Raquett'nue vers l'Audibergue

Quelle belle journée pour ce premier dimanche de décembre où j'effectuais une randonue,non plus seul, mais en tant que nouvel adhérent et accompagné du président de l'association Jean-Paul Guido.

20121202-112039.jpg

Le début de cette journée fût un peu laborieux car il y avait le rallye du soleil, ce qui a eu pour conséquence de bloquer un certain nombre de route, dont la D3 qui traverse Gourdon, je fût alors contraint de faire demi-tour et de redescendre direction Pont-du-Loup : il y avait bien un panneau indiqué à Chateauneuf, mais il devait être temporairement caché lors de mon passage, la consultation du site internet de Gourdon, m'aurait évité ce trajet inutile. Après être arrivé avec 20/25 minutes de retard, je rejoins enfin Jean-Paul au petit parking de la Faïsse situé à l'entrée du village de Gréolières. Jean-Paul s'est chargé du choix de l'itinéraire sa connaissance du coin étant plus étendue que la mienne.

Après avoir cherché brièvement un lieu de randonue, nous nous sommes arrêtés près d'Andon au Pont du Loup situé au croisement de la D2 et dela D5. Au bout de quelques minutes de marche, nous voiçi en tenue d'Adam. Malgré la présence du GPS, nous avons assez vite perdu le bon sentier (neige oblige) et sommes alors retrouvés à faire notre propre tracé, avec un certain succès je dois dire. Ce fût peu physique et court mais assez continu dans l'ensemble, avec au final une vue superbe sur tous les sommets avoisinants, un magnifique panoramique sur 360°.
La présence de rafales de vent, parfois froides, oblige à ne pas faire du surplace, la chair de poule faisant rapidement son apparition. Nous sommes alors redescendu à la recherche d'un coin abrité pour la pause casse-croûte. Le retour s'est simplement effectué sur nos traces faites à l'allée, d'ailleurs sur la fin nous avons pu rejoindre le sentier original. Et comme toutes les bonnes choses ont une fin :
les habits ont repris une place forcée sur nos épidermes et la D79 nous ramena à Gréolières. Malgré l'oublie de mes raquettes et de mes guêtres, la progression s'est faite sans encombre sur une neige d'une vingtaine de centimètres en moyenne et assez poudreuse dans l'ensemble.
Habitué à pratiquer la randonue seul, j'ai fort apprécié de partager cette journée. J'aurai bien du mal maintenant à repratiquer seul, même si cela se fera, simplement, j'essayerai alors d'être accompagné le plus souvent possible.

Philippe.

Fichier contenant la trace GPX : audibergue.rar


Randonnée avec Visorando

Audibergue

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau