Diaou

Randonue au Pic de Castel Diaou

Jeudi 1er septembre 2016. Que diable ! Des plongeurs naturistes en "Rand-eau" au Castel Diaou?P1060244

…..Voilà la balade prend fin, nous attendons le reste du groupe que je ne connaissais pas il y a un peu plus de 7 heures, l’esprit vagabonde…

Quand 2 clubs naturistes (Les randonneurs nus de Provence et Nautena - Nautisme et Naturisme) se rencontrent, bien évidement ils se racontent des histoires de naturistes, mais pas que….

Sur le chemin qui mène au Pic de Castel Diaou, (le Château du diable ! quel nom extraordinaire ! ) ne nous privons pas d’une petite analogie spirituelle pour compter cette belle promenade, cette chaleureuse rencontre.

il y a donc, sur ce sentier caillouteux qui serpente sur cette vielle montagne,  assez de temps pour s’interroger sur l’alchimie qui permet à des personnes qui ne se connaissaient pas de trouver tout de suite un terrain de « très bonne » entente.

En ce début du mois de septembre, sous un très chaud soleil méditerranéen, quelle était donc l’étincelle suffisante pour que la magie opère aussi vite, et d’aussi belle manière ? 

Qu’est-ce qui nous permet de nous mettre en accord immédiatement avec l’autre, celui qui à la fois me ressemble et diffère de moi, cet autre moi-même que je ne connais pas ?

On ne reviendra pas sur les valeurs inhérentes au naturisme, au respect de ses valeurs, de la tolérance et du respect de soi et d’autrui, de la nature,….P1060248

Il y a quelque chose d’autre, que nous pourrions appeler peut-être le plaisir du fruit partagé, du fruit défendu un peu aussi. Celui que l’on peut offrir, que l’on peut recevoir. Un entre-soi respectueux sans obligations, nécessitant un certain effort, celui d’aller vers l’autre, d’aller vers soi aussi.

Faisons un pas de côté. Tentons de tordre un peu nos points de vue pour mieux comprendre ce qui à amener des plongeurs à s’offrir, l’instant d’une escapade dans l’arrière-pays Varois, une verticale opposée à celle qui leur ai plus souvent commune, celle des profondeurs marines, et à oser, le temps d’une journée, se frotter à un monde en altitude.

Peut-être pour vérifier que « Tout ce qui est en bas, est comme ce qui est en haut, et tout ce qui est en haut est comme ce qui est en bas » ?

Pour gravir cette moyenne montagne, ou transpercer le miroir étincelant de la mer, il faut un peu de temps, plus ou moins d’effort selon les organismes, s’avoir aussi s’arrêter et observer. Chacun s’appropriant ce temps, et cet espace, il en fait ce qu’il en veut, et ce qu’il peut.

Il est midi. Quelques rochers bien disposés, comme d’ultimes veilleurs, éparpillés dans un sous-bois  nous accueillent pour une pause déjeuner, l’égrégore est atteint à l’instant des victuailles partagées avec ceux qui n’avaient rien pris (les plongeurs pour ne pas les citer, sont des têtes en l’air ;-) Nous nous retrouvons au milieu des éléments pour vivre une liberté chère et si fragile. L’eau, l’air, le soleil et la terre, n’opposeront jamais les vrais naturistes, bien au contraire.P1060252

Arrivés au pic de Castel Diaou, sur les vestiges d’une demeure démantelée, ou d’un temple ? Sous les hospices du soleil qui chauffent nos peaux nues, les vallées et les monts apparaissent à chacun, comme ils devaient aussi apparaitre à ceux qui avaient vécus ici, bien avant. A eux, et à tous ceux qui nous suivront et que nous ne connaîtrons pas, nous sommes liés par ces pierres témoins érodés, taillées, érigées puis éparpillées, soutenant encore nos frêles et si miraculeuses existences. Le silence remplace la parole. A chacun sa manière de voir, à chacun sa manière de faire avec cet horizon qui nous entoure.

Revenir sur ses pas, ou choisir un autre chemin, qu’importe ! Le naturiste qui marche ou qui plonge, est un homme en paix, un homme heureux sur le chemin du retour.

….La balade a pris fin, nous attendons avec mon amie le reste du groupe, dans ma poche un caillou, peut-être un bout du Castel Diaou. Et dans ma tête de nouveaux souvenirs et de belles images.

Ami lecteur de ce blog, ami naturiste, pas de recette, ni d’explication pour comprendre la raison d’une aussi bonne et rapide entente. Ou peut-être faut-il faire un pas, juste un pas en toute conscience. Et cheminer avec les Randonneurs Nus de Provence.

Enfin, je n’ai rien dit, ou bien j’ai tout dit.

Reçois Jean-Paul  nos chaleureuses pensées Nauténiennes, toute notre considération pour ton travail qui contribue au bonheur de beaucoup.

Sur celle-ci, on peut entrevoir le Diaou

Unnamed

Fichier trace GPX : 2016 09 01 castel diaou2016-09-01-castel-diaou.gpx (134.34 Ko)


Randonnée avec Visorando