Randonue au brec d'Ilonse

Randonue du 25 août 2013, Le Brec d’Ilonse (06) 01-depart-rando.jpg

Le rendez-vous a été fixé à 9 heures sur la D6202 au bas de la route de Villars-sur-Var qui mène aussi au petit village de Thiéry. A l’heure dite, nous sommes sept au départ. Sept homme, malheureusement, femme et enfants prévus s’étant désistés à la dernière minute. à deux véhicules nous grimpons jusqu’au Col de la Madone par la petite route étroite et tortueuse après une pause café à Villars. Le col, à 12 km de là, a une altitude de 1183 mètres.

02-premiere-pause.jpgBien chaussés, nous démarrons l’ascension tranquillement car le sentier grimpe déjà et nos jambes ont besoin d’un échauffement. Le but à atteindre, le Brec d’Illonse, est un pic à 1738 mètres d’altitude, soit un dénivelé de 555 mètres à gravir en une montée progressive. Nous n’attendons pas plus de 10 minutes pour nous dévêtir, le soleil étant déjà de la partie et le paysage alentour ne révélant aucune habitation. Et tout à coup, au détour d’un virage, un jeune couple surgit devant nous à l’improviste. 03-a-travers-champs.jpgSouriants et sûrs de nous, le président nous présente comme les Randonneurs Nus de Provence. Aussitôt, la jeune femme, qui ne semble pas très surprise de nous voir dans notre « tenue » s’exclame : « Vous êtes Jean-Paul ? » Ravi, celui-ci est quel que peu étonné d’une telle notoriété ! La randonneuse explique qu’elle l’a vu récemment dans le journal et qu’elle l’a immédiatement reconnu. C’est pour cela qu’il est important de communiquer le plus possible sur notre pratique saine et naturelle et essayer de faire tomber les préjugés sur la nudité. 04-bientot-le-sommet.jpgAprès quelques échanges verbaux, nous reprenons la marche d’un pas assuré. Nous ne rencontrerons plus personne jusqu’au sommet.

Le sentier, bien balisé, alterne des portions assez raides entrecoupées de montées plus douces, voire même de parties planes, ou brèves descentes. Le paysage est varié, de la prairie ensoleillée au sous-bois dense et humide. Les contrastes de température sont importants et certains éprouvent même le besoin de passer un vêtement pour franchir la forêt. 05-grandiose.jpgAu bout de deux heures de marche à cadence modérée entrecoupée de 3 ou 4 brefs arrêts, nous apercevons le dôme du Brec, le but à atteindre. Encore un petit effort, il reste moins de 100 m à gravir. Pour information, Brec (ou Bric) signifie « dent cassée » et donc, par extension dans le domaine de la montagne, un cône avec à son sommet une partie plane. [source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Brec_de_Chambeyron]

06-identification-geographique.jpgAu sommet la vue est imprenable sur le Mercantour et les autres massifs des Préalpes, les vallées et les villages. Ilonse, au nord-est, se dresse sur son promontoire 500 mètres plus bas. Plus à l’ouest, Pierlas, un autre départ de rando pour le même but, et en arrière plans les montagnes rouge vineux des contreforts des gorges du Cians se détachent sur le ciel bleu. Spectacle grandiose. Et pendant que le groupe est affairé à compulser la carte IGN étalée au sol, nous apercevons un groupe de randonneurs qui s’approche de nous doucement. Ils semblent hésiter à marcher. 07-ilonse-vu-du-brec.jpgAuraient-ils des scrupules à nous aborder ? En effet, nous sommes toujours dans notre tenue favorite ; les sacs à dos déposés, notre nudité est encore plus évidente. Mais nous ne sommes pas pressée de nous rhabiller, feintant même, au début, de ne les avoir vus arriver. Enfin, voyant qu’il ont progressé vers nous, certains d’entre nous passent le « minimum », d’autres non. Aucun soucis, la rencontre est cordiale et sans animosité. Le dialogue s’installe, d’abord sur notre tenue incongrue et notre association, tout naturellement, puis sur la randonnée en général, le paysage, la météo.... 08-senecio-ovatus.jpgUne femme du groupe affirme même qu’elle serait bien tentée par l’expérience de la randonue en s’inquiétant tout de même que nous ne soyons que des hommes. Nous lui expliquons, pour la rassurer, que la sortie du jour est exceptionnellement masculine, que c’est un hasard mais qu’il y a souvent des femmes et même des enfants qui randonnent avec nous. Après leur avoir fourni des dépliants de l’association nous leur proposons de pique-niquer avec nous. Ils préfèreront marcher encore un peu avant de manger.

Nous recherchons alors un espace agréable mi-ombre mi-soleil pour casser la croûte et chacun sort de son sac ses préparations personnelles et autres boisons.09-vers-le-mont-fracha.jpg Un repas bien mérité après lequel nous repartons allègrement pour une autre étape improvisée, le Mont Fracha juste en face, dans le but, entre autre, d’apercevoir le village de Thiéry. Dans le ciel, de gros nuages orageux pointent à l’horizon ; mais la Météo ne prévoit une éventuelle dégradation qu’après 17 heures. Nous avons donc encore tout notre temps pour marcher encore un peu.

L’ascension du Fracha se fait à travers une belle forêt dense, fleurie et en pente raide. Le sentier étant mal défini, nous la traversons un peu au hasard entre les arbres. 10-le-brec-depuis-le-fracha.jpgA l’orée, la prairie s’étand sur la crête en pente douce qui nous mène jusqu’au sommet à 1784 mètres. De là vue magnifique sur le Brec d’Ilonse que nous venons de quitter et sur un autre visage des massifs environnants. Mais toujours pas trace de Thiéry ! Le village doit se cacher derrière un autre sommet qui nous bouche la vue.

Il est temps de redescendre, par le même chemin. La pente est rarement raide et les genoux de ceux qui en souffrent tiennent bon presque jusqu’au bout. En bas nous attend une bonne bière bien fraîche que nous irons nous offrir à Thiéry (encore lui !) à 2 km du col où nous attendent les voitures. 11-jeunes-coulemelles.jpgLes nouveaux jeune propriétaires de l’auberge nous accueillent à bras ouverts. Il faut préciser que le village est au bout du monde ; c’est un cul-de-sac qui n’est fréquenté que par des visiteurs qui n’y viennent pas par hasard ; les clients sont donc les bienvenus ! Après un rafraîchissement bien apprécié, la propriétaire, très intéressée par nos activités, se fait un plaisir de nous faire visiter ses chambres et dortoirs en vue d’un éventuel séjour dans ces lieux sauvages riches en sentiers de randonnée.

Ainsi s’achève cette journée enrichissante avec un retour sans encombre et une météo clémente puisque les orages annoncés ne se sont pas manifestés.

Pierre.

Fichier contenant la trace GPX : brec-d-ilonse-mont-fracha.rar


Randonnée avec Visorando

Ilonse

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau