Raquett'nue au plan du Peyron

20121201-095418.jpgJ’étais parti pour faire une raquett’nue au départ du chalet de ski de fond à Gréolières les neiges et suivre le GR4 dans son tracé d’hiver. En montant à la station par la clue de Gréolières j’aperçois la balise 205 du PR. Ca fait longtemps que je veux faire une reconnaissance par ici, il n’y a personne j’en profite. Au départ le sentier n’est pas très en neigé, je porte donc les raquettes sur le sac. Mais dès que j’arrive sur le plateau c’est un régal, il y a du soleil et la température est idéale pour ce mettre nu.  Je suis la piste que je distingue à peine vers l’est cette partie-là est à l’ombre mais je n’ai pas froid. 20121201-111408.jpgJe sais que la piste s’arrête à l’intersection de deux vallons, je veux voir s’il est possible de continuer pour rejoindre la station de ski. Après la piste je me retrouve sur un sentier mais avec la neige il devient de plus en plus difficile d’avancer même en jouant du sécateur. J’abandonne sur ce versant et je reviens sur mes pas pour essayer le versant sud, c’est pire il y a des buis partout et j’ai vite fait de ne plus pouvoir avancer. Je reviens donc vers l’Aven du Dégoutaï. Je pensais être seul dans ce lieu perdu et bien non il y a des traces de ski de fond. Je m’arrête vers midi pas très loin de l’Aven pour manger un morceau. Le soleil se cache dérrière les nuages et je suis obligé de me couvrir un peu.20121201-125023.jpg Un couple de randonneurs passe sur le sentier et me font signe de la main pour me dire bonjour. Mais comme ils ne sont pas sûrs du sentier qu’ils ont emprunté, l’homme vient se renseigner auprès de moi. Je ne suis pas très habillé et je leur explique que je suis le président des Randonneurs Nus de Provence. Ils repartent donc vers le plan du Peyron pour continuer leur balade. Après avoir fini de manger le temps s'est couvert encore plus et je ne peux plus rester nu. Je décide d’aller voir vers la combe de Méro s’il y a une possibilité pour passer. Je retrouve le couple en train de manger tout près du terrain d’aéromodélisme. Je discute un long moment et je repars vers la combe. Le ciel entre temps s’est dégagé et je me remets nu. Au bout de la combe pas moyen de trouver un passage je tourne dans tous les sens jusqu’au moment où je retrouve le couple. Je suis resté nu et nous faisons la route ensemble pour retourner à nos voitures. Nous allons finir la randonnée devant une bière Corse la Pietra au bar le Relais à Gréolières. Je suis ravi d’avoir pu partager avec Michel et Martine ce moment de randonnée entre textiles et naturiste.

Pour Michel et Martine que j'ai rencontrés aujourd'hui, samedi 1er décembre, lors d'une raquett'nue de reconnaissance vers l’Aven de Degoutaï sur le plan du Peyron. 

http://www.tempsl.fr/fr/sante-beaute/pieds-jambes/support-genoux-magnetique/6321012.html#


JP Guido                        

Fichier contenant la trace GPX : degoutai-combe-de-mero.rar


Randonnée avec Visorando

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau