste gratuit « sur la piste des cistes » qui est idéal pour donner un but aux enfants et les faire sortir en pleine nature.

    J’ai trouvé que cette activité pouvait très bien convenir à notre groupe de randonneurs naturistes.P1010763 1

    Personnellement j’avais déjà découvert une série de Cistes cachées par Lafouinett intitulée : « Cache-cache dans les pierres » située entre Tourettes-sur-loup  et St Barnabé.

    En partant de St Barnabé la distance était plus longue mais sur un terrain mieux adapté pour les enfants.

    P1010769La première partie du parcours est sur le GR51 sur 1.5 km puis nous prenons la direction de Tourettes par un sentier « PR » moins fréquenté ce qui nous permet pour la plupart de nous mettre nus.

    J’avais prévu d’arriver à la balise pour midi mais nous n’y sommes pas, il nous reste 500m à faire. L’endroit et très agréable pour pique-niquer juste à côté d’une borie, nous irons chercher les Cistes l’après-midi. Nous nous installons pour un déjeuner convivial où nous avons plaisir à partager du vin, du café et la joie d’être ensemble.

    P1010774Toute cette série de Cistes est basée sur le report d’azimut sur le terrain. Avant de partir les chercher j’explique aux enfants comment utiliser la boussole. Afficher le cap sur le boitier gradué, tenir la boussole à deux mains et tourner l’ensemble du corps pour amener l’aiguille aimantée dans sa maison, et lever la tête pour voir sur le terrain la direction à prendre. Les enfants ont compris immédiatement.

    P1010776Nous voilà donc à la balise. Aymeline avec sa boussole trouve de suite l’arbre isolé mentionné dans l’énigme. C’est bien sûr eux qui sont les premiers autour de l’arbre à chercher la cache. Ils sont tout excités et cherchent un peu au hasard. Je leur explique qu’il y a une photo qui peut les aider à trouver. En un instant ils découvrent la cache. On échange un coquillage avec une vache et nous voilà repartis pour la suivante.

    P1010779 1Celle-ci est plus difficile à trouver, il faut se diriger vers une  « montjoie » au cap 190 et après se diriger vers un arbre au 2ème plan, pas évident pour des enfants. Mais avec un peu d’aide ils arrivent à trouver la borie. Je dois vous avouer que c’est la seule cache que je n’avais pas trouvée et j’en avais averti Lafouinett. Eh bien avec les enfants ça a été un jeu d’enfant ! Nous avons échangé un œuf avec une chouette.

    Il y avait quatre autres Cistes à trouver mais nous avons dû rentrer, il commençait à se faire tard.

    Cette chasse aux trésors a tellement plu  à tous que nous avons programmé une autre sortie pour samedi prochain si le temps le permet.

  • Randonue au Lauvet d'Ilonse

    Randonue au Lauvet d'Ilonse. Dimanche 8 décembre 2013.

     

    Fichier contenant la trace GPX : lauvet-d-ilonse.rar


    Randonnée avec Visorando

  • Randonue au Bessillon

    Randonue au Bessillon samedi 9 novembre.

    p1010358.jpg

    p1010359.jpgp1010361.jpgp1010362.jpg

    Fichier contenant la trace GPX : bessillon-correns.rar


    Randonnée avec Visorando

  • Randonue au plan d'Anelle

    Randonue au plan d'Anelle, lundi 28 octobre.

    p1010321.jpgLa faille sur l'Artuby entre le Bau à droite et l'Arpin a gauche. 

    p1010324.jpg

    L'aven à l'ouest du Plan D'Anelle au lieu dit 'Bel-Air', Le Platre.

    p1010327.jpgLe somment de la colline de Clare.

    p1010329.jpgUn panoramique au sommet sur 180° côté nord.

    p1010333-1.jpgCalocère visqueuse

    p1010334-1.jpgLa salle à manger de l'homme de Cro-Magnon.

     

    Fichier contenant la trace GPX : colline-de-clare.rar


    Randonnée avec Visorando

  • Randonue Aqueduc du Loup

    Randonue à l'aqueduc du loup, dimanche 27 octobre.

    Fichier contenant la trace GPX : aqueduc-du-loup-bois-de-caravagne-2013-10-27.rar


    Randonnée avec Visorando

  • Randonue Aille, Forêt des Arcs et Megalithes

    Randonue Aille, Forêt des Arcs et Megalithes, le samedi 19 octobre 2013

     

    2013-10-19-10-26-01-aille-terriers-jme.jpgNous sommes 11 pour cette randonue dans le massif des Maures. Nous avons parmi nous une randonneuse textile que Jean-Paul a persuadée de venir nous rejoindre pour une randonue.

    Après quelques minutes de marche, une halte s’impose pour ranger nos vêtements dans les sacs à dos.

    Nous voilà repartis vers le gué qui va nous permettre de traverser l’Aille. Heureusement, comme il n’a pas plu depuis plusieurs jours le niveau sera bas et nous n’aurons aucune difficulté pour traverser la rivière.

    Peu après, la montée au soleil et l’ambiance sympathique du groupe persuadent notre invitée de faire son baptême de randonue. C’est maintenant la principale montée de la journée

    Après une petite halte pour observer les lointains, nous arrivons sur le site mégalithique des Terriers. Un panneau nous apprend que :

    2013-02-09-13-36-24-aille-terriers-jme.jpg« Le site Mégalithique des Terriers comprend 9 menhirs qui ont probablement été dressés à la fin du néolithique (les datations des structures mégalithiques de ce type s’échelonnent sur l’ensemble des IVe, IIIe et IIe millénaires avant JC). Ce petit groupe de stèles représente un lieu de culte. L’endroit a été fréquenté mais il n’a pas été habité. Les groupes humains qui ont érigé ces menhirs étaient des agriculteurs et des éleveurs. Ils habitaient certainement la plaine au nord de la montagne des terriers (site actuel du village). »

    2013-10-19-13-50-25-aille-terriers-jme.jpgCe sera le point culminant de la randonue. Nous nous installons pour un déjeuner convivial où nous avons plaisir à partager notamment du vin et d’excellentes pâtisseries préparées avec soin.

    Le temps se voile lorsque nous commençons la descente vers le confluent de l’Aille et de l’Argens. Nous ferons plusieurs haltes gourmandes, qui pour débusquer des champignons, qui pour déguster des arbouses.

    2013-10-19-14-15-22-aille-terriers-jme.jpg

     

    Cette fois nous traversons l’Argens sur un pont, situé au confluent de l’Aille qui présente la particularité de franchir 2 fois l’Argens.

    2013-10-19-14-37-56-aille-terriers-jme.jpgLe soleil est revenu. Nous longeons maintenant les berges de l’Aille.

    L’herbe tendre et les nombreuses fleurs donnent une impression vraiment printanière alors que nous sommes en automne.

     

     

     

     

    Nous arrivons à une petite plage où nous sommes plusieurs à prendre un bain avant d’entamer la montée vers le plateau.

     

    2013-10-19-15-44-47-aille-terriers-jme.jpg

     

     

     

     

    Un petit groupe s’est attardé.

    Ils nous rejoignent bientôt avec un trophée : une belle Amanite des Césars.

     

     

    2013-10-19-15-35-22-aille-terriers-jme.jpg

     

    Une dernière descente nous ramène aux voitures.

    Nous allons aux Arcs pour terminer cette belle journée autour d’un verre.

    Jean-Marie

     

    Fichier contenant la trace GPX : foret-des-arcs.rar


    Randonnée avec Visorando

  • Randonue au plateau de Calern

    Randonue au plateau de Calern. Vendredi 18 octobre.

    Fichier contenant la trace GPX : calern-chapelle.rar


    Randonnée avec Visorando

  • Randonue au Cheiron

    Randonue au Cheiron depuis la clue de Gréolières.

    Nous sommes quatre pour nettoyer et baliser avec des cairns un ancien chemin qui rejoint le GR4. Toute la partie basse est très utilisé mais après la piste qui mène au point coté 1196 il n’y avait plus de trace de ce sentier. Avec des sécateurs et un peu de courage nous lui avons rendu la vie. Il reste à partir du point coté 1325 quelques cairns à construire et faire un marquage sur les arbres pour finir notre œuvre.

    JP Guido

    Fichier contenant la trace GPX : clue-cime-cheiron.rar


    Randonnée avec Visorando

  • Randonue au Mont Auvière

    Mercredi 25 septembre, randonue de reconnaissance au mont Auvière.

    La montée est assez raide jusqu’à la balise 114 avec quelques passages délicat. La crête est belle et la vue est magnifique. Le retour entre les balises 117 et 118 est sur un terrain très glissant par endroit. Après la balise 118 le sentier n’est pas très fréquenté nous avons dû jouer du sécateur et de la scie pratiquement sur la moitié de la distance. C’est un beau parcours mais il faut y retourner pour l’entretenir. Pour éviter la montée et la descente difficile le mieux et de passer par les balises 111 et 112 C’est une piste avec beaucoup mois de pente 12% au lieu de 30%.

    Fichier contenant la trace GPX : mont-auviere.rar


    Randonnée avec Visorando

  • Randonue au Mont St Martin

    P1010149.jpgPour notre Assemblée Générale, nous avons tous rendez-vous au camping naturiste du Chandelalar. Mais avant je vais chercher Pascaline et ces enfants chez elle à St Jeannet où nous attend un reporter de W9 pour nous filmer tout le long du WE.

    Le temps de déposer nos affaires dans les chalets et nous voici sur le parking de Sallagriffon, nous somme 2 enfants, 3 femmes et 8 hommes pour cette randonue sous un temps ensoleillé. Nous empruntons la piste qui se trouve sur le versant nord, il n’y a personne mais le fond de l’air est un peu froid pour nous dévêtir de suite. P1010154.jpg

    Nous marchons quelques minutes puis la piste passe sur le versant sud en plein soleil, nous nous arrêtons pour passer notre tenue de peau. Nous repartons de suite pour ne pas nous refroidir et au bout de quelques mètres, il manque notre reporter, nous l’attendons, puis il réapparait complètement nu avec sa caméra sur son épaule.

    Nous quittons la piste pour un petit sentier très bien entretenu et bien balisé, normal se sentier permet d’accéder au départ de la clue d’Aiglun, un des plus beaux sites de canyoning de la région.  

    P1010155.jpg

    Le sentier arrive sur une petite crête qui surplombe la clue d’Aiglun, nous avons une vue magnifique sur l’Esteron.

    Après cette crête, le sentier se sépare en deux, un descend vers la clue et l’autre continue de monter vers le mont St Martin.

    Le sentier devient plus raide et Ioannis 4 ans commence à ronchonner, Pascaline, sa mère le prend sur son dos, mais il devient de plus en plus lourd au fils des années. Je lui propose de venir sur mes épaules pour le dernier raidillon avant l’aire du Mont. C’est là que nous faisons une pause pour le repas.

    P1010158.jpg

    Après le repas une partie du groupe repart pour l’ascension du Mont St Martin, il nous reste moins de 200m de dénivelé à faire. Passé la brèche du Mont St Martin nous attaquons l’escalade du mont mais ça devient de plus en plus difficile et il devient imprudent d’emmener un groupe dans ce genre de terrain. Nous renonçons au mont pour faire le petit sommet de l’autre côté du sentier. Même Aymeline 6 ans est arrivée au sommet. Nous sommes au paradis, nous avons une vue splendide sur toute la vallée de l’Estéron et sur le Mercantour.

    P1010162.jpg

    Le retour se fait par le même sentier, nous avons randonnés cinq heures sans voir personne. Pas tout à fait un chien nous a suivi depuis le parking et a disparu après le repas, un beau lézard vert nous a fait l’honneur de se faire photographier.

    JP Guido

    Fichier contenant la trace GPX : mont-st-martin.rar


    Randonnée avec Visorando

  • Randonue au brec d'Ilonse

    Randonue du 25 août 2013, Le Brec d’Ilonse (06) 01-depart-rando.jpg

    Le rendez-vous a été fixé à 9 heures sur la D6202 au bas de la route de Villars-sur-Var qui mène aussi au petit village de Thiéry. A l’heure dite, nous sommes sept au départ. Sept homme, malheureusement, femme et enfants prévus s’étant désistés à la dernière minute. à deux véhicules nous grimpons jusqu’au Col de la Madone par la petite route étroite et tortueuse après une pause café à Villars. Le col, à 12 km de là, a une altitude de 1183 mètres.

    02-premiere-pause.jpgBien chaussés, nous démarrons l’ascension tranquillement car le sentier grimpe déjà et nos jambes ont besoin d’un échauffement. Le but à atteindre, le Brec d’Illonse, est un pic à 1738 mètres d’altitude, soit un dénivelé de 555 mètres à gravir en une montée progressive. Nous n’attendons pas plus de 10 minutes pour nous dévêtir, le soleil étant déjà de la partie et le paysage alentour ne révélant aucune habitation. Et tout à coup, au détour d’un virage, un jeune couple surgit devant nous à l’improviste. 03-a-travers-champs.jpgSouriants et sûrs de nous, le président nous présente comme les Randonneurs Nus de Provence. Aussitôt, la jeune femme, qui ne semble pas très surprise de nous voir dans notre « tenue » s’exclame : « Vous êtes Jean-Paul ? » Ravi, celui-ci est quel que peu étonné d’une telle notoriété ! La randonneuse explique qu’elle l’a vu récemment dans le journal et qu’elle l’a immédiatement reconnu. C’est pour cela qu’il est important de communiquer le plus possible sur notre pratique saine et naturelle et essayer de faire tomber les préjugés sur la nudité. 04-bientot-le-sommet.jpgAprès quelques échanges verbaux, nous reprenons la marche d’un pas assuré. Nous ne rencontrerons plus personne jusqu’au sommet.

    Le sentier, bien balisé, alterne des portions assez raides entrecoupées de montées plus douces, voire même de parties planes, ou brèves descentes. Le paysage est varié, de la prairie ensoleillée au sous-bois dense et humide. Les contrastes de température sont importants et certains éprouvent même le besoin de passer un vêtement pour franchir la forêt. 05-grandiose.jpgAu bout de deux heures de marche à cadence modérée entrecoupée de 3 ou 4 brefs arrêts, nous apercevons le dôme du Brec, le but à atteindre. Encore un petit effort, il reste moins de 100 m à gravir. Pour information, Brec (ou Bric) signifie « dent cassée » et donc, par extension dans le domaine de la montagne, un cône avec à son sommet une partie plane. [source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Brec_de_Chambeyron]

    06-identification-geographique.jpgAu sommet la vue est imprenable sur le Mercantour et les autres massifs des Préalpes, les vallées et les villages. Ilonse, au nord-est, se dresse sur son promontoire 500 mètres plus bas. Plus à l’ouest, Pierlas, un autre départ de rando pour le même but, et en arrière plans les montagnes rouge vineux des contreforts des gorges du Cians se détachent sur le ciel bleu. Spectacle grandiose. Et pendant que le groupe est affairé à compulser la carte IGN étalée au sol, nous apercevons un groupe de randonneurs qui s’approche de nous doucement. Ils semblent hésiter à marcher. 07-ilonse-vu-du-brec.jpgAuraient-ils des scrupules à nous aborder ? En effet, nous sommes toujours dans notre tenue favorite ; les sacs à dos déposés, notre nudité est encore plus évidente. Mais nous ne sommes pas pressée de nous rhabiller, feintant même, au début, de ne les avoir vus arriver. Enfin, voyant qu’il ont progressé vers nous, certains d’entre nous passent le « minimum », d’autres non. Aucun soucis, la rencontre est cordiale et sans animosité. Le dialogue s’installe, d’abord sur notre tenue incongrue et notre association, tout naturellement, puis sur la randonnée en général, le paysage, la météo.... 08-senecio-ovatus.jpgUne femme du groupe affirme même qu’elle serait bien tentée par l’expérience de la randonue en s’inquiétant tout de même que nous ne soyons que des hommes. Nous lui expliquons, pour la rassurer, que la sortie du jour est exceptionnellement masculine, que c’est un hasard mais qu’il y a souvent des femmes et même des enfants qui randonnent avec nous. Après leur avoir fourni des dépliants de l’association nous leur proposons de pique-niquer avec nous. Ils préfèreront marcher encore un peu avant de manger.

    Nous recherchons alors un espace agréable mi-ombre mi-soleil pour casser la croûte et chacun sort de son sac ses préparations personnelles et autres boisons.09-vers-le-mont-fracha.jpg Un repas bien mérité après lequel nous repartons allègrement pour une autre étape improvisée, le Mont Fracha juste en face, dans le but, entre autre, d’apercevoir le village de Thiéry. Dans le ciel, de gros nuages orageux pointent à l’horizon ; mais la Météo ne prévoit une éventuelle dégradation qu’après 17 heures. Nous avons donc encore tout notre temps pour marcher encore un peu.

    L’ascension du Fracha se fait à travers une belle forêt dense, fleurie et en pente raide. Le sentier étant mal défini, nous la traversons un peu au hasard entre les arbres. 10-le-brec-depuis-le-fracha.jpgA l’orée, la prairie s’étand sur la crête en pente douce qui nous mène jusqu’au sommet à 1784 mètres. De là vue magnifique sur le Brec d’Ilonse que nous venons de quitter et sur un autre visage des massifs environnants. Mais toujours pas trace de Thiéry ! Le village doit se cacher derrière un autre sommet qui nous bouche la vue.

    Il est temps de redescendre, par le même chemin. La pente est rarement raide et les genoux de ceux qui en souffrent tiennent bon presque jusqu’au bout. En bas nous attend une bonne bière bien fraîche que nous irons nous offrir à Thiéry (encore lui !) à 2 km du col où nous attendent les voitures. 11-jeunes-coulemelles.jpgLes nouveaux jeune propriétaires de l’auberge nous accueillent à bras ouverts. Il faut préciser que le village est au bout du monde ; c’est un cul-de-sac qui n’est fréquenté que par des visiteurs qui n’y viennent pas par hasard ; les clients sont donc les bienvenus ! Après un rafraîchissement bien apprécié, la propriétaire, très intéressée par nos activités, se fait un plaisir de nous faire visiter ses chambres et dortoirs en vue d’un éventuel séjour dans ces lieux sauvages riches en sentiers de randonnée.

    Ainsi s’achève cette journée enrichissante avec un retour sans encombre et une météo clémente puisque les orages annoncés ne se sont pas manifestés.

    Pierre.

    Fichier contenant la trace GPX : brec-d-ilonse-mont-fracha.rar


    Randonnée avec Visorando

  • Randonue Cascade de Vescagne

    Samedi 6 juillet, Eric nous fait découvrir la cascade de Vescagne :

    Au départ, nous sommes 10 pour cette Randonnue assez sportive au départ du col de Vence à la balise 143, cette balise ce trouve quelques centaines de mètres à droite après l'embranchement qui permet de se rendre à St Barnabé (Alpes-Maritimes).


    Randonnée avec Visorando

    profil-du-parcours.png

    Fichier gpx de la marche : saut-du-ray.rar à lire avec http://www.mygpsfiles.com/app/ sur PC (après décompression).

    Tout d'abord, le sentier est très agréable et ombragé en ce second jour de canicule de Juillet, mais rapidement, le chemin se rétrécit et descend de façon très marqué (assez difficile). Toutefois, nous rencontrons trois courreur de trails en pleine forme en train de remonter ce chemin vers 9h45, il nous félicite pour notre tenue très légére. Nous sommes dans une belle forêt très dense à l''abris des rayon du soleil. Nous descendons à un bon rythme. Il n'y a plus personne. Au bout de 40 mn de marche, nous arrivons à une ancienne mine de charbon. Il reste plein de vagon, de rails à l'entrèe d'une minuscule mine.dsc07515.jpgdsc07512.jpg

    A partir de la, le chemin n'étant pas sur les cartes IGN, il faut traverser la rivière et suivre un petit chemin pour remonter en direction de la cascade du saut du Ray.Le franchissement de la rivière est hasardeux, il y a la méthode pied-nues, la méthodes je m'attache à la corde et à un tronc d'arbre et la méthode 'je tente ma chance en sautant de pierre en pierre'. Ensuite, le chemin est assez bien marqué et assez plat pour remonter la rivière.dsc07572.jpg

    dsc07533.jpgComme il a beaucoup plut dernièrement, on passe par une étape 'traversé des marécages', il parait que les bains de boue c'est excellent pour la santé. Puis on reprend le chemin sur de la terre plus ferme. Comme, nous avancons assez vite, je propose une petite pause dans un méandre ensoleillé de la cagnes. Il il y de gros enrochement pour prendre le soleil. Nous goutons à la fraicheur de la rivière. Puis, on repart en direction de la cascade. Nous devons ouvrir le chemin au sécateur car les ronces, saules et autres plantes ont bien profité des pluies de ces derniers mois. Nous arrivons enfin à la cascade, il y a une minuscule plage et une 'crique' pour ce baigner dans une eau glaciale, température ??? peut être 15-18°C. Nous sommes 2-3 à nous immerger dans cette eau à proximité de la chute. La cascade est très impressionnante cette année.dsc07546.jpg

    Ensuite, nous revenons à notre point ensoleillé sur la rivière pour déjeuner et se rafraichir avec l'option soleil pour certain ou l'ombre pour les autres et passant par l'option, au milieu de la rivière sur des rochers. Nous partageons nos victuailles et vins. Puis, je descide de remonter le chemin pour profiter d'une vue panoramique sur les hauteurs. La montée sera longue et assez chaude mais pas trop difficille, heureusement bien abrité sous la canopé des chênes. dsc07614.jpg

    Au parking, nous nous séparons en deux groupes, ceux qui vont prendre une bière et ceux qui vont prendre de la hauteur. Alons donc, en direction des des Fraisses du Malvan sur les contreforts du col de Vence afin d'admirer un splendide point de vue. c'est un térritoire très naturel et sauvage, avec de belles falaises de calcaire.dsc07623.jpgdsc07621.jpg

    Puis après contemplation du saut du ray à partir d'un promontoire rocheux retour aux véhicules aux travers des herbes hautes.

    Eric

    J’ai fait plusieurs fois cette promenade, mais cette fois, j’ai été émerveillée par la végétation exubérante;  avec de magnifiques prêles (Equisetum) de sous-bois   (voir foto anterieur) et des fleurs qui se montrent dans ses meilleurs angles, voici l'inventaire, de gauche a droite: 

    Orobanche grêle Orobanche gracilis,Orchis pyramidal Anacamptis pyramidalisEpictactis des marais Epictactis palustrisLys martagon Lilium martagon,et Platanthère à deux feullies Platanthera bifolia

    dsc07599.jpg

    dsc07610.jpg

    dsc07540.jpgdsc07516.jpg

    dsc07606.jpg

    Gloria

     

    Voir site :

    http://bigfoot.over-blog.org/article-04-05-cascades-de-vegay-et-de-la-cagne-49814209.html

    http://saintjeannet.bibli.free.fr/vescagne/

  • Randonue de La colle de Sigale

    Nous sommes 11 au départ, nous nous rappelons de la dernière fois que nous nous sommes vue et nous  faisons connaissances avec ceux qui participent à la randonnue pour la première fois.

    Du parking de Gréolières,  nous faisons un raccourci vers la balise 208. Près de la balise 213, presque tous cherchent leur confort et se déshabillent. J’hésite un peu mais pas pour long temps. Il fait un temps superbe etnous  profitons dans ce forêt de l’ombrage de chênes ainsi que de la beauté des  fleurs de pivoines.Pivoine.jpg Le sentier est étroit, peu fréquenté, si on tient compte de l’abondance de  feuilles, brindilles et  pommes de pins sur le sol. La conversation s’anime entre tous pendant toute la descente,  on échange diverses anecdotes et expériences.  A un moment donné, Eric sort du sentier pour nous montrer un refuge de montagne et il profite aussi pour nous  expliquer l’usage de sa tablette android que fait office de GPS. Nos reprenons le sentier vers le Pous,  et  peu après  un panneau nous annonce que nous rentrons dans la réserve biologique du Cheiron et des règles à tenir en compte. Après la balise 216, nous prenons une route forestière qui dessert la ferme de Le Pous, qu’elle belle ferme!Le Pous

    Nous marchons  quelques minutes et nous faisons halte pour la casse-croute, sur un amas de pierres depuis lequel nous avons une vue exceptionnelle sur la ferme et sur les montagnes. Eric nous sert du  vin, Françoise commenta qu’il remplace bien le chef JPG…., rires ! François partage de petits salés et André du café et des biscuits.  Un groupe de nuages dans le ciel nous rappelle que  la prévision météo n’était pas très bonne en fin d’après midi et nous reprenons la marche.  Nous laisserons la route et nous prendrons le sentier de Colle de la Roque qui monte vers la balise 128. La  montée est assez soutenu et au début, je fatigue un peut à cause de la chaleur, mais après cela ira mieux; Eric par contre ne surmontera pas la fatigue et il préfèrera marcher lentement. RandonnueJ’explique ça au groupe  et nous continuons la marche, content que l’orage s’abatte sur la montagne en face, mais pas encore  chez nous. Vers 15 h le ciel se couvre sur nous, et la température descend un peu, puis quelques goutes annoncent l’orage, k-ways et ponchos de pluie sont à l’ordre du jour. Je resterais toutefois nue. Nous accélérons le pas sur le chemin vers gréolières, pour le cas ou les choses empireraient. Puis nous faisons une pause, Gérard nous commentera avoir vue un groupe de chamois et André, nous annonce sagement que l’orage se terminera dans quelques minutes. L’orage m’a fait plus de peur qu’il ne m’a mouillé ! Nous finissons la randonne avec un soleil radiant, c’était une belle journée. J’ai hésité de me rhabiller à la fin car j’aurais voulu me doucher ou me nettoyer avant. La prochaine fois, je ramènerai de quoi me nettoyer. Et merci à George pour son alerte aux tiques. Merci à tous pour cette journée.

    Fin de parcours, avec une pose de tout le groupe au restaurant 'le grand rocher' sur le plateau de Gréolière.

    Gloria

    sigale-1.png

    Parcours GPX du colle de Sigale :randonnee-col-de-sigale.zip

    Point de vue de Muriel.

    Enchantée de cette  magnifique balade où tout étaient réunis, une vue panoramique, un climat tempéré tout en rencontrant des endroits variés d'arbres, de fleurs et de sous bois avec la joie de nous avoir rencontrer pour chacuns d'enre nous dans une ambiance conviviale dans le lien réuni de ce partage en toute simplicité et authenticité. Que du bonheur, bien à vous tous, muriel.Pivoine.jpg

    Pivoine en Fleur au 22/06/2013

    Randonnue.jpg

    Descente en direction de la borne 216.dsc07433.jpg Ferme sur le lieu dit 'Le Pous'

    dsc07411.jpgdsc07425.jpgVue panoramique 

     

    dsc07417.jpg

     

     

    RéserveBiologiqueCheiron.jpg

    Lire la suite

  • Randonue à Mazaugues, les Escarettes (Mourré d'Agnis)

    p1000610.jpgCR de la Randonue à Mazaugues: Rendez-vous était pris à 9h30 sur le parking au centre du petit village de Mazaugues dans le Var (centre historique de la production de glace à rafraichir à destination de Marseille et Toulon du 17° au 19° siècle).Comme convenu, nous sommes 11 et nous nous répartissons dans les voitures pour nous rendre au point de départ de cette randonue préparée par Jean-Marie et Elisabeth. Si le soleil est présent, le vent souffle par contre et nous croisons les doigts pour qu'il cesse car nous marcherons sur les crêtes du Mourré d'Agnis cet après-midi. p1000611-1.jpgAprès la traversée d'un ruisseau par un petit pont, nous longeons quelques ruches en prenant garde de ne pas déranger les occupantes. Après quelques centaines de mètres les vêtements tombent malgré la relative fraîcheur et nous entamons la montée tranquille vers le Luminaire. Même Michel, bien enrhumé le pauvre, ne résiste pas bien longtemps et lui aussi finit par se mettre nu progressivement. Il terminera la journée avec des coups de soleil !p1000616.jpg Nous sommes face au cirque des Escarettes, majestueuse falaise de marne grise où nous serons dans l'après-midi. Vers l'Est, nous pouvons apercevoir au loin les sommets enneigés des Alpes. Après quelques petites pauses, la montée vers le Collet Nègre s'avère beaucoup plus pentue et glissante mais nous y arrivons sans problème, toujours dans la bonne humeur. Nous sommes à 773 m sur un plateau offrant une très belle vue et nous empruntons un large chemin où visiblement des moutons sont passés récemment. 2013-06-01-11-23-23-escarettes-mourre-agnis-jme.jpgTout à coup Jean-Marie bifurque à gauche vers ... rien ! Il n'y a pas de sentier mais notre guide suit celui qu'il s'est personnellement tracé dans la forêt. Progressivement l'horizon boisé s'ouvre sur une vaste prairie aux allures de Larzac à proximité de la Taoule, une grande ferme en ruine avec un immense tilleul sur le devant. Le travail des moutons a été efficace car nous marchons sur une véritable pelouse tondue et c'est un régal. Il est bien tentant de déjeuner ici, à l'abri du vent et au soleil mais il est 11 heures 30 et la décision est prise de continuer pour manger sur le Mourré d'Agnis, "là-haut". 2013-06-01-11-50-42-escarettes-mourre-agnis-jme.jpgNous levons la tête vers "là-haut", pour découvrir notre restaurant et comment vous dire, vous voyez l'Everest ? Bon c'est vrai j'exagère, mais nous sommes près de Marseille il ne faut pas l'oublier ! La montée est douce et sans problème jusqu'au moment où elle devient beaucoup plus raide (pour nous ouvrir l'appétit sans doute) mais Anne, alors déchaînée, gravit le monstre en tête à toute allure. Nous trouvons un endroit sympathique et abrité pour manger. La vue est superbe, face à la mer. La baie de La Ciotat, le circuit du Castellet, la chaîne de la Sainte-Baume, la Sainte-Victoire ...

    p1000627.jpgLes sacs s'ouvrent et le repas débute joyeusement. Un couple textile passe, nous le saluons mais il n'est pas certain que notre nudité ait été remarquée car nous sommes un peu masqués par des buissons. Nous les croiserons également plus tard dans l'après-midi. Nous repartons sur le Mourré d'Agnis et passons par une pyramide de Cassini à 919 m. Il s'agit d'une petite pyramide de pierres (nous ne sommes pas en Egypte tout de même !) qui a été utilisée par la famille Cassini pour établir par triangulation la première carte du royaume de France au 18° siècle. Au détour d'un sentier, nous tombons brutalement nez à nez avec deux femmes aussi surprises que nous, non pas de notre nudité, mais parce que ni elles ni nous ne nous étions vus. Nous n'avons pas eu le temps de nous couvrir et Jean-Paul engage la conversation en présentant son association. Notre tenue de peau ne les dérange pas et l'une d'elles a même déjà entendu parler des Randonneurs Nus de Provence. p1000628.jpgNous longeons la falaise sur un beau chemin large vers les Baous puis sur le sommet du cirque des Escarettes admiré le matin. Tout à coup, un bruit sourd et lourd sur les rochers devant nous. Nous levons les yeux et à quelques dizaines de mètres nous apercevons un magnifique chamois descendant vers nous puis sauter dans le vide des Escarettes. Superbe vision inattendue à envion 900 m d'altitude dans ce secteur. Bravo Jean-Marie, tu as vraiment tout prévu !

    p1000637.jpgA la Petite Colle, près de la stèle érigée par les amis d'un coureur pédestre décédé, nous débutons notre descente au beau milieu du cirque des Escarettes. C'est un beau sentier arboré qui plonge longuement vers l'Ubac du Luminaire. Jean-Paul, sécateur en main, nous ouvre la route et se fera finalement une belle ampoule.

    p1000638.jpgNous arrivons tout en bas sur le chemin du vallon de l'Herbette longeant le petit ruisseau traversé au départ et nous ramène à la réalité; la randonue se termine et il nous faut malheureusement nous rhabiller. Quelques instants plus tard, nous remontons dans les voitures pour nous rendre sur le parking de Mazaugues.

    Hors de question de se quitter ainsi ! Direction le petit bar du village où la bière de l'amitié est appréciée de tous, surtout qu'elle est bien fraîche. Jean-Paul en profite pour parler des Randonneurs Nus de Provence à la sympathique serveuse qui connait elle aussi déjà l'association.

    Merci Jean-Marie et Elisabeth, cette randonue de 12 km était magnifique, comme l'ambiance du groupe et je vous en remercie vivement.

    A très bientôt j'espère.

    Serge

    Fichier contenant la trace GPX : le-cirque-des-escarettes-a-mazaugues.rar


    Randonnée avec Visorando

  • Le Bauroux (Caille)

    Nous avons rendez-vous à Valderoure sur le parking face au Bauroux. Sur le parking il fait très froid le Bauroux à son chapeau, ce qui veut dire qu’il va faire mauvais … ou alors il va faire beau. Le temps d’attendre Eric et il se met à neigeoter, nous sommes à seulement 1000m d’altitude et le 25 mai !

    p1000564.jpgNous sommes tous là, nous prenons la décision de faire la randonue habillés. Au départ le vent est glacial mais très vite nous entrons dans la forêt et ça devient supportable. Sur la partie plate qui suit la rivière, personne n’ose se mettre nu il fait vraiment trop froid. Quand le sentier commence à prendre de la hauteur, le vent se faisant moins sentir, quelques uns commencent à se dévêtir. D’habitude je suis le premier à me mettre nu mais là je ne le sens pas. Je ne me mettrais nu seulement sur le versant sud de la montagne. p1000566.jpgPour le repas, nous trouvons un endroit avec une vue magnifique sur Séranon, bien à l’abri du vent et avec un peu de soleil, ce qui nous a permis de rester nus. Après le repas, les plus vaillants ont continué la boucle par le sommet et le col bas. Avec Pascaline est Yoyo nous rebroussons le chemin pour retourner aux voitures. C’est un très bel endroit qu’il va falloir refaire quand l’été sera là pour pouvoir profiter plus de notre manière de marcher dans la nature.

    JP Guido.                   

    Fichier contenant la trace GPX : valderoure-bauroux.rar


    Randonnée avec Visorando

  • Tour et sommet du Breis

    p1000539-1.jpgTrigance au petit bar du village : Le Piccolo, où nous prenons un petit café pour préparer notre randonue de la journée. Des randonneurs traversent le village et s’arrêtent pour prendre du pain juste à côté du bar. Le hasard fait que nous allons faire presque le même parcours et nous les retrouvons au Belvédère de Rancoumas. Nous sommes nus depuis le départ et nous n’avons encore rencontré personne. A l’approche du belvédère, nous les voyons de loin, nous passons tous un paréo et commençons à discuter avec les deux femmes. Je leur dis que nous sommes les Randonneurs Nus de Provence et que nous nous sommes rhabillés pour ne pas les choquer. Je leurs demande si on n’avait été nus quelle réaction elles auraient eu, elles me répondent : un peu surprises sans plus. p1000515.jpg          

    Patrick est venu pour enregistrer les positions GPS de la grotte et des sources qui sont sur le parcours. Nous sommes tous à la recherche de la grotte qui est indiquée sur la carte. Elle n’est pas facile d’accès beaucoup de broussailles ont envahi le sentier.

    Après le repas pris sur le belvédère nous reprenons le sentier du retour avec pour objectif de trouver les deux sources qui devaient alimenter le petit village d’Encastel. Là aussi leur position sur la carte est bonne. Patrick fait des prélèvements et mesure la température et le débit de chaque source.p1000519.jpg

    Nous allons rencontrer trois autres personnes où nous avons le temps de nous rhabiller légèrement. Ce sera tout pour la journée, six personnes pour un dimanche c’est vraiment pas beaucoup surtout sur un GR.p1000513.jpg

    Après le village Entreverges à la hauteur de la dernière source et sur les conseils d’un randonneur connu sur le site de « on va sortir » nous nous attaquons à l’ascension du sommet. Au début il y a quelques cairns puis un petit sentier marqué avec de la peinture verte. Mais les marques disparaissent et les cairns deviennent moins fréquents. Nous suivons la crête légèrement sur le versant Est, ça passe sans problème en s’aidant légèrement des mains.

    La vue est magnifique, ça vaut vraiment le détour !

    Nous avons marché nus pendant 7h avec 2 petits rhabillages de quelques minutes seulement.

    JP Guido

    Fichier contenant la trace GPX : tour-et-somment-de-breis.rar


    Randonnée avec Visorando

  • Initiation à la Marche nordique

    Samedi 4 mai nous avons fait une initiation à la marche nordique.

    Echauffement de quelques minutes avant la marche.

    p1000451.jpgp1000452.jpgp1000454.jpg

  • Randonue lors de la fête de la randonnée PACA

    p1000416.jpgL’association a obtenu un parcours naturiste pour la fête de la randonnée PACA. C’est la deuxième fois que l’on participe à une fête de la randonnée en tant que naturiste, mais c’est la première fois au niveau régional.

    Voici le compte rendu de Roxane pour sa première randonue :  

    Je me suis lancée ce dimanche 28 avril à l’occasion de la fête de la randonnée. Un parcours dédié aux naturistes, obtenu grâce aux Randonneurs nus de Provence, il fallait marquer le coup !

    p1000428.jpgJe suis naturiste, fervente adhérente de l’ANP mais pas sportive...  La randonue, je comprenais le plaisir que l’on pouvait y trouver sans en avoir vraiment envie.

    M’assurant que la rando ne comportait pas trop de dénivelés et accessible aux néophytes, je me suis inscrite.  Ce matin de dimanche gris et menaçant me parut chaleureux, l’organisation par la FFRandonnée était parfaite : bouteilles d’eau et collations offertes, le chapeau de paille en plus, comme un appel au soleil qui malheureusement ne vînt que très peu, tout était au rendez-vous pour bien démarrer !

    p1000435.jpgNous étions 38 au départ, dont 8 femmes et 2 enfants qui ont été très courageux. Après quelques mètres, les premiers se dévêtirent. Un peu frileuse, j’attends la prochaine escale.  A l’occasion du premier rayon de soleil, la décision est prise de faire les photos « officielles », j’en profite pour me joindre au groupe et quitter ces vêtements, finalement, tout à fait gênants.

    p1000437-1.jpgCa y est, c’est parti : ma première expérience de randonue ! Que dire ? Une sensation de liberté, de lien avec la nature, féroce ! Le naturisme à l’état pur ! Marcher dans la nature dans le plus simple élément, c’est véritablement un gros kif !! Bon ok, mes craintes relatives à ma nature généreuse se sont révélées une évidence, un peu de talc sur les cuisses n’aurait pas été un luxe mais en dehors de ça, la randonue est un incontestable plaisir !

    p1000439.jpgL’ambiance est telle que je la connais dans le cadre d’autres sorties naturistes, mariée à l’ambiance d’une randonnée entre amis, que du bonheur ! Je renouvellerais l’expérience sans hésiter !

    Roxane

    Et celui de Serge pour sa première randonue :

    Je suis le dernier arrivé, c'était ma première rando nue, j'ai donc été désigné naturellement par Jean-Paul Guido pour le compte-rendu. Bizutage ? Bon je tente de m'exécuter.

    Sur le domaine du château de la Tour d'Arbois le ton est donné, nous serons nombreux malgré le temps maussade.

    Après l'inscription obligatoire et la perception du petit matériel (chapeau, gobelet, bouteille d'eau ...), un bon petit café nous réchauffe par ce matin frais. Les annonces au micro concernant l'endroit du départ de la rando naturiste fait sourire les textiles. L'arrivée du car des niçois nous réserve une surprise ... Hervé, que nous avons entendu avant de l'apercevoir, et qui s'est laissé embarquer dans la navette. Par contre, comme il ne devait pas être des nôtres, il ne s'est pas équipé et fera la randonnée en chaussures de ville malgré la boue ! Chapeau Hervé.

    Après quelques photos pour la presse, notre groupe d'une quarantaine de personnes dont deux enfants s'élance, Bruno et Jean-Paul Guido en tête. Nous nous dévêtons un peu plus loin mais le groupe textile qui devait partir après nous, arrive en avance et stoppe net en nous apercevant nus ...

    Un rayon de soleil nous invite à faire les photos du groupe et Eric sort les banderoles. Il vaut mieux en profiter car ce sera peut-être impossible s'il pleut par la suite.

    Nous passons les paréos et shorts rapides pour traverser le hameau de la Mérindolle où nous ne croisons personne et continuons nus sur des chemins larges et sans aucune difficulté. En arrivant à proximité d'un pont de chemin de fer, un TGV passe rapidement et nous imaginons le conducteur et les voyageurs se demander s’ils n’ont pas rêvé.

    Vers 13 heures, nous arrivons au Jas des Vaches (un grand cabanon de chasseurs) équipé d'une terrasse couverte et de tables. La faim nous tenaille mais nous nous couvrons pour ne pas prendre froid. Bien installés à table, les sacs se vident alors que les estomacs se remplissent. Nous sommes en plein courant d'air et il ne fait pas chaud malgré le café de la fin de repas.

    Horreur au moment du départ ... il commence à tomber une pluie fine. Nous repartons armés de vêtements de pluie, en dehors d'Hervé juste équipé d'un pull jeté sur ses épaules ! Le crachin ne dure pas et certains se remettent nus malgré la fraicheur.

    Après le plateau du Grand Arbois puis le vallon de Mion nous passons devant une grande ruine sans nom sur la carte avant d'arriver à proximité de la Tour d'Arbois et nous nous habillons. Nous sommes visiblement les derniers à arriver et sommes accueillis au micro devant une foule textile rigolarde mais peut-être secrètement envieuse. Quelques photos officielles, la vérification des listes de la tombola (Patrick P. gagne un lot !), et les niçois repartent en urgence puisque le car et ses passagers les attendent depuis un moment déjà.

    C'est sur le parking que nous nous quittons après une journée magnifiquement organisée, et si le soleil n'était pas dans le ciel, il était en nous et c'est bien le principal non ?

    Mais comment vais-je faire maintenant pour randonner habillé ?

    Bruno, je peux t'envoyer mon inscription pour la fête de la randonnée 2014 ... ?

    Serge83


  • Randonue à la Chapelle St Quinis

    Après des mois de pluie et de grisaille, nous pouvons enfin reprendre nos randonues. Jean-Marie nous a proposé une boucle à la chapelle St Quinis au nord de Besse-sur-Issole. Nous sommes quatorze dont cinq femmes pour cette randonue de printemps. Au départ un petit vent frais ne nous incite pas à nous mettre nus, mais très vite le sentier entre dans les arbres et nous protège du vent, où nous profitons pour quitter nos vêtements devenus inutiles.     

    p1000331.jpg

    p1000312.jpg

    p1000319.jpgp1000304.jpg

    Fichier contenant la trace GPX : st-quinis.rar


    Randonnée avec Visorando

  • Séjour à Chichilianne : Randonue sur le chemin du Facteur

    Dimanche 17 mars

    p1000201.jpgSur les conseils d’Annick, la responsable du gite, nous sommes cinq à emprunter le chemin du Facteur au départ de St Michel des Portes. Le sentier monte au-dessus du village au travers des champs et avec une pente relativement raide. Nous ne tardons pas à avoir chaud et nous passons notre tenue de peau très vite, malgré un temps couvert. Après cette montée le sentier devient très facile et suit la courbe de niveau. p1000203.jpgA hauteur d’une ancienne maison forestière,  la neige commence à tomber très légèrement, la température est douce et ne nous empêche pas de rester nus. Dans le vallon de Chauplane nous avons à passer plusieurs petits ruisseaux heureusement facile à traverser sur les pierres. Nous arrivons à la Batie, petit village ou Annick nous a conseillé de nous arrêter à La grange aux loups. Une vielle dame nous ouvre, je lui demande si on peut pique-niquer et prendre un café à l’intérieur, c’est non ! Je vois dehors une table et des bancs sous un abri, je lui dis : et si on pique-nique là après on vient prendre le café. C’est non encore une fois !  

    p1000207.jpgOn décide de continuer la randonue et de manger au gite. Le sentier traverse la petite route et monte entre trois maisons inhabitées. La neige s’est arrêtée de tomber, nous n’avons pas froid, on se remet nus juste après les maisons.

    Nous arrivons à la rivière où il y a une passerelle en fer et un vieux pont en pierre qui n’est pas dans l’axe de la rivière. A quoi pouvait-il servir : d’aqueduc pour le moulin ?

    Encore quelques minutes de marche et nous sommes obligés de nous rhabiller pour finir notre boucle sur la route qui nous mène à St Michel des Portes.p1000208.jpg

    De retour au gite nous prenons notre déjeuner bien au chaud et toujours nus. Il n’est pas tard, nous décidons de marcher vers le pas de l’Essaure juste pour passer le temps. Le temps est toujours aussi frais et le vent assez fort pas question de se mettre nus. Mais dès que le sentier pénètre dans la forêt, nous ne ressentons plus le vent et la montée est très raide, nous sommes très vite en tenue de peau. Dans la montée, nous croisons une personne seule avec deux paires de raquettes, toute transpirante et très énervée. Nous le questionnons, c’est un des jeunes qui sont partis la veille par le pas de l’Aiguille avec nuit au refuge. Ils ont voulu redescendre par le pas de l’Essaure mais ne l’on pas trouvé. Apparemment ils se sont disputés et n’ont pas voulu le suivre et les autres sont bloqués dans un autre vallon.    

    Nous ne tardons pas à voir l’hélicoptère tourner au-dessus de nous, ils nous ont sûrement vu au travers des arbres et nous cherchent croyant que nous sommes en difficulté. Je leur fait le signe du « Non nous n’avons pas besoin d’aide » avec le bras gauche en bas et le bras droit en haut légèrement en biais. A ce moment nous sommes nus. Mais il continue à tourner sur nous, j’appelle les pompiers sur mon téléphone pour leur expliquer, c’est à ce moment qu’il repère le groupe, le pompier me remercie de mon appel.      

    L’hélicoptère va faire des rotations pendant 1h30 pour les sortir de leur position inconfortable.

    JP Guido.  

    Fichier contenant la trace GPX : chemin-du-facteur.rar


    Randonnée avec Visorando

  • Séjour à Chichilianne : Randonue à Tussac

    Samedi 16 mars.

    p1000158.jpgAujourd’hui j’avais prévu de faire le vallon de Combau, mais Annick la responsable du gite, m’a proposé une autre possibilité beaucoup moins fréquentée : le plateau de Tussac. Le départ se faisant sur la route de Combau à la sortie du village de Benevise. Nous sommes onze pour cette journée qui s’annonce ensoleillée. L’Association des Jeunes Naturiste de France nous ont rejoints : Lydia, Régis, Fabien, et Stéphane. La piste est large et assez raide mais la pente est très régulière, nous ne tardons pas à nous mettre nus, Lydia n’a pas de sac à dos, je lui propose de porter une partie de ses vêtements.p1000169.jpg La plus grande partie de la piste est sans neige, nous devrons mettre les raquettes que vers 1400m. Nous arrivons sur le plateau vers midi, nous avons gravi les 500m de dénivelé en seulement 1h30 sur une pente à 15% en moyenne. Nous avons une vue sur le pays de Die magnifique !

    Sur le plateau il y a quatre maisons, c’est un coin paradisiaque. Nous continuons notre raquett’nus dans les arbres pour nous mettre à l’abri du vent qui se lève légèrement. Après avoir fait le tour de la grande Pigne, nous arrivons au prè de Toine où il y a une petite cabane très jolie.

    p1000177.jpgJe ne sais pas si c’est le cadre magique qui a donné envie à Lydia de se mettre nue à cette endroit ou la chaleur du lieu. Elle ne restera pas longtemps nue, le temps de chercher un emplacement à l’abri du vent pour pique-niquer.

    Nous sommes en plein soleil autour d’un arbre qui nous protège du vent froid mais pas suffisamment pour rester nus pendant le repas.

    Le repas terminé nous reprenons notre route en flânant un peu autour du prè de Toine pour continuer à apprécier le plaisir d’être nus sur la neige. p1000179.jpg  

    Tout à une fin, il faut retourner et redescendre aux voitures. Nous croiserons un couple âgé dans la descente. Nous sommes restés nus pratiquement tout le temps sauf pour le repas.

    Nous allons boire un coup à l’Hotel du Mont Barral au village des Nonnières. En discutant avec la patronne elle me dit que les deux maisons en contre bas du plateau sont à elle, et que si l’on veut dormir là haut elle peut nous prêter les clefs.

    JP Guido.                 

    Fichier contenant la trace GPX : tussac.rar


    Randonnée avec Visorando

  • Séjour à Chichilianne : Randonue aux cols des Pellas et de Papavet

    p1000094.jpgJeudi 14 mars

    Une fine pellicule de neige est tombée pendant la nuit. Il fait -5°C et le vent du Nord assez fort dégage le ciel.

    Pour être un peu à l’abri, nous avons choisi d’aller explorer le versant sud du col des Pellas qui devrait être abrité du vent.

    p1000104.jpg

    Au départ de Trezanne, le vent glacial semble vouloir empêcher toute tentative de randonue. Et pourtant, nous atteignons rapidement une zone abritée et dès le début de la montée, nous pouvons nous mettre en tenue de naissance.

    Le sentier qui monte régulièrement présente quelques petits passages aériens ainsi que quelques plaques de neige dure qui nécessitent une attention soutenue.

    Bientôt nous arrivons au col des Pellas d’où nous pouvons admirer un panorama sur le Mont Aiguille et le Grand Veymont. C’est un magnifique point de vue.2013-03-14-11-08-panorama-Mt-Aiguille-Gd-Veymont-jme.JPG

    p1000122.jpgNous suivons maintenant une piste enneigée moins abritée ; aussi nous devons progressivement nous rhabiller. Un sentier s’écarte sur la droite et nous amène sur une pointe où nous faisons de nouvelles photos du Mont Aiguille.

    En descendant, une zone sèche du sentier, relativement abritée, nous permet de faire la pause déjeuner.

    Nous rentrons à Chichilianne, ravis de notre balade.

    Jean-Marie

    Fichier contenant la trace GPX : col-des-pellas-col-papavet.rar


    Randonnée avec Visorando

  • Séjour à Chichilianne : Randonue à l'Ermitage d'Esparron

    2013-03-13-10-35-12-ermitage-esparron-jme.jpgCe matin du 13 mars, le temps est très incertain. Le plafond est bas et il n’y a pas de vent. Ces conditions n’étant pas propice à un parcours en altitude, nous choisissons d’aller découvrir l’Ermitage d’Esparron.

    Peu après avoir quitté le village de Chichilianne, la montée régulière par un sentier dans les bois permet à plusieurs d’entre nous de se réchauffer suffisamment pour se dévêtir.

    Nous arrivons bientôt à la source des Ayes qui sort d'entre les racines d’un arbre et alimente un abreuvoir.

    Après le col du Prayer, nous descendons par une large piste qui se transforme assez rapidement en sentier. La traversée de deux torrents précède la dernière montée vers l’Ermitage d’Esparron situé sur une butte.2013-03-13-12-12-37-ermitage-esparron-jme.jpg

    Il s’agit d’un ensemble de bâtiments, pour la plupart en bon état, qui doivent accueillir pas mal de monde en été. Il ne fait pas chaud et comme tout est fermé, nous nous installons pour déjeuner à l’abri d’un vaste porche.

    Finalement bien que le temps soit resté menaçant toute la journée, nous avons pu parcourir près de 14 km sans nous mouiller.

    Jean-Marie

    Fichier contenant la trace GPX : ermitage-d-esparron.rar


    Randonnée avec Visorando

  • Randonue dans le versant sud du Bessillon

    2012-11-18-11-01-33-bessillon-jme.jpgCe dimanche 18 novembre, malgré des prévisions météo contradictoires, nous sommes 7 à nous retrouver à Cotignac pour une nouvelle randonue dans le massif du Bessillon. En début de saison, nous étions montés au sommet du Gros Bessillon par l’arête est. Cette fois, nous allons parcourir une grande boucle dans le versant sud.

    Après s’être garés à proximité du Hameau St Joseph, nous partons habillés car il ne fait pas bien chaud et en plus nous longeons une ligne de chasseurs postés pour une battue aux sangliers. Heureusement peu après les bâtiments de Petite Palière, le soleil daigne enfin se montrer généreusement et nous passons tous notre tenue de naissance. 2012-11-18-11-21-54-bessillon-jme.jpgNous quittons temporairement la piste pour découvrir la source de Marderesse qui forme un petit lac. Un peu plus loin, nous empruntons une sente qui par le Vallon de Font Amère nous permet de rejoindre la grande oliveraie de Ponton. Ici la récolte n’a pas encore été faite ; les arbres sont bien chargés avec de belles olives.

    C’est l’heure du déjeuner et nous nous installons au soleil, abrité du vent d’Est par une haie. En face de nous, nous voyons les oliviers à perte de vue et une pelouse comme au printemps. Comme d’habitude, la pause déjeuner est une occasion de partage, de vin, de café, de pâtes de coings, de biscuits.

    2012-11-18-13-29-54-bessillon-jme.jpgPour le retour, comme il fait très beau, nous choisissons le parcours le plus long qui nous permet de rejoindre, au niveau de la stèle située peu avant le col du Bessillon, la piste qui parcours en balcon le versant sud du gros Bessillon.

    Nous voyons au loin, la Ste Victoire, les Monts Auréliens, la Ste Baume, la Montagne de la Loube et l’Amarron.

    En redescendant à proximité du hameau St Joseph, nous constatons à deux reprises que la récolte des olives bat son plein.

    Encore une belle journée où nous avons parcouru 15 km et où nous avons pu rester nus pendant près de 5h.

    Jean-Marie

    Fichier contenant la trace GPX : bessillon-sud.rar


    Randonnée avec Visorando

  • Randonue à Sospel pour la fête de la randonnée

    pict4370.jpgCette année la fête de la randonnée est organisée à Sospel par le comité départemental. C'est un rassemblement qui attire entre 500 et 600 marcheurs. Depuis la création de l’association quelques adhérents y ont participé à titre personnel et non naturiste. Etant intégré dans le groupe des formateurs au sein du comité, j’ai eu l’information suffisamment tôt pour faire une demande d’un parcours naturiste. Je suis donc reçu par le directeur du comité qui me dit qu’il est d’accord à condition que ce soit marqué sur l’affiche. Je suis à 200% pour et nous nous penchons sur la carte pour convenir d’un parcours relativement facile mais bien exposé au soleil. Je n’ai pas trop le choix, les parcours faciles sont tous en versant nord, le seul qui peut nous convenir est un peu long, il est donné pour 15km et 500m de dénivelée. pict4372.jpgAprès l’avoir tracé sur mon logiciel de cartographie je trouve 18km et 971m de dénivelé, je sais très bien que ce type de logiciel cumule le moindre défaut sur la carte et a tendance à augmenter le dénivelé cumulé. J’annonce donc autour de 700m de dénivelé. Enfin de compte nous avons fait sur le terrain 19.84km et 695m de dénivelé.

    Avec Jean-Paul d’Aix, nous sommes sur place la veille pour aider à l’organisation de la fête à partir de 8h du matin, mais pour l’instant nous sommes devant un petit apéro où tout le monde a apporté quelque chose pour boire et grignoter.

    6h nous sommes tous réveillés pour préparer cette journée, 6h30 petit déjeuner, 7h30 départ pour la place des Platanes où la municipalité a dressé un immense chapiteau. Il faut mettre les tables en place et les panneaux d’affichage pour accueillir les 500 marcheurs. Il y a 5 parcours différents tous encadrés par des bénévoles de la fédération. C’est vraiment une sacrée organisation. Le premier départ est à 8h30. Pour notre groupe, nous avons décidés de partir ½ heure après le groupe qui fait le même parcours que nous. 20121021-093852.jpgIl y a aussi une journaliste de Nice-Matin qui couvre l’évènement, elle va nous accompagner sur quelques kilomètres pour faire des photos et nous interviewer. 9h30 nous voilà partis. Les premiers mètres sont sur la départementale puis le sentier emprunte des lisières de champs bordés d’arbres, nous pouvons nous mettre nus, il fait encore un peu frais mais c’est pour ne pas faire trop marcher la journaliste pour qu’elle puise faire des photos dans notre tenue favorite. Une fois nus nous n’avons pas froid, le soleil nous réchauffe suffisamment.  Nous serons obligés de nous rhabiller quelques fois à l’approche des maisons qui se trouvent sur le parcours surtout dans la partie qui longe le chemin de fer. Une fois engagés dans la vallée de Caï nous n’aurons plus à nous revêtir. C’est une vallée superbe. La Basséra forme de magnifiques vasques, un coin à retenir pour des randonues-baignades mais fréquenté par les canyonneurs.

    20121021-103031.jpg20121021-101211.jpg 

    La montée est régulière sauf à l’approche du col de Paula ou la pente devient plus raide et oblige Hervé à faire demi-tour. Nous mangerons juste en dessous de la tête de Bassèra un peu avant le col, un endroit magnifique avec vue sur la vallée. Après ce repas nous passons le col, puis la descente commence vers un petit village perché sur une crête : Piène Haute. Il nous faut traverser quelques fois la route goudronnée où nous passons nos paréos.

    20121021-124406-001.jpg20121021-135919.jpg

    A quelques pas du village de l’Olivetta le sentier arrive sur la route où il reste un ancien logement de douanier avec de grands panneaux indiquant la frontière. Nous passons devant un pont Syphon du XVI siècle puis c’est une petite montée qui nous attend pour passer la clue de la Bévéra. Quand nous arrivons vers les granges, nous voyons un monsieur avec ses enfants. Tout le monde passe un paréo et j’engage la conversation et lui présente l’association. Il n’est pas du tout contre et nous dit que l’on aurait pu rester nus. La journée se termine et nous arrivons au chapiteau vers 16h45. Nous sommes restés nus pendant environ 7h.

    pict4381.jpgNous avons accueilli quatre jeunes Anglais donc pour certain c’était leur première fois et quatre Italiens habitués à faire de la randonue chez eux. Et Nicole une amie de Maryvonne qui est adhérente d’un club de marche, voici son témoignage :

    Je voulais dire un petit mot concernant mon "initiation" de la randonue que j’ai découvert dimanche a Sospel. Ce fut une première et malgré quelques réticences à me déshabiller surtout que je ne connaissais personne, à part Maryvonne une amie. Je me suis surprise de me sentir très à l’aise, la marche fut très agréable, marcher sans ses vêtements qui nous collent à la peau c’était une sensation de liberté de légèreté et je ne regrette pas cette démarche qu’à l’occasion je renouvellerai.

    Merci aux gens qui étaient présents ce jour-là car il n y a pas de voyeurisme, ni jugement quant à l’anatomie de chacun.

    nice-matin-page-12-1.jpgarticle-nm-p16.jpg

    Fichier contenant la trace GPX : tour-du-mont-grazian.rar


    Randonnée avec Visorando

  • Randonue à Ampus

    20121013-101731.jpgPour cette randonue inédite j’avais un peu peur, surtout en cette saison, qu’il y ait beaucoup de ramasseurs de champignon et de chasseurs. Le départ s’est fait sur la route qui mène à Ampus en venant de Châteaudouble. Nous avons 500m à faire sur un chemin goudronné, entouré de maisons. Nous ne verrons que 2 voitures. Passé la dernière maison, nous pouvons nous mettre nus, nous ne rencontrerons personne sauf un chien de chasse sur la dernière partie du parcours. Notre premier arrêt c’est le Dolmen qui est à seulement 1.5km de la départementale. Personne, nous sommes seuls !20121013-102317.jpg

    Je voulais faire le sommet du Palay mais le sentier à complètement disparu sous la végétation. Nous sommes donc allés vers la maison du Gros saint Martin, une maison entièrement restaurée, magnifique, un endroit idéal pour une résidence naturiste. A cet endroit nous avons dû passer très près de la maison, c’est le seul moment où nous nous sommes habillés. De retour, avec Jean-Marie nous avons vu que l’on peut contourner cette maison par un sentier à l’ouest.

    Nous avons voulu prendre une sente qui est marquée sur la carte mais celle-ci n’est plus praticable trop de végétation. Nous avons donc pris la piste DFCI pour rentrer. Là aussi je pensais que l’on aurait rencontré des chasseurs, personne aussi !

    20121013-132552.jpgC'était une randonue facile la plus part du temps en sous-bois avec des coulemelles partout ou presque, mais pas de ramasseurs de champignons.

    JP Guido      

    20121013-143909.jpg20121013-164614.jpg

    Fichier contenant la trace GPX : ampus-palay.rar


    Randonnée avec Visorando

  • Assemblée Générale et randonue vers le domaine d'Enriou

    20120929-105533.jpgComme chaque année vers la fin septembre, nous organisons sur un WE deux randonues et l'Assemblée Générale après un petit repas au barbecue. Cette année, la météo annoncée n’est vraiment pas bonne. Sur la route nous avons eu quelques averses. En arrivant au domaine d’Enriou, la pluie s’est arrêtée. Nous décidons donc de faire une petite randonue au départ du domaine vers le Verdon en suivant la rive droite. Nous sommes huit à partir du domaine déjà en tenue de peau. Une grande partie de notre randonue est sur la propriété du domaine donc pas de problème nous sommes dans un espace naturiste. Sur le parcours le propriétaire a balisé plusieurs sentiers avec des flèches de couleurs différentes, nous ne pouvons pas nous perdre.20120929-111737.jpg Le sentier sort du domaine et nous nous dirigeons vers le pont qui traverse le Verdon à la hauteur du village de St Laurent du Verdon. Quand tout à coup le tonnerre retentit, les nuages sont de plus en plus noirs, nous faisons demi-tour. Le retour est marqué par quelques passages de pluie fine qui ne nous empêchent pas de rester nus. Nous avons même le temps de faire un détour par une curiosité marqué sur la carte par « Tomb. » qui est en fait une petite chapelle qui doit appartenir au domaine. Les coups de tonnerre sont de plus en plus proches et la pluie forte se met à tomber juste au moment où nous arrivons à la villa.

    20120929-125517.jpg

     

     

    Nous déjeunons bien au sec à l’abri dans la villa.

    Dans l’après-midi, le retour du soleil encourage quelques uns à aller faire un tour au bord du Verdon avant de commencer les préparatifs de la soirée.

     

     

     

    20120929-173747.jpg

    La salle est suffisamment grande pour accueillir tout le monde autour d’un repas convivial. Un barbecue disposé sous un large auvent à l’extérieur a permis de préparer d’excellentes grillades.

    Etant rassasiés, l’Assemblée Générale de l’Association peut maintenant commencer. Nous avons pu aborder tous les sujets à l’ordre du jour.

    Le lendemain, au lever du soleil, nous constatons que les nuages envahissent rapidement le ciel. Craignant que la pluie nous gêne pour le déjeuner, nous décidons de faire une randonue sur la demi-journée. Nous sommes douze pour aller, dans les environs de Baudinard, faire une boucle sur la rive gauche du Verdon. Nous aurons une vue sur le barrage et le lac de Sainte Croix puis un peu plus tard sur les gorges de Baudinard. Nous voyons sur l’autre rive, l’itinéraire que nous avions suivi l’an dernier.

    20120930-111317.jpg20120930-114504.jpg

    A l’arrivée aux voitures, un vrai gag !

    Imaginez une personne concentrée sur son téléphone, ayant oublié qu’elle était en tenue de peau et restant au milieu de la piste alors qu’un chasseur au volant de son 4X4 veut passer ...

    JP Guido

     

  • Randonue à la montagne de Breis (Trigance)

    20120922-090242.jpgPour cette randonue, nous avons rendez-vous à 9h30 à la sortie de Trigance. Avec Christophe nous sommes un peu en avance sur l’horaire, nous en profitons pour prendre quelques photos de ce village magnifique et aller déguster un café au bar du village : le Piccolo. Je discute un peu avec Monique, la patronne, sur notre activité de randonue et elle me dit qu’elle va souvent au pont de Sautet pour se baigner et que les gens sont souvent nus. Je demande à un chasseur s’il y a une battue de prévue vers la montagne, il me répond que oui, mais il ne sait pas l’endroit exact.20120922-100002.jpg

    Nous arrivons les premiers au lieu de rendez-vous et le reste de la troupe arrive très vite derrière nous. Mais il manque Gérard, je cherche à lui téléphoner mais Orange m’indique que le numéro n’est pas attribué. Heureusement que j’ai changé de téléphone et d’opérateur et que je peux consulter mes mails, Gérard m’a bien envoyé un mail me disant qu’il ne pourrait pas venir. Merci la technologie !

    Nous partons de la départementale et après 500m on constate que l’on aurait pu garer les voitures un peu plus proche du sentier, on le saura pour la prochaine fois.

    20120922-102438.jpgIl y a quelques maisons qui semblent habitées mais il n’y a personne en vue, au premier virage de la piste nous nous mettons nus juste au départ du sentier que nous allons louper. Grace au GPS nous le retrouvons un peu plus haut après avoir longé un champ non cultivé.

    Le sentier est très agréable et bien exposé au soleil du matin, nous avons déjà chaud et ce malgré les 10 petits degrés au départ.

    Après quelques minutes de marche, le sentier change de versant pour pénétrer dans une forêt de pins pas très dense, puis au bout de 2km environ rejoint la piste DFCI qui mène à la crête Casseyrère.20120922-112624.jpg A la crête, la piste se transforme en sentier pour rejoindre un petit col. Nous prenons sur la droite pour rejoindre le GR 49 qui fait la liaison entre Trigance et Rougon. Dans cette partie la marche est très agréable, le chemin est très bien tracé sur une pente douce et l’ascension se fait sans effort. 

    Pour rejoindre l’ancien village d’Encastel, la pente devient plus raide mais pas très longue. Après les ruines très peu visibles parce qu’envahies par la végétation, le sentier suit une petite crête qui nous mène au belvédère.20120922-121027.jpg

    Je suis le premier à arriver au bord du Verdon, j’ai le souffle coupé par la beauté et la verticalité du site, je n’ai jamais vu d’endroit aussi magique. C’est dans ce décor de paradis que nous prenons notre repas.

    20120922-122125.jpgMais tout a une fin et il faut repartir pour rejoindre le GR49. C'est la seule difficulté de la journée, remonter les 250m un peu raides que l’on a descendus à l’aller. Arrivés au GR nous descendons vers le village d’Entreverges qui est constitué de 5 à 6 maisons presque toutes retapées, c’est magnifique il pourrait bien servir de village naturiste. C’est le seul endroit où nous passons un  paréo pour les quelques mètres où le sentier est proche des maisons. Nous ne verrons personne, pourtant il y a des voitures garées devant les maisons. Dans la descente vers Trigance sur le GR nous allons croiser la seule personne de la journée, un VTTiste a peine plus habillé que nous, seulement un short et visiblement pas du tout choqué de nous voir nus.

    Nous arrivons aux voitures un peu avant 16h, ce qui nous permet d’aller prendre une bonne collation au bar du village.

    JP Guido

    20120922-143521.jpg

    Fichier contenant la trace GPX : montagne-de-breis-trigance.rar


    Randonnée avec Visorando

  • Randonue à la montagne de Beysse (Le Bourguet)

    20120908-092922.jpgNous sommes 7 pour cette randonue à la montagne de Beysse sur la commune du Bourguet (Haut Var). L’année dernière nous avions déjà recherché les sentiers marqués sur une ancienne carte IGN. Cette année, à l’aide du GPS nous repartons encore plus confiants pour trouver ces anciennes sentes.

    A peine sommes nous plus en vue de la route où il passe une voiture à chaque mort d’évêque que nous passons notre tenue de peau.

    Le sentier longe le petit lac du ravin de Robion et continue le long du ravin. C’est un endroit splendide avec des petites vasques.20120908-094111.jpg Le sentier est repéré par des bandes de tissus blanches mais il continue bien au-delà du sentier marqué sur la carte. Nous le suivons pour voir où il va. Après 400m plus aucun repère, nous faisons alors demi-tour et découvrons que le sentier traverse le ruisseau apparemment pour rejoindre la route qui mène à Robion.

    Grace au GPS, nous arrivons à découvrir le sentier. Sur une partie, où le calcaire en petites plaques empêche la végétation de pousser, le sentier est difficile à repérer. Après ce passage le sentier devient très marqué et le GPS nous confirme que nous sommes bien sur le bon. 20120908-134306.jpgJean-Paul me signale qu’il a vu un cairn sur la gauche, mais d’après le GPS ce n’est pas la bonne direction. Nous continuons donc, mais le sentier est de plus en plus difficile à suivre avec beaucoup d’arbres en travers et normalement on aurait dû trouver un sentier sur notre gauche. Nous faisons donc encore demi-tour pour suivre l’autre sente. Sur quelques arbres il reste des marques bleues, nous sommes bien sur un sentier qui a été balisé mais qui n’est répertorié sur aucune carte. Mais nous allons le perdre plus aucune trace, ni cairn ni balise. La carte nous indique qu’il y a une piste qui passe sous un pylône de la ligne électrique qui n’est pas très loin de nous. Je pense que le sentier devait monter en lacet et que nous n’avons pas vu le premier virage. Ca nous donnera l’occasion de revenir pour essayer de le retrouver.         

    A partir de cette piste nous rejoignions la crête où se trouve une grosse flèche bleu peinte sur un arbre, nous sommes donc bien à nouveau sur le sentier.20120908-134833.jpg

    A partir de là, le sentier sillonne sur la crête et pénètre dans la forêt pour sortir sur la piste du rocher du Fort. Un petit sentier est marqué qui apparemment mène à ce rocher mais personne a le courage de faire l’aller-retour. Nous mangeons sur la piste au point le plus haut de cette boucle.

    Le retour est facile et tout en descente, nous faisons une petite halte au rocher de la Forteresse où il reste quelques vestiges.

    Pour éviter le PR balisé et la piste goudronnée nous empruntons une sente marquée sur la carte mais sur le terrain nous la perdons souvent et c’est grâce au GPS que nous la retrouvons.        

    20120908-144300.jpgIl nous reste quelques centaines de mètres à faire sur la piste goudronnée puis un passage au bord d’un champ pour rejoindre les voitures. Arrivés au début du champ, la piste est pratiquement inexistante et le champ est bien entretenu. J’ai du mal à engager tout le groupe dans cette verdure. Heureusement, deux personnes sont dans un hangar bordant le champ. Je leur demande si nous pouvons emprunter cette piste, ils me donnent leur autorisation et nous donnent même quelques précisions pour ne pas se tromper.

    Après cette belle randonue, on se retrouve tous devant une bonne bière sauf Michel qui a pris un Orangina maison.     

    JP Guido

    Fichier contenant la trace GPX : montagne-de-beysse.rar


    Randonnée avec Visorando

  • Randonue gorges de Daluis

    Bonjour à tous
    Ce Dimanche 12/08/2012 somme sorti faire une petite balade aux Gorges de Daluis,
    Arriver sur le parking du Pont de la Mariée, nous prenons les premiers contacts avec tous les participants ainsi que Jean Paul Guido qui nous met à lèse.

    p1040824.jpg
    Nous prenons un petit chemin de terre, puis arriver sous un petit pont nous nous
    mettons en tenue de peau et nous commençons le parcours qui au début me
    semblait assez simple puis les traversées de rivières un peu dure mais marrantes,
    puis arriver à la cascade nous prenons un petit bain avant de se mettre à table,
    puis le retour sens inverse.
    Pour ma première randonue avec Jean Paul j'ai trouvé ça super et agréable avec des
    participants très sympas .MERCI JEAN PAUL

     

                               Alain de Pégomas 

  • Randonue Mont Archas

    Plusieurs personnes m’ont dissuadé de faire une randonue dans ce secteur parce que trop de monde. Effectivement sur le parking, il est difficile de trouver de la place pour se garer. Mais une fois sur le sentier, nous avons doublé un couple dans la montée et arrivée au sommet, un couple avec un adolescent nous ont rattrapés. Le seul endroit où il y avait un peu de monde c’est au lac des Adus, deux familles avec une adolescente qui se baignait. On s’était rhabillés entre temps, je suis allé les voir pour présenter l’association et je leur ai demandé si on pouvait se mettre nu pour se baigner. La dame me dit que oui mais j’ai insisté pour qu’elle demande à sa fille si ça ne la gênait pas. La question lui fut posée par sa mère et la réponse de la fille : je m’en fous je ne regarderai pas ! p1040709.jpg    

    Revenons au départ, sur le parking il fait un peu frais. Le sentier serpente dans une forêt assez dense et longe le ruisseau, la pente n’est pas suffisamment forte pour nous réchauffé et nous restons habillés. Nous pouvons nous mettre nu dès que la pente devient plus raide. Nous apercevons un couple de marcheurs bien au-dessus de nous, nous sommes déjà nus et nous le resterons même au moment où nous arrivons à les doubler. Je me présente et leur donne un petit dépliant, c’est les premières personnes que je rencontre et qui ne nous ont pas vu à la télévision, il ne la regarde presque jamais. La femme a l’air très intéressé mais me dit : on ne se mettra pas nus tout de suite ! (rires).

    p1040718.jpgNous arrivons à la balise 393 un col situé entre le mont Archas et le Caïre Nicolau à 2242m, Eric est un peu essoufflé, il commence à manquer d’air. La Crête qui mène au sommet est par endroit un peu aérienne. Eric a de plus en plus de mal à trouver sa respiration, il arrivera au sommet épuisé. Au moment où nous quittons le sommet pour trouver un endroit abrité pour manger, un couple avec un adolescent arrive derrière nous. Après le repas nous redescendons vers le col de la Vallette des Adus. La crête de ce côté est beaucoup plus facile. Je suis le premier au moment où un petit oiseau s’envole devant moi, j’ai repéré son point d’envol et je cherche s’il n’y a pas un nid. Effectivement il y un nid avec deux oisillons à l’intérieur.    p1040722.jpg

    La descente du col au lac des Adus est très facile. Près du Lac un petit troupeau de vaches nous regarde passer. Avant d’atteindre le lac nous nous rhabillons pour ne pas surprendre les familles qui flânent sur les berges du lac. Après leur avoir demandé si on pouvait se mettre nu pour se baigner, nous sommes repartis nus du lac pour rejoindre le parking dans la vallée.

    p1040727.jpg

    Nous avons passés une journée magnifique avec un panorama superbe sur le Mercantour.

    JP Guido.

    Fichier contenant la trace GPX : mont-archas.rar


    Randonnée avec Visorando

  • Randonue le jour de la Fête de la création du PNR

    Ce dimanche, nous avions rendez-vous à la Fête de la création du Parc Naturel Régional des préalpes d'Azur. Il est 7h30 lorsque le téléphone sonne, c'est Jean-Paul qui est déjà sur place et s'inquiète de ne pas me voir arriver. Nous avons pris un peu de retard avec ma femme qui représente la mairie de Coursegoules. Nous sommes accueillis par de charmantes jeunes filles qui nous indiquent les emplacements respectifs. L’organisation est parfaite et nous avons le meilleur emplacement, juste à côté du bar, et en plein centre de la fête. Nous installons notre stand avec les affiches en format A3 et A4 que Jean-Paul  nous a photocopiées.   

    p1040703.jpg

    Le public arrive de plus en plus nombreux vers 10h, beaucoup de personnes s’arrêtent à notre stand et posent des questions sur notre activité. A 10h 30 nous sommes suffisamment nombreux pour faire une petite randonue avant la pluie annoncée par la météo. La randonue que j’ai reconnue samedi est à trois petits kilomètres de la fête. Nous sommes dix, 3 femmes 2 enfants et 5 hommes. A peine avons-nous fait quelques mètres que nous pouvons nous mettre nus.   

    p1040700.jpg Nous sommes sur une piste qui n'est pas très utilisée et fermée par une barrière. Tout le long la piste est clôturée par un ruban électrifié pour maintenir les vaches dans les prés.   

    p1040701.jpgCette piste se transforme en un petit sentier très agréable qui monte très légèrement. 

    p1040702.jpgAu bout d’une heure de marche nous faisons demi-tour pour arriver à l’heure au repas servi sous le chapiteau.

    Le temps se gâte de plus en plus et c’est sous des trombes d’eau que nous prenons le repas sous le parasol qui nous sert de parapluie. La pluie ne dure pas mais le public a fui la fête. Nous restons encore parce que le soleil à l’air de gagner la partie mais après 14h la pluie revient, tout le monde range leurs affaires et s’en vont.

    La fête aurait été plus belle sans cette pluie mais dans l’ensemble tous les exposants sont satisfaits. Notre activité passe très bien au public c’est important de montrer que nous faisons quelque chose de sain et très proche de la nature et de la randonnée.     

    Merci à tous ceux qui ont participés et aidés à faire de cette fête une réussite.

    JP Guido.

      

  • Séjour de randonues en Queyras. Collette de Gilly par Franck

    Bonjour à tous,

    Voici le compte-rendu d'une randonnue dans le Queyras, à l’occasion de laquelle j'ai eu le plaisir de retrouver certains colistiers et d'en rencontrer d'autres que je n'avais jusqu'alors eu que le plaisir de lire.

    S'agissant d'une ô combien rare sortie dans mon beau département des Hautes-Alpes, j'avais à cœur de participer à, au moins, l'une des sorties organisées par Jean-Paul en cette première semaine de juillet.
    Rendez-vous fut donc pris à Ristolas où, en légère avance, je reconnais et salue Guy à la fenêtre du gîte. Les autres participants nous rejoignent pour faire connaissance et finir les préparatifs à cette journée qui s'annonce fort belle.

    Le temps de sortir du village et de s'éloigner de la route, je me mets rapidement dans ma tenue favorite pour ce type de sortie un peu sportive (une belle ascension de 760m sur 5km). Ancien Normand, c'est tout naturellement que j'entame la discussion avec Christian, au grand dam de ceux qui auraient tant apprécié le simple bruissement des feuilles pour accompagner celui leurs pas...

    Cette montée au milieu des pistes de ski et des estives est l'occasion, déjà, d’apprécier le paysage avec le majestueux Mont Viso au loin et une végétation luxuriante au près :
      http://img534.imageshack.us/img534/7155/1330144.jpg
      http://img41.imageshack.us/img41/6660/1330147.jpg

    Seul bémol à cette première partie, un fort vent froid qui nous incite à modifier l'itinéraire initial pour une boucle plus abritée mais qui correspond parfaitement au type de randonnée que j'apprécie : de la bonne montagne à vaches !
    A la collette du Gilly, nous enfilons donc à la hâte, et pour bien peu de temps, une veste afin de ne pas nous refroidir et entamons une douce descente en direction du Col d'Urine qui marque la frontière avec l'Italie toute proche :
      http://img515.imageshack.us/img515/9137/1330148.jpg
      http://img580.imageshack.us/img580/2741/1330152.jpg

    Que ce sentier est extraordinaire ! La végétation, bien différente de l'autre versant, nous offre des dizaines de nouvelles variétés de fleurs et arbustes de toute beauté. Les rhododendrons forment à perte de vue des taches rougeoyantes sur cet ubac, tandis qu'à nos pieds, ce sont toutes ces petites fleurs que j'aime tant qui ravissent nos yeux et nos narines :
      http://img546.imageshack.us/img546/9740/1330154.jpg
      http://img560.imageshack.us/img560/2152/1330155.jpg
    Le tout entrecoupé de multiples ruisseaux que nous piétinons, enjambons ou franchissons au son du cri des marmottes que nous observons et qui nous guettent à leur tour de toutes parts :
      http://img525.imageshack.us/img525/4444/1330158.jpg
      http://img341.imageshack.us/img341/6941/1330163.jpg

    Mais il est temps de reprendre des forces, aussi nous installons nous vaguement à l'abri du vent devant le plus beau des JT de 13h00 dont les présentateurs, sentinelles dressées sur leur pattes postérieures, jouent au mannequin devant l'objectif de Bernard.
    C'est aussi l'occasion de découvrir un nouvel alcool local, proche du génépi, mais dont je terrais l'origine pour les quizz à venir...  ;-)

    La discussion suffisant à peine à réchauffer les corps face au vent, nous reprenons notre chemin en laissant, cette fois, l'Italie dans notre dos pour nous diriger vers Abriès :
      http://img802.imageshack.us/img802/5976/1330165.jpg
    Nous serpenterons là encore entre de nombreux ruisseaux et marres pour atteindre des sous-bois emplis de dizaines de milliers de fleurs, pour la majorité des trolles d'Europe et des bistortes :
      http://img19.imageshack.us/img19/1000/1330169.jpg
      http://img706.imageshack.us/img706/8417/1330172.jpg
      http://img12.imageshack.us/img12/63/1330173.jpg
      http://img594.imageshack.us/img594/6037/1330174.jpg

    Petite pause à la Bergerie des Pierres Écrites pour y lire lesdites pierres et apprécier, d'un dernier regard en arrière, la Tête du Pelvas et l'étrangement nommé col d'Urine :
      http://img826.imageshack.us/img826/170/1330177h.jpg
      http://img580.imageshack.us/img580/6771/1330186.jpg

    Nous poursuivons alors en forêt sur un agréable sentier qui mène à une piste forestière contournant Gilly, au milieu des remontées et pistes de ski d'Abriès désertes en cette saison. Les discussions vont bon train, permettent de familiariser et d'échanger sur nos points de vue, sensiblement différents dans les détails, mais ayant un objectif commun : que l'on puisse randonnuer librement en pleine nature !
    Tout juste prenons nous le temps d'aprécier de nouveaux paysages dans les trouées d'arbres, d'observer les papillons ou de nouvelles fleurs, telles ces raiponces ovales :
      http://img163.imageshack.us/img163/2017/1330188.jpg
      http://img440.imageshack.us/img440/5928/1330191.jpg

    Avant d'attaquer la longue descente sur Ristolas, nous nous offrons une petite pause "goûter" à l'estive, auprès d'un troupeau de génisses peu farouche qui viennent à notre rencontre :
      http://img41.imageshack.us/img41/1985/1330194.jpg

    Le retour est un peu douloureux pour une cheville délicate, mais c'est fort peu payé comparé aux plaisirs ressentis tout au long cette journée.
    Nous aurons eu l'occasion de croiser quelques hominidus textilis de bonne composition, une flore exceptionnelle, une faune sauvage, certes de petite taille, mais tellement attachante. Soient les meilleurs ingrédients, avec un beau soleil et de très bons camarades pour en faire une journée mémorable !

    Alors merci à tous de m'avoir accueilli si gentiment dans le groupe tout au long de ces 18,5km et 930m de dénivelée parcourus en 8h00 (dont 7h40 nus) :
      http://img52.imageshack.us/img52/6969/parcoursb.jpg

    A bientôt sur les sentiers !  8-)

  • Séjour de randonues en Queyras. Collette de Gilly par JM

    2012-07-07-09-40-12-collette-gilly-jme.jpgCollette de Gilly, samedi 7 juillet

    Aujourd’hui, c’est le grand beau !

    Franck nous a rejoints pour la dernière journée de notre semaine de randonue dans le Queyras.

    Cette fois, nous partons directement du gite de Ristolas en direction de la Collette de Gilly. Il fait déjà bon et dès le début du sentier, nous nous mettons à l’aise. Une petite brise nous caresse pendant la montée dans les alpages. Assez rapidement, nous rattrapons un couple de jeunes randonneurs qui fait une pause.Rencontre avec les génisses

    La montée se poursuit en alternant des passages en forêt et dans les alpages.

    Un peu plus loin, nous côtoyons plusieurs troupeaux de génisses.

    Bientôt le sentier devient presque horizontal et nous entamons une large boucle vers les pistes de ski de la station d’Abries. Je craignais que cette partie de la randonue soit ternie par le passage à proximité des pistes de ski. Heureuse surprise, tout est bien intégré et les pistes sont en fait des pentes herbeuses recouvertes de fleurs.

    Collette de GillyAu fur et à mesure que nous approchons de la Collette de Gilly, le vent d’Ouest devient de plus en plus fort. En arrivant au col, nous constatons que même l’autre versant est encore très venté.

    A regret, nous devons nous rhabiller temporairement.

    L’itinéraire, initialement prévu, devait nous faire parcourir la crête de Gilly. Avec un vent aussi violent, ce parcours perd beaucoup de son intérêt. Aussi nous décidons de changer d’itinéraire et nous allons découvrir les vallons sauvages, situés en contrebas de cette crête.

    Rhododendrons

    Très rapidement, le vent disparaît, et nous apprécions maintenant le sentier qui chemine, parmi les rhododendrons, en direction de la Bergerie sous Roche.Au fond le Col d'Urine

    C’est le moment de la pause déjeuner. Nous nous installons bien abrités par quelques rochers. A la fin du repas, une marmotte curieuse s’est approchée de nous. Alors que nous étions en train de scruter les lointains, nous n’avions pas vu cette marmotte à quelques mètres derrière nous. La pause terminée, nous repartons et apercevons quelques personnes qui viennent vers nous.

    Et là quelle surprise !

    Nous rencontrons avec plaisir pour la troisième fois la dame que nous avions déjà rencontrée au Sommet Bucher et au Lac Foréant. Quel effet du hasard ! Cependant il n’y aura pas de 4ème fois pour ce séjour car ses vacances, comme les nôtres, se terminent.

    Champs de TrollsTrolls

    Nous prenons maintenant la direction de la Bergerie des Pierres Ecrites. Ce passage parmi les champs de Trolls et de Bistortes est tellement beau que nous y retournerons le lendemain matin avec Elisabeth. Je n’ai jamais vu autant de fleurs épanouies simultanément.

    Etang de MoussouUne succession de pistes et de sentiers nous ramènent, par une large boucle au dessus d’Abriès, à notre itinéraire de départ, juste au dessus de l’Etang de Moussou.

    Encore quelques photos, puis c’est la descente, avec le Viso en ligne de mire, pour rejoindre directement Ristolas.

    Jean-Marie

    Fichier contenant la trace GPX : collette-de-gilly.rar


    Randonnée avec Visorando

  • Séjour de randonues en Queyras. Lac Foréant

    Lac Egorgéou, lac Foréant et Col Vieux, vendredi 6 juillet

    Je me doutais un peu que sur cet itinéraire il y aurait un peu de monde. En arrivant au parking vers 9h celui-ci est déjà bien rempli. Plusieurs groupes s’étirent le long de la rivière. Nous sommes huit, Elisabeth nous fait l’honneur d’être avec nous. Après un petit passage le long de la rivière, le sentier monte en sous-bois. Comme nous sommes loin du groupe qui nous précède nous nous mettons en tenue de peau. La pente est raide mais le sentier est très bien tracé et monte régulièrement sans trop de pierres  ni de marches à franchir, heureusement pour Elisabeth qui a un genou qui l’empêche de marcher sur des terrains trop accidentés.

    p1000307-ber.jpgNotre première rencontre est un monsieur amateur de photo, Bernard lui demande si notre tenue ne le dérange pas, il nous répond que non du moment où il n’y a pas d’ambiguïté. Nous bavardons quelque temps avec lui, et c’est là que nous faisons notre 2eme rencontre, avec une bergère du Cantal qui garde des moutons de Salon de Provence. A partir de là nous ne compterons plus le nombre de personnes rencontrées, une bonne centaine au moins.p1040489.jpg

    Après avoir passé le troupeau je me retourne pour contempler le paysage et je vois la maison de la bergère au bord de la falaise avec vue imprenable sur le Viso, le paradis !

    Dans nos nombreuses rencontres, une randonneuse qui parlait avec Christian ne s’est pas aperçue que son groupe s’était arrêté et elle continué à marcher avec notre groupe sans aucune gêne avec notre tenue.   

    p1000309-ber.jpgNous arrivons, après 700m de dénivelé, au premier lac, le lac Egorgéou où nous laissons Elisabeth et Jean-Marie.

    Il y a de plus en plus de monde, des jeunes nous demandent dans une langue que nous ne comprenons pas, mais les gestes sont eux faciles à interpréter,  si nous n’avons pas froid. Ils veulent à tout prix nous prendre en photo. Ce sont des Tchèques, une fille qui parle un peu le Français nous explique qu’ils sont venus en car au refuge Agnel et qu’ils descendent cette vallée où le car les récupère au parking de l’Echalp.p1040498.jpg

    Nous avons un peu de mal à rester nus avec tout ce monde, mais les randonneurs sont tellement sympathiques que nous continuons jusqu’au col dans notre tenue de peau. A chaque personne rencontrée nous présentons les RNdP et l’APNEL , une femme nous dit qu’elle nous a déjà vus hier lors de la randonue au sommet du Bucher, et qu’elle est de tout cœur avec notre façon de marcher. Nous la rencontrerons par hasard encore le lendemain.

    p1040507.jpgNotre ascension se termine au col Vieux en compagnie d’une randonneuse que nous avons souvent doublée tout le long du trajet. Le vent est fort et froid, le temps de faire quelques photos, nous repartons pour rejoindre Jean-Marie et Elisabeth restés au 1er lac.

    Dans la descente une dame âgée nous demande si elle peut nous prendre en photo pour la mettre au-dessus de son lit.

    Pour moi c’est la plus belle journée de randonue de la semaine, par le paysage et les relations avec les randonneurs. Bref une journée inoubliable.

    lac-egougeou.jpg

    JP Guido.                      

    Fichier contenant la trace GPX : lac-foreant.rar


    Randonnée avec Visorando

  • Séjour de randonues en Queyras. Crête de Curlet

    p1040458.jpgCrête de Curlet, jeudi 5 juillet

    Aujourd’hui les prévisions météo ne sont pas fameuses. Comme quelques rayons de soleil percent les nuages, nous choisissons une randonue vers la croix de Curlet, en face de Saint-Véran,  permettant si le temps se maintient de poursuivre par la crête allant vers le pic Cascavelier.

    Dès le départ, un 4x4 emprunte la piste qui monte dans le vallon que nous allons emprunter. Nous ne le reverrons plus.  La montée dans le mélézin est assez raide et régulière. Nous atteignons rapidement les restes de la Cabane de Lamarron qui a certainement été soufflée par une avalanche. p1040460.jpgTout est à plat, le toit, les murs : impressionnant. Une caravane assure maintenant l’abri du berger.

    Nous arrivons rapidement à la Croix de Curlet où nous découvrons un magnifique panorama sur Saint Véran.

    Comme il est encore assez tôt et que le temps est acceptable, nous décidons de poursuivre l’ascension de la crête en direction du pic Cascavelier que nous contournerons par le versant Ouest. Quelques lacets raides dans un pierrier stable nous permettent d’atteindre le col.Arrivée au col

    La météo étant encore avec nous, nous décidons de continuer l’ascension de la crête jusqu’au prochain sommet.

    De temps en temps quelques rayons de soleil percent les nuages et donnent un relief particulier à la crête que nous venons de parcourir.

    Vers l'Est, nous apercevons, au delà de la chapelle de Clausis, le Pic de Caramantran et la Tête des Toillies qui ressemble à un petit VISO.

    Vers l'Ouest, le petit lac suspendu de la Blave, perché au dessus des barres, semble inaccessible.

    2012-07-05-12-14-58-crete-curlet-jme.jpg

    Encore quelques photos avant de redescendre au col pour déjeuner au soleil, abrités du vent par de gros rochers.

    Au moment du café, le vent se lève, on sent l’orage arriver. Nous descendons rapidement dans le vallon. Un peu plus bas, c’est beaucoup plus calme et nous pouvons apprécier un bon café.

    Dans la descente précipitée nous avons pu apercevoir un chamois.p1040472.jpg

    Un peu plus bas, nous rejoignons un couple de randonneurs assis sur un rocher.

    Le dialogue s’engage et nous apprenons qu’ils sont naturistes et randonneurs. Peut-être de futurs membres de l’Association des Randonneurs Nus de Provence car ils habitent Toulon.

    Peu avant de rejoindre les voitures, la pluie commence à tomber … Il était temps d’arriver.

    Récit collégial.

    Fichier contenant la trace GPX : crete-de-curlet.rar


    Randonnée avec Visorando

  • Séjour de randonues en Queyras. Sommet Bucher

    p1040423.jpgSommet Bucher, mercredi 4 juillet

    Aujourd’hui, c’est une petite randonnée pour récupérer. Le groupe est au complet. Nous démarrons la randonue au village de La Chalp en dessous de Saint-Véran. Le sentier traverse un grand champ en vue du village. Dès que nous pénétrons dans la forêt, nous pouvons passer notre tenue favorite. Le sentier monte rapidement en lacets à côté du torrent. Après l’avoir traversé, la pente devient moins raide et la perspective s’élargit et nous pouvons apercevoir les villages environnants dont Saint-Véran.p1040429.jpg

    Encore un passage dans une magnifique forêt de mélèze par un sentier très agréable qui nous conduit au petit lac des Clots. Ce lac est habité par une multitude de têtards.

    Une légère descente nous conduit à la chapelle Saint-Simon où il n’y a personne ce qui est un peu étonnant pour la saison. Une source limpide coule à proximité de la chapelle. Elle aurait des vertus contre les maladies des yeux. p1040430.jpg Près de la chapelle, comme souvent dans le Queyras, se dresse une croix de mission, ornée des instruments de la passion du Christ.

    Nous continuons vers le Col des Prés de Fromage où nous croisons un chien et sa maîtresse. p1040438.jpgUn peu plus loin, nous passons à proximité de 4 personnes qui  commentent notre tenue d’un « Das ist in der Schweiz verboten ».

    Nous montons au sommet Bucher. La découverte du panorama est rapide car nous sommes assaillis par une multitude de mouches et de taons. A le redescente, Jean-Paul nous fait découvrir les nombreux entonnoirs de dissolution caractéristiques de la présence de gypse.

    Une petite brise éloigne les insectes ce qui nous permet de prendre notre repas en toute quiétude.

    p1040446.jpgNous descendons en direction de Molines en traversant une belle forêt de mélèzes avec un sous-bois gazonné. Nous croisons successivement plusieurs randonneurs dont un groupe familial des Alpes Maritimes bien sympathique. Arrivés sous Molines, le groupe se scinde. p1040450.jpgUne partie remonte vers la Chalp en suivant le torrent de l’Aigue Blanche, tandis que l’autre prend la version d’altitude en passant par le bois de Ribo Martino.

    Récit collégial.

    Fichier contenant la trace GPX : sommet-bucher.rar


    Randonnée avec Visorando

  • Séjour de randonues en Queyras. La Gardiole de l'Alp

    La Gardiole de l’Alpp1040375.jpg, mardi 3 juillet

    Enfin le grand beau ! On va pouvoir faire la traversée de la Gardiole de l’Alp.  Pas besoin de prendre la voiture. On part directement de « La Tangente ».  Après avoir traversé le hameau du COIN et pris un sentier horizontal  (peut-être un ancien canal), nous pouvons enfin nous mettre en tenue. Au-dessus de PIERRE GROSSE, nous apercevons une joggeuse sur un sentier parallèle.  Nous rejoignons la piste qui vient de PIERRE GROSSE et nous rattrapons un groupe de trois personnes. Thierry part en éclaireur et parlemente. p1040378.jpgSuccès mitigé ! Nous passons un vêtement  pour les dépasser.  Quelques centaines de mètres  plus loin, nous sommes bloqués par deux énormes  Patous  qui protègent un troupeau de moutons.  Après que les patous nous aient tous reniflés, le berger déplace le troupeau ce qui nous permet de passer, en quittant temporairement la piste pour respecter la distance de sécurité. Cette piste  conduit à la Bergerie. Elle se transforme alors en un sentier peu marqué et beaucoup plus raide. Quelques cairns et le GPS nous aident à garder le bon cap. Nous apercevons un chamois en pleine course qui traverse l’alpage au-dessus de nous. p1040379.jpgQuelle efficacité sur ce terrain ! L’arête se redresse encore et nous atteignons le sommet de la Gardiole de l’Alp marqué par une croix. Un guide et ses trois clients sont déjà installés.  Ils sont très sympathiques et posent quelques questions sur notre activité. Ils nous demandent même de poser pour eux.  Nous admirons le paysage grandiose sur 360°. Les Ecrins vers l’Ouest, Rochebrune vers le Nord,  le Pic de Château-Renard vers le Sud-Est et la Fontsancte vers le Sud-Ouest. Nous poursuivons par une arête qui  s’effile progressivement. Au point culminant (2805 m), nous rencontrons un couple. Nous leur présentons l’Association. Leur réaction est très positive.  

    p1020089-001.jpg                                       p1040387.jpg         

    Après un passage aérien sans difficulté, on s’installe pour un repas mérité avec un panorama époustouflant sur les vallées d’Aiguilles et de Molines. Nous poursuivons notre traversée vers le Pas du Chaï. Un petit crochet pour mieux découvrir le versant d’Aiguilles, puis nous redescendons vers la Bergerie du Clot du Loup. p1020100-1.jpgQuelques poses pour photographier des marmottes avant de rejoindre la Bergerie (une vraie résidence secondaire). A peine avons nous quitté, ce petit coin de Paradis, nous croisons une charmante jeune femme du COIN qui monte en direction du Pas du Chaï. p1020138-1.jpgPour éviter de traverser le village du COIN, et rester dans notre tenue favorite le plus longtemps possible, nous empruntons l’ancien canal de Rouchas Frach qui nous mène à l’aplomb du gite. Une sente nous permet de le rejoindre rapidement.

    Récit collégial.

    Fichier contenant la trace GPX : la-gardiole-de-l-alp.rar


    Randonnée avec Visorando

  • Séjour de randonues en Queyras. Col du Longet

    p1040336.jpgCol du LONGET, lundi 2 juillet

    Un orage dans la nuit, une grosse averse au petit déjeuner, la journée parait bien compromise. Heureusement un rayon de soleil nous redonne un peu d’espoir.  En voiture nous quittons notre gîte de Fontgillarde en direction du col AGNEL. Nous nous garons sur un parking près du pont de l’ARIANE qui nous permet de traverser l’AIGUE AGNELLE. Le sentier traverse des champs de fleurs butinées par des papillons. p1040345.jpgLe soleil ne nous réchauffe pas beaucoup et un vent assez fort nous dissuade de nous mettre en tenue de peau. Cependant l’effort fourni nous réchauffe et permet à certains de revêtir leur tenue favorite. La montée est dominée par le Pic de CHATEAU RENARD. Nous sommes dépassés par un couple de randonneurs qui nous distance rapidement.

    Les dernières dizaines de mètres sont très pentues et le vent de plus en plus fort nous contraint à nous rhabiller à l’abri d’un rocher. Nous franchissons enfin le col du LONGET (2701 m). p1040351.jpgLe ciel devient de plus en plus sombre et nous nous sentons en hiver. Nous poursuivons malgré tout sur une piste pour observer la vallée de St VERAN.

    Les premières gouttes commencent à tomber et nous repartons vers le col où Claude transi nous attend. Nous descendons le même sentier et retrouvons également Jean-Marie et Elisabeth. Nous partageons le pique-nique préparé par le cuisinier du gite la TANGENTE.p1040354.jpg

    La pluie recommence ; il est temps de poursuivre la descente. Il est encore tôt et nous prenons un sentier parallèle à l’AIGUE AGNELLE. Cette fois la pluie devient forte et il est temps de rejoindre les voitures. Nous faisons un petit crochet pour voir le Rocher d’HANNIBAL (souvenir du franchissement des Alpes en 280 Av. J. C.).p1040353.jpg

    Journée par moment hivernale mais nous avons quand même pu nous mettre nus.

    Fichier contenant la trace GPX : col-du-longet.rar


    Randonnée avec Visorando<!-- Fin carte Visorando

  • Randonue au lac de Tavels

    p1040247.jpgD'après le sondage que l'on vient de réaliser, il semblerait que les adhérents voulaient plus de montagne de haute altitude et plus près de leur domicile. J'ai donc programmé avec l'aide de Michel une randonue de difficulté moyenne à partir d'Isola 2000.

    Nous nous sommes retrouvés que trois : Michel, moi-même du 06 et Gérard d'Aix. Où sont passés ceux qui habitent les Alpes-Maritimes ?

    Peur d’avoir froid ? Peur de la difficulté ? Peur de l’altitude ?

    A cette époque de l’année la station est fermée donc pas beaucoup de monde. Au départ du sentier il n’y a qu’une seule voiture. L’air est plutôt frais surtout que le sentier au début serpente dans les arbres. Après deux cents mètres le sentier sort des arbres et domine la station de ski, il fait meilleur et nous passons notre tenue de peau favorite. Nous ne la quitterons plus sauf sur le retour le temps de discuter avec un petit groupe familial qui m’a demandé un renseignement sur le lac de Tavels.