Randonue lors de la fête de la randonnée PACA

p1000416.jpgL’association a obtenu un parcours naturiste pour la fête de la randonnée PACA. C’est la deuxième fois que l’on participe à une fête de la randonnée en tant que naturiste, mais c’est la première fois au niveau régional.

Voici le compte rendu de Roxane pour sa première randonue :  

Je me suis lancée ce dimanche 28 avril à l’occasion de la fête de la randonnée. Un parcours dédié aux naturistes, obtenu grâce aux Randonneurs nus de Provence, il fallait marquer le coup !

p1000428.jpgJe suis naturiste, fervente adhérente de l’ANP mais pas sportive...  La randonue, je comprenais le plaisir que l’on pouvait y trouver sans en avoir vraiment envie.

M’assurant que la rando ne comportait pas trop de dénivelés et accessible aux néophytes, je me suis inscrite.  Ce matin de dimanche gris et menaçant me parut chaleureux, l’organisation par la FFRandonnée était parfaite : bouteilles d’eau et collations offertes, le chapeau de paille en plus, comme un appel au soleil qui malheureusement ne vînt que très peu, tout était au rendez-vous pour bien démarrer !

p1000435.jpgNous étions 38 au départ, dont 8 femmes et 2 enfants qui ont été très courageux. Après quelques mètres, les premiers se dévêtirent. Un peu frileuse, j’attends la prochaine escale.  A l’occasion du premier rayon de soleil, la décision est prise de faire les photos « officielles », j’en profite pour me joindre au groupe et quitter ces vêtements, finalement, tout à fait gênants.

p1000437-1.jpgCa y est, c’est parti : ma première expérience de randonue ! Que dire ? Une sensation de liberté, de lien avec la nature, féroce ! Le naturisme à l’état pur ! Marcher dans la nature dans le plus simple élément, c’est véritablement un gros kif !! Bon ok, mes craintes relatives à ma nature généreuse se sont révélées une évidence, un peu de talc sur les cuisses n’aurait pas été un luxe mais en dehors de ça, la randonue est un incontestable plaisir !

p1000439.jpgL’ambiance est telle que je la connais dans le cadre d’autres sorties naturistes, mariée à l’ambiance d’une randonnée entre amis, que du bonheur ! Je renouvellerais l’expérience sans hésiter !

Roxane

Et celui de Serge pour sa première randonue :

Je suis le dernier arrivé, c'était ma première rando nue, j'ai donc été désigné naturellement par Jean-Paul Guido pour le compte-rendu. Bizutage ? Bon je tente de m'exécuter.

Sur le domaine du château de la Tour d'Arbois le ton est donné, nous serons nombreux malgré le temps maussade.

Après l'inscription obligatoire et la perception du petit matériel (chapeau, gobelet, bouteille d'eau ...), un bon petit café nous réchauffe par ce matin frais. Les annonces au micro concernant l'endroit du départ de la rando naturiste fait sourire les textiles. L'arrivée du car des niçois nous réserve une surprise ... Hervé, que nous avons entendu avant de l'apercevoir, et qui s'est laissé embarquer dans la navette. Par contre, comme il ne devait pas être des nôtres, il ne s'est pas équipé et fera la randonnée en chaussures de ville malgré la boue ! Chapeau Hervé.

Après quelques photos pour la presse, notre groupe d'une quarantaine de personnes dont deux enfants s'élance, Bruno et Jean-Paul Guido en tête. Nous nous dévêtons un peu plus loin mais le groupe textile qui devait partir après nous, arrive en avance et stoppe net en nous apercevant nus ...

Un rayon de soleil nous invite à faire les photos du groupe et Eric sort les banderoles. Il vaut mieux en profiter car ce sera peut-être impossible s'il pleut par la suite.

Nous passons les paréos et shorts rapides pour traverser le hameau de la Mérindolle où nous ne croisons personne et continuons nus sur des chemins larges et sans aucune difficulté. En arrivant à proximité d'un pont de chemin de fer, un TGV passe rapidement et nous imaginons le conducteur et les voyageurs se demander s’ils n’ont pas rêvé.

Vers 13 heures, nous arrivons au Jas des Vaches (un grand cabanon de chasseurs) équipé d'une terrasse couverte et de tables. La faim nous tenaille mais nous nous couvrons pour ne pas prendre froid. Bien installés à table, les sacs se vident alors que les estomacs se remplissent. Nous sommes en plein courant d'air et il ne fait pas chaud malgré le café de la fin de repas.

Horreur au moment du départ ... il commence à tomber une pluie fine. Nous repartons armés de vêtements de pluie, en dehors d'Hervé juste équipé d'un pull jeté sur ses épaules ! Le crachin ne dure pas et certains se remettent nus malgré la fraicheur.

Après le plateau du Grand Arbois puis le vallon de Mion nous passons devant une grande ruine sans nom sur la carte avant d'arriver à proximité de la Tour d'Arbois et nous nous habillons. Nous sommes visiblement les derniers à arriver et sommes accueillis au micro devant une foule textile rigolarde mais peut-être secrètement envieuse. Quelques photos officielles, la vérification des listes de la tombola (Patrick P. gagne un lot !), et les niçois repartent en urgence puisque le car et ses passagers les attendent depuis un moment déjà.

C'est sur le parking que nous nous quittons après une journée magnifiquement organisée, et si le soleil n'était pas dans le ciel, il était en nous et c'est bien le principal non ?

Mais comment vais-je faire maintenant pour randonner habillé ?

Bruno, je peux t'envoyer mon inscription pour la fête de la randonnée 2014 ... ?

Serge83


PACA

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau