Randonue à Gars-Mujouls

Il est 10h quand nous arrivons à Gars. Petite visite de la source Vauclusienne qui sort sur la place du village. Je décide de faire le circuit dans l'autre sens, parce que je ne suis pas sur que l'on peut passer sur le sentier à cause des pluies successives des jours derniers. Nous prenons la rue principale de Gars ou quelques personnes discute de l'ampleur des dégâts du pavage de la rue. Une des personnes nous dit de ne pas aller trop loin parce qu'il risque de pleuvoir bien tôt. Nous passons le pont à la sortie du village et nous croisons une voiture quelques mètre plus loin. Le temps n'est pas très chaud et nous marchons un bon moment avant de passer notre tenue favorite malgré la température de 9°.
Le cheminement est tranquille, en pente douce dans une belle forêt. Nous marchons d'un bon pas, devisant paisiblement et profitant de cette ambiance bucolique. Nous traversons plusieurs torrents en sautillant sur les pierres et les rondins de bois glissants. Chemin faisant, au bout d'une heure de marche dans notre tenue favorite, nous croisons un couple textile qui semble étonné par notre nudité car eux n'ont pas l'air d'avoir bien chaud. Ils nous souhaitent de faire attention aux égratignures tout en nous souhaitant une bonne continuation. Nous continuons à monter, descendre et patauger dans la gadoue. Jean Paul en guide éclairé, connait la sente qui nous emmène voir l'entrée de la clue des Mujouls, ordinairement fréquentée par des canyoneurs expérimentés. C'est vrai que l'endroit est impressionnant. Nous tentons de nous approcher au plus près pour prendre des photos, mais le débit de l'Estéron est trop important et nous revenons sur le chemin principal.
Juste après la clue, un petit raidillon bordé de petits fraisiers en fleurs. Qui nous amène au village en ruines de la Villette ; il ne reste que quelques murs à moitié écroulés. Et le sentier redescend franchement dans la forêt. Nous arrivons dans un endroit dénudé où le chemin devient difficile. Daniel trouve de la sarriette. Nous faisons une photo de groupe sur un pont qui remplace le chemin emporté par le torrent. Le chemin continue à descendre vers la rivière, puis, après être passés sur un pont suspendu, nous faisons la pause repas. Le ciel menace, de gros nuages noir tournent sur nos têtes. Le repas et vite expédié, et nous repartons par une piste en terre. Nous passons sous le village de Mujouls, magnifique, accroché sur son éperon rocheux. Au milieu d'un grand champ, une bâtisse majestueuse se dresse, c'est un ancien moulin alimenté en eau par un canal qui vient de la sortie de la clue. La piste suis le canal jusqu'à sentier emprunté par les canyoneurs, que nous prenons nous aussi dans l'espoir d'aller jusqu'au point de captage. 

Mais le franchissement d'un petit ruisseau en grue dissuade certains, nous devons renoncer. Nous reprenons la piste qui nous conduits vers Gars, cette piste est également empruntée par des engins inappropriés aux charme et à la tranquillité de ces lieux. Nous arrivons tranquillement et toujours sans rencontré âme qui-vive en aplomb du village, nous en profitons pour faire une pose café et profitons de ces derniers instant de notre tenue favorite.  La mort dans l'âme nous enfilons nos shorts et rejoignons tranquillement la voiture. Nous passons par Briansonnet où comme à l'accoutumé le bar est fermé «à croire qu'il est en grève»

Gars-Mujouls

Commentaires (1)

Elisabeth et Jean-Marie
  • 1. Elisabeth et Jean-Marie | 16/05/2010

Cette randonue nous rappelle d'excellents souvenirs de l'été dernier. La photo de l'Estéron en crue est vraiment impressionnante. Dommage que nous n'ayons pu être des vôtres.
Amitiés

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau