Randonue à Sospel pour la fête de la randonnée

pict4370.jpgCette année la fête de la randonnée est organisée à Sospel par le comité départemental. C'est un rassemblement qui attire entre 500 et 600 marcheurs. Depuis la création de l’association quelques adhérents y ont participé à titre personnel et non naturiste. Etant intégré dans le groupe des formateurs au sein du comité, j’ai eu l’information suffisamment tôt pour faire une demande d’un parcours naturiste. Je suis donc reçu par le directeur du comité qui me dit qu’il est d’accord à condition que ce soit marqué sur l’affiche. Je suis à 200% pour et nous nous penchons sur la carte pour convenir d’un parcours relativement facile mais bien exposé au soleil. Je n’ai pas trop le choix, les parcours faciles sont tous en versant nord, le seul qui peut nous convenir est un peu long, il est donné pour 15km et 500m de dénivelée. pict4372.jpgAprès l’avoir tracé sur mon logiciel de cartographie je trouve 18km et 971m de dénivelé, je sais très bien que ce type de logiciel cumule le moindre défaut sur la carte et a tendance à augmenter le dénivelé cumulé. J’annonce donc autour de 700m de dénivelé. Enfin de compte nous avons fait sur le terrain 19.84km et 695m de dénivelé.

Avec Jean-Paul d’Aix, nous sommes sur place la veille pour aider à l’organisation de la fête à partir de 8h du matin, mais pour l’instant nous sommes devant un petit apéro où tout le monde a apporté quelque chose pour boire et grignoter.

6h nous sommes tous réveillés pour préparer cette journée, 6h30 petit déjeuner, 7h30 départ pour la place des Platanes où la municipalité a dressé un immense chapiteau. Il faut mettre les tables en place et les panneaux d’affichage pour accueillir les 500 marcheurs. Il y a 5 parcours différents tous encadrés par des bénévoles de la fédération. C’est vraiment une sacrée organisation. Le premier départ est à 8h30. Pour notre groupe, nous avons décidés de partir ½ heure après le groupe qui fait le même parcours que nous. 20121021-093852.jpgIl y a aussi une journaliste de Nice-Matin qui couvre l’évènement, elle va nous accompagner sur quelques kilomètres pour faire des photos et nous interviewer. 9h30 nous voilà partis. Les premiers mètres sont sur la départementale puis le sentier emprunte des lisières de champs bordés d’arbres, nous pouvons nous mettre nus, il fait encore un peu frais mais c’est pour ne pas faire trop marcher la journaliste pour qu’elle puise faire des photos dans notre tenue favorite. Une fois nus nous n’avons pas froid, le soleil nous réchauffe suffisamment.  Nous serons obligés de nous rhabiller quelques fois à l’approche des maisons qui se trouvent sur le parcours surtout dans la partie qui longe le chemin de fer. Une fois engagés dans la vallée de Caï nous n’aurons plus à nous revêtir. C’est une vallée superbe. La Basséra forme de magnifiques vasques, un coin à retenir pour des randonues-baignades mais fréquenté par les canyonneurs.

20121021-103031.jpg20121021-101211.jpg 

La montée est régulière sauf à l’approche du col de Paula ou la pente devient plus raide et oblige Hervé à faire demi-tour. Nous mangerons juste en dessous de la tête de Bassèra un peu avant le col, un endroit magnifique avec vue sur la vallée. Après ce repas nous passons le col, puis la descente commence vers un petit village perché sur une crête : Piène Haute. Il nous faut traverser quelques fois la route goudronnée où nous passons nos paréos.

20121021-124406-001.jpg20121021-135919.jpg

A quelques pas du village de l’Olivetta le sentier arrive sur la route où il reste un ancien logement de douanier avec de grands panneaux indiquant la frontière. Nous passons devant un pont Syphon du XVI siècle puis c’est une petite montée qui nous attend pour passer la clue de la Bévéra. Quand nous arrivons vers les granges, nous voyons un monsieur avec ses enfants. Tout le monde passe un paréo et j’engage la conversation et lui présente l’association. Il n’est pas du tout contre et nous dit que l’on aurait pu rester nus. La journée se termine et nous arrivons au chapiteau vers 16h45. Nous sommes restés nus pendant environ 7h.

pict4381.jpgNous avons accueilli quatre jeunes Anglais donc pour certain c’était leur première fois et quatre Italiens habitués à faire de la randonue chez eux. Et Nicole une amie de Maryvonne qui est adhérente d’un club de marche, voici son témoignage :

Je voulais dire un petit mot concernant mon "initiation" de la randonue que j’ai découvert dimanche a Sospel. Ce fut une première et malgré quelques réticences à me déshabiller surtout que je ne connaissais personne, à part Maryvonne une amie. Je me suis surprise de me sentir très à l’aise, la marche fut très agréable, marcher sans ses vêtements qui nous collent à la peau c’était une sensation de liberté de légèreté et je ne regrette pas cette démarche qu’à l’occasion je renouvellerai.

Merci aux gens qui étaient présents ce jour-là car il n y a pas de voyeurisme, ni jugement quant à l’anatomie de chacun.

nice-matin-page-12-1.jpgarticle-nm-p16.jpg

Fichier contenant la trace GPX : tour-du-mont-grazian.rar


Randonnée avec Visorando

Sospel

Commentaires (2)

ekhtiari

cest excellent

mounta cala
  • 2. mounta cala (site web) | 25/11/2012

Adepte de la randonnée, je viens de découvrir votre site et je suis fan de votre concept de randonnue. Bonne continuation !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau