Audibergue

Raquett'nue vers la montagne de l'Audibergue

Jeudi 22 janvier, la neige est enfin arrivée ! J’envoie un mail à mon groupe pour une sortie raquett’nue vers la montagne de l’Audibergue pour le vendredi 23 janvier. Beaucoup de personnes travaillent en semaine et je n’ai qu’une seule réponse positive.

P1030566Pour me rendre compte de l’état de la neige je pars seul vers 11h30. J’ai prévu de tester un nouvel itinéraire en partant de la D5 à 1km après le pont du Loup en direction du col de la Sine. La neige est de bonne qualité. Comme je suis seul pour faire la trace je n’arrive pas à rejoindre le sommet. Ce n’est pas grave pour demain ce sera plus facile.

Comme j’avais une réunion à Caille, j’en profite pour aller voir à Villaute un copain qui tient le bar. J’étais accoudé au comptoir quand un Gendarme et une Gendarme sont entrés dans le bar. Le Gendarme me dévisage est me dit : on se connait. Je lui réponds c’est possible je suis souvent ici en été pour les concours de boule. Ah non ! Je sais où je vous ai vu : à la télé, vous faite de la randonue à Soleilhas.20150122 123211

Vendredi 23 janvier. Avec Michel nous partons du même endroit mais beaucoup plus tôt vers 10h. La température est fraiche et le sentier est dans les arbres ce qui ne me permet pas de me mettre nu.  

La montée est beaucoup plus facile grâce aux traces de la veille. Dans la première clairière, le soleil et les efforts pour monter me permettent de me mettre nu. Nous arrivons à un petit chalet à côté d’une ruine où deux vieilles voitures ont été abandonnées. Un peu plus haut on découvre une maison magnifique faite en pierre de taille. L’endroit est paradisiaque.

P1030571La montée jusqu’au sommet devient plus difficile la neige est plus profonde et il n’y a plus de trace. Pour me faciliter la montée, je marche sur les traces d’un cerf qui apparemment a suivi la piste.

Nous arrivons au sommet vers 12h30, où nous faisons quelques photos. Pour ne pas avoir froid on se met à l’abri du vent derrière quelques arbres. Nous commençons à manger quand on entend des voix, ce sont 3 randonneurs qui viennent vers nous.  

20150123 122619L’homme qui s’approche me salue et me dit : vous êtes Jean-Paul Guido ?  Là je suis tombé des nues.20150123 113057

Ils sont du var et connaissent mon nom ! Ils suivent nos randonues sur Internet et utilisent souvent les descriptions de nos randonues pour leurs randonnées. Voir leur blog : http://tataka.canalblog.com/

En redescendant nous croisons un couple sur le sentier balisé. Je remets mon paréo et j’engage la conversation, je leur dit que nous somme les Randonneurs Nus de Provence.

KLe monsieur me demande si je veux bien me mettre nu pour faire une photo avec sa femme. Chiche ! Qu’il me dit. Ok pas de problème je me mets nu et nous faisons la photo. Puis nous continuons à discuter de la nudité dans la nature et de la loi sur l'exhibition sexuelle.

Nous avons passé une journée magnifique et rencontré des randonneurs très sympathiques qui ne sont pas choqués que l’on fasse de la randonue.

JP Guido      

 

 

 

 

Fichier contenant la trace GPX : 2015 01 23 le gd combeau audibergue2015-01-23-le-gd-combeau-audibergue.rar (8.07 Ko)


Randonnée avec Visorando

Raquett'nue vers l'Audibergue

Quelle belle journée pour une raquett’nue vers l’Audibergue. Au départ de la randonue il y avait déjà pas mal de voitures et un groupe de quatre femmes qui était accompagné par une professionnelle nous avons discuté un petit moment pour leur expliquer qui nous étions.

J’avais un peu peur de rencontrer du monde vu que nous étions un dimanche. J’ai préféré ne pas prendre le même chemin que le groupe. Nous avons donc emprunté le PR en direction de l’ouest puis après la clôture nous avons bifurqué à gauche pour rattraper un sentier à la hauteur des Aubières. P1010634Là nous avons traversé un endroit aménagé avec un bar et des tables avec un petit panneau marqué  GPA …   On était seul au monde. Avec mon GPS j’ai essayé de suivre le sentier, à certain endroit on le devinait sous la neige, mais plus haut j’avais de plus en plus de mal à le suivre. La végétation n’étant pas très dense nous sommes arrivés à rejoindre la piste au niveau de la ligne électrique. Nous sommes allés jusque au bord de la falaise pour admirer le paysage magnifique. P1010636Nous avons trouvé une petite doline abrité du vent ou nous avons pu manger sans avoir froid. Au retour nous avons repris le même chemin, nous avons rencontré un couple un peu avant d’arriver au voiture, j’ai pu passer un paréo pour les croiser.

Heureusement que nous avons bien profité de cette journée aujourd’hui lundi, il reneige à nouveau !

JP Guido.

Fichier contenant la trace GPX :  audibergue-les-aubieres.rar


Randonnée avec Visorando

Raquett'Nue au sud de la montagne de l'Audibergue

photo1.jpgComme convenu vers 9:30 h nous retrouvons Jean-Paul à Coursegoules et nous continuons en voiture jusqu'au point de départ de notre raquett'nue.  Nous ne sommes malheureusement que trois pour cette rando malgré un temps magnifique. photo2.jpgAprès quelques lacets, très rapidement les muscles s'échauffent, Jean-Paul et Daniel se mettent nus, je ne me mets à l'aise qu'un peu plus tard car je suis assez frileuse.  La neige, un peu rare au début, se fait plus épaisse et le soleil sur la peau est très agréable.  Jean-Paul met ses raquettes, mais Daniel et moi préférons marcher dans ses traces. Nous progressons tranquillement au pied de la face Sud de l'Audibergue.  Notre petit chien Titou trottine toujours sur les talons du premier de rando.  Sur la neige nous apercevons de temps en temps les traces fraîches d'un bouquetin. photo3.jpgVers midi, une fois arrivés sur le plateau, nous nous arrêtons pour déjeuner et admirer le paysage.  A travers quelques nuages nous apercevons les îles d'Hyères.  Le spectacle est magnifique et le soleil est au rendez-vous pour encore quelque temps.  Nous revenons sur nos pas et traversons à nouveau quelques passages d'éboulis et des bosquets de pins. À petit, le temps se rafraîchit, la descente se fait plus rapide, nous nous  rhabillons progressivement et vers 15 heures, nous voici arrivés à notre point de départ. photo4.jpgUn grand merci à Jean-Paul, quel bonheur d'avoir pu profiter d'un temps splendide et d'un paysage magnifique. 

A bientôt pour une prochaine raquett'nue!

Barbara, Daniel et Titou

  

photo5.jpgphoto6.jpg






Fichier contenant la trace GPX : sud-audibergue.rar


Randonnée avec Visorando

Raquett'nue vers l'Audibergue

Quelle belle journée pour ce premier dimanche de décembre où j'effectuais une randonue,non plus seul, mais en tant que nouvel adhérent et accompagné du président de l'association Jean-Paul Guido.

20121202-112039.jpg

Le début de cette journée fût un peu laborieux car il y avait le rallye du soleil, ce qui a eu pour conséquence de bloquer un certain nombre de route, dont la D3 qui traverse Gourdon, je fût alors contraint de faire demi-tour et de redescendre direction Pont-du-Loup : il y avait bien un panneau indiqué à Chateauneuf, mais il devait être temporairement caché lors de mon passage, la consultation du site internet de Gourdon, m'aurait évité ce trajet inutile. Après être arrivé avec 20/25 minutes de retard, je rejoins enfin Jean-Paul au petit parking de la Faïsse situé à l'entrée du village de Gréolières. Jean-Paul s'est chargé du choix de l'itinéraire sa connaissance du coin étant plus étendue que la mienne.

Après avoir cherché brièvement un lieu de randonue, nous nous sommes arrêtés près d'Andon au Pont du Loup situé au croisement de la D2 et dela D5. Au bout de quelques minutes de marche, nous voiçi en tenue d'Adam. Malgré la présence du GPS, nous avons assez vite perdu le bon sentier (neige oblige) et sommes alors retrouvés à faire notre propre tracé, avec un certain succès je dois dire. Ce fût peu physique et court mais assez continu dans l'ensemble, avec au final une vue superbe sur tous les sommets avoisinants, un magnifique panoramique sur 360°.
La présence de rafales de vent, parfois froides, oblige à ne pas faire du surplace, la chair de poule faisant rapidement son apparition. Nous sommes alors redescendu à la recherche d'un coin abrité pour la pause casse-croûte. Le retour s'est simplement effectué sur nos traces faites à l'allée, d'ailleurs sur la fin nous avons pu rejoindre le sentier original. Et comme toutes les bonnes choses ont une fin :
les habits ont repris une place forcée sur nos épidermes et la D79 nous ramena à Gréolières. Malgré l'oublie de mes raquettes et de mes guêtres, la progression s'est faite sans encombre sur une neige d'une vingtaine de centimètres en moyenne et assez poudreuse dans l'ensemble.
Habitué à pratiquer la randonue seul, j'ai fort apprécié de partager cette journée. J'aurai bien du mal maintenant à repratiquer seul, même si cela se fera, simplement, j'essayerai alors d'être accompagné le plus souvent possible.

Philippe.

Fichier contenant la trace GPX : audibergue.rar


Randonnée avec Visorando