Randonue au Plateau de Calern (Bis)

Le 9 octobre 2010. Nous étions sept pour cette randonue au plateau de CALERN. Le rendez-vous avait été donné à 10 h 00. Tout le monde était ponctuel. Même Pierre, qui venait de très loin, de Signes (3 heures de route), Bravo à lui.  Et nous voilâmes partis... Au bout de quelques minutes seulement , tous les hommes firent tomber leurs habits, seules Patricia et Maryline, plus frileuses, les gardèrent encore quelques instants... Le temps de réchauffer leurs muscles et de trouver de beaux rayons de soleil. Ceux ci ne tardèrent pas à arriver... Voilà tout notre petit groupe,dans leur tenue préférée, sacs aux dos, bâtons à la main, dans une ambiance conviviable et détendus,  partant à la découverte de nombreuses bories. Quelques brâmes de cerfs ont suscité notre curiosité et rompit le calme paisible de la nature. Sur le sommet d'une petite colline, nous pûmes apercevoir 3 petits chevreuils. Nous ne marchèrent pas très longtemps avant de découvrir la première borie.Ce fût l'occasion d'une jolie photo de groupe. Au cours de notre escapade, Hervé compléta sa collection de fossiles, en prélevant quelques beaux spécimens, ce qui donne de plus en plus de poids à son sac. Midi approche, c'est l'heure du ventre. Jean Paul trouva un beau coin bien abrité du vent et par bonheur pour nous très ensoleillé : anchoïade, saucisson, bon vin rouge, graines de courge et café furent au rendez -vous, on y a associé à tout cela, de la convivialité, du partage et des points de vue divers sur le naturisme (expérience de chacun) .... On a presque tenté une sieste mais non, on s'est abstenus, car cela aurait été dommage de ne pas profiter pleinement du beau décor que nous offrait ce cadre magnifique... Et c'est le ventre un peu lourd que nous voilà repartis à la découverte de nouvelles bories. C'est à ce moment là que Jean Paul pris par des impératifs nous abandonna à notre triste sort... Un brouillard épais nous surprit rapidement  et tout le monde soupçonna  Jean Paul de vouloir nous andonner. Bien évidement ce n'était pas son intention mais cette idée nous aura bien fait rire. Grâce à la vigilence de Jean et de Pierre (qui saviant très bien lire une carte) nous retrouvâmes assez facilement notre chemin et les voitures. Nous nous fîmmes un point d'honneur à arriver nus juqu'au parking.

C'était une très agréable journée et on s'est tous dit que cela nous ferait très plaisir d'y revenir cet hiver pour y pratiquer une randonue raquettes.

     Signé : Olivier et Patricia

Nota de Jean-Paul : J'ai eu du mal à retrouver le parking, je vous avais dit de vous diriger vers le soleil, mais avec le brouillard on ne voit même plus le soleil on a l'impression qu'il est dans toutes les directions.

Près de l'observatoire, j'ai rencontré un monsieur, j'avais passé mon paréo au moment de le doubler il me dit : ben vous vous n'avez pas froid ! Arrivés à la voiture nous avons discuté de nature et de naturisme il avait l'air très intéressé.

 


Commentaires (2)

Guido
  • 1. Guido | 12/10/2010

Très bonne idée !
Mais attention aux chutes, je suis très bon skieurs sur piste mais je crois que la première fois de j'ai chaussé des skis de fond on ne m'a jamais vu aussi souvent le cul dans la neige !

JP Guido

Jean
  • 2. Jean | 12/10/2010

Très belle rando , nous avons eu la chance d'avoir un beau soleil . Au retour le brouillard était au rendez-vous ,on se serait cru dans un paysage d'Ecosse ....manquait plus que le château et les fantômes .
Au printemps quand la neige n'est pas trop dure nous pourrions essayer de faire du ski de fond naturiste en louant des skis à Gréolières. Le terrain étant très souvent plat il est facile d'en faire même pour des débutants .

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau