Randonue à Mazaugues, les Escarettes (Mourré d'Agnis)

p1000610.jpgCR de la Randonue à Mazaugues: Rendez-vous était pris à 9h30 sur le parking au centre du petit village de Mazaugues dans le Var (centre historique de la production de glace à rafraichir à destination de Marseille et Toulon du 17° au 19° siècle).Comme convenu, nous sommes 11 et nous nous répartissons dans les voitures pour nous rendre au point de départ de cette randonue préparée par Jean-Marie et Elisabeth. Si le soleil est présent, le vent souffle par contre et nous croisons les doigts pour qu'il cesse car nous marcherons sur les crêtes du Mourré d'Agnis cet après-midi. p1000611-1.jpgAprès la traversée d'un ruisseau par un petit pont, nous longeons quelques ruches en prenant garde de ne pas déranger les occupantes. Après quelques centaines de mètres les vêtements tombent malgré la relative fraîcheur et nous entamons la montée tranquille vers le Luminaire. Même Michel, bien enrhumé le pauvre, ne résiste pas bien longtemps et lui aussi finit par se mettre nu progressivement. Il terminera la journée avec des coups de soleil !p1000616.jpg Nous sommes face au cirque des Escarettes, majestueuse falaise de marne grise où nous serons dans l'après-midi. Vers l'Est, nous pouvons apercevoir au loin les sommets enneigés des Alpes. Après quelques petites pauses, la montée vers le Collet Nègre s'avère beaucoup plus pentue et glissante mais nous y arrivons sans problème, toujours dans la bonne humeur. Nous sommes à 773 m sur un plateau offrant une très belle vue et nous empruntons un large chemin où visiblement des moutons sont passés récemment. 2013-06-01-11-23-23-escarettes-mourre-agnis-jme.jpgTout à coup Jean-Marie bifurque à gauche vers ... rien ! Il n'y a pas de sentier mais notre guide suit celui qu'il s'est personnellement tracé dans la forêt. Progressivement l'horizon boisé s'ouvre sur une vaste prairie aux allures de Larzac à proximité de la Taoule, une grande ferme en ruine avec un immense tilleul sur le devant. Le travail des moutons a été efficace car nous marchons sur une véritable pelouse tondue et c'est un régal. Il est bien tentant de déjeuner ici, à l'abri du vent et au soleil mais il est 11 heures 30 et la décision est prise de continuer pour manger sur le Mourré d'Agnis, "là-haut". 2013-06-01-11-50-42-escarettes-mourre-agnis-jme.jpgNous levons la tête vers "là-haut", pour découvrir notre restaurant et comment vous dire, vous voyez l'Everest ? Bon c'est vrai j'exagère, mais nous sommes près de Marseille il ne faut pas l'oublier ! La montée est douce et sans problème jusqu'au moment où elle devient beaucoup plus raide (pour nous ouvrir l'appétit sans doute) mais Anne, alors déchaînée, gravit le monstre en tête à toute allure. Nous trouvons un endroit sympathique et abrité pour manger. La vue est superbe, face à la mer. La baie de La Ciotat, le circuit du Castellet, la chaîne de la Sainte-Baume, la Sainte-Victoire ...

p1000627.jpgLes sacs s'ouvrent et le repas débute joyeusement. Un couple textile passe, nous le saluons mais il n'est pas certain que notre nudité ait été remarquée car nous sommes un peu masqués par des buissons. Nous les croiserons également plus tard dans l'après-midi. Nous repartons sur le Mourré d'Agnis et passons par une pyramide de Cassini à 919 m. Il s'agit d'une petite pyramide de pierres (nous ne sommes pas en Egypte tout de même !) qui a été utilisée par la famille Cassini pour établir par triangulation la première carte du royaume de France au 18° siècle. Au détour d'un sentier, nous tombons brutalement nez à nez avec deux femmes aussi surprises que nous, non pas de notre nudité, mais parce que ni elles ni nous ne nous étions vus. Nous n'avons pas eu le temps de nous couvrir et Jean-Paul engage la conversation en présentant son association. Notre tenue de peau ne les dérange pas et l'une d'elles a même déjà entendu parler des Randonneurs Nus de Provence. p1000628.jpgNous longeons la falaise sur un beau chemin large vers les Baous puis sur le sommet du cirque des Escarettes admiré le matin. Tout à coup, un bruit sourd et lourd sur les rochers devant nous. Nous levons les yeux et à quelques dizaines de mètres nous apercevons un magnifique chamois descendant vers nous puis sauter dans le vide des Escarettes. Superbe vision inattendue à envion 900 m d'altitude dans ce secteur. Bravo Jean-Marie, tu as vraiment tout prévu !

p1000637.jpgA la Petite Colle, près de la stèle érigée par les amis d'un coureur pédestre décédé, nous débutons notre descente au beau milieu du cirque des Escarettes. C'est un beau sentier arboré qui plonge longuement vers l'Ubac du Luminaire. Jean-Paul, sécateur en main, nous ouvre la route et se fera finalement une belle ampoule.

p1000638.jpgNous arrivons tout en bas sur le chemin du vallon de l'Herbette longeant le petit ruisseau traversé au départ et nous ramène à la réalité; la randonue se termine et il nous faut malheureusement nous rhabiller. Quelques instants plus tard, nous remontons dans les voitures pour nous rendre sur le parking de Mazaugues.

Hors de question de se quitter ainsi ! Direction le petit bar du village où la bière de l'amitié est appréciée de tous, surtout qu'elle est bien fraîche. Jean-Paul en profite pour parler des Randonneurs Nus de Provence à la sympathique serveuse qui connait elle aussi déjà l'association.

Merci Jean-Marie et Elisabeth, cette randonue de 12 km était magnifique, comme l'ambiance du groupe et je vous en remercie vivement.

A très bientôt j'espère.

Serge

Fichier contenant la trace GPX : le-cirque-des-escarettes-a-mazaugues.rar


Randonnée avec Visorando

Mazaugues

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau