Randonue sur les berges du Caramy

J’ai bien compris que JP aimerait que quelqu'un fasse le compte rendu de notre balade donc je m’y colle. Aujourd’hui fête du travail j étais enfin disponible et espérais un peu de soleil pour commencer la belle saison de la randonnue.

Avec JP nous devions passer à Mandelieu pour prendre Michel mais une discussion animée dans la voiture nous en a empêché car nous avons loupé la sortie d'autoroute !

Nous le retrouverons à Brignoles puis suivons la direction Mazaugues. Nous passons sur un joli pont qui nous indique que nous traversons le Caramy puis nous rejoignons JP et Pierre qui nous attendent au départ du circuit du Caramy.

On a l'impression d'arriver sur la lune, sur une terre rouge et aride ; digne des westerns. Après avoir hésité 5 mn car il fait plutôt frais j’imite finalement mes amis et revêts ma tenue de peau. Loulou se réchauffe en faisant des allers retours frénétiques comme toujours.

J’admire quelques iris jaunes sauvages et remarque des traces de pollen sur le sol surtout dans les flaques.

JP m’a un peu affolée en me parlant d’un passage difficile ou il faut descendre dans le vide à l’aide d’une chaine sur une paroi abrupte et glissante… et je ne savais pas si je pourrais m’en sortir mais en fait, cet obstacle est bien moins impressionnant que je ne croyais et je m’en sors assez bien. C’est Loulou qui panique avant de trouver un passage pour contourner l’obstacle.

Nous devons suivre des points rouges entre les rochers qui vont nous faire descendre jusqu’au lit de la rivière. Pour l’instant on ne peut pas se tromper.

Jusqu’au déjeuner nous marchons sur la rive en contournant de nombreux arbres qui jonchent le sol ! La tempête a du être spectaculaire ici et le parcours est assez physique. Heureusement JP veut bien jouer les assistants et me porte mes bâtons dans les escalades, m’aide à descendre et m’attends car je marche moins vite que les hommes.

Grâce à l’eau parfaitement limpide nous apercevons des truites de toutes tailles. Je ne sais pas si elles seront visibles sur les photos ?  Note du photographe : Il y a trop de reflets et les truites sont invisibles sur la photo.

Nous croisons un groupe de 4 personnes qui nous saluent sans avoir l’air choqués par notre tenue.

Un peu plu loin des personnes déjeunent sur les rochers, nous leurs souhaitons bon appétit. Et bientôt nous nous installons à notre tour pour nous reposer et piqueniquer.

Le portable de Pierre sonne et il doit nous quitter pour raisons familiales urgentes malheureusement.

Nous perdons notre guide mais JP a tout prévu et il sort une carte du site. Juste un peu avant le pont romain, nous croisons trois jeunes avec un chien turbulant mais eux nous disent que notre nudité ne les dérangent pas du tout.

La pluie s’est mise à tomber ! Elle est fine mais pas trop fraîche donc nous restons nus et avons l’impression d’être encore mieux en harmonie avec les éléments naturels.

Le temps me parait long car nous marchons depuis des heures et je ne suis pas très entrainée mais heureusement je suis en bonne compagnie et avec quelques blagues l’effort semble moins intense.

Même les hésitations de fin de parcours n’ont pas entaché cette journée. A la dernière fourche nous nous sommes dirigés par erreur vers la droite mais nous avons rapidement fait demi tour et emprunté une sorte de piste destinée aux motos.

Je fini avec des douleurs de dos mais le sourire et nous nous donnons rendez-vous dans un petit bar du village pour terminer cette promenade en toute convivialité.

Isabel.

 

Caramy

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau