Randonue-libre depuis le camping naturiste de Castillon

Jean-Paul Guido a organisé un week-end au centre naturiste du Castillon, au dessus de Castellane. Je rejoins le groupe samedi matin pour une randonnue vers la crête de l'Aup et/ou les prairies de Courchons.
Ce week-end est un succès : 10 personnes m'attendent pour partir, 3 femmes et 7 hommes. Avec moi ça fera 11.
Un petit bout de route, un sentier marqué sur la carte pour couper un virage de la route (mais c'est une propriété privée et le sentier n'est pas sur la carte !!!) un autre bout de route puis un autre sentier (balisé) pour contourner le Mandarom. Nous voici enfin dans la nature, naturellement.
Nous faisons un crochet pour aller au dolmen (photo collective) et profiter de la vue, d'un côté sur le Gélas, de l'autre sur le lac de Castillon.

                            

Maintenant le sentier grimpe vers le col, sur la crête du Loup. Le vent est assez fort, mais grâce au soleil, il est supportable. Cependant, plutôt que risquer le gros coup de vent sur la crête de l' Aup, nous basculons en direction de Courchons, à travers la forêt.
La faim faisant aussi bien sortir le loup du bois que les randonnueurs de la forêt, nous descendons dans la première prairie accessible, pour y casser la croûte. Grâce aux vins, à la tapenade, au fromage, aux gâteaux, aux fruits secs et au café, ce n'est pas un repas, c'est un festin. Festif !

                         
Mais à la fin du repas le ciel qui se couvre, et le vent, pas chaud, nous obligent à repartir, qui nu, qui plus ou moins habillé.
La descente vers Blaron serait très agréable s'il n'y avait ce vent. Heureusement, lorsque nous repassons en face sud, nous sommes à nouveau à l'abri et à nouveau au soleil.

                         
Nous traversons Blaron pour aller au promontoire dominant le lac (photo collective).

                         
Puis nous rentrons au centre naturiste par la route. Et c'est là que Jean-Marie et Elisabeth nous retrouvent : ils viennent d'arriver pour la suite du week-end.

                         
Nous buvons un pot (une « bonne bière » pour certains) et je quitte le groupe, content de ma journée m'ayant permis de faire connaissance avec de nouvelles têtes, et de mes cinq heures de grand air dans un joli paysage que je ne connaissais pas.


Guy.

Castillon

Commentaires (1)

messaoudi
  • 1. messaoudi | 01/06/2011

je chercher a pratique le naturisme en groupe , est ce que je peut avoir des nouveaux amis
a bientôt

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau