Notre première rando-nue « téléguidée »

Nous apprenons que la rando-nue de Quinson est annulée.
Comme nous serons de toute façon, Evelyne et moi, dans le secteur nous sommes quand même tentés par cette expédition et Jean-Paul nous communique les coordonnées d'Annabelle qui est également partante.
Nous nous retrouvons donc le samedi matin au lieu de rendez-vous et faisons sa connaissance. Elle croit que nous connaissons l'itinéraire ; nous lui répondons que nous pensions que c'était elle notre « guide ». Trop tard maintenant pour reculer et elle appelle Jean-Paul qui indique le point de départ de la rando : premier téléguidage.
Nous nous mettons tous les trois en marche et, après quelques dizaines de mètres sur une passerelle surplombant de quelques mètres le Verdon où naviguent bateaux électriques et pédalos, nous optons pour notre tenue favorite.
Le parcours ne pose aucun problème, le chemin est horizontal et très agréable.
Arrivés à un petit pont de bois, nous n'avons pas le choix : tout droit le chemin est, pour des raisons de sécurité, interdit. Nous traversons donc ce pont et commençons notre ascension sur un sentier caillouteux et assez pentu, parfois ombragé, parfois ensoleillé. Nous allons croiser une famille qui redescend et, prudents, nous passons un paréo ; un salut de notre part ne rencontre pas un écho chaleureux.
Le souffle est parfois un peu court mais nous finissons par rejoindre le GR 99 : à gauche, retour vers Quinson, à droite, direction chapelle Sainte Maxime. Nous nous dirigeons donc vers la chapelle. À peine engagés sur le GR, nous entendons derrière nous deux randonneurs qui marchent à bonne allure. Nous n'avons pas le temps (ou l'envie ?) de nous rhabiller ; arrivés à notre hauteur nous nous saluons et ils disent nous envier et envisager de nous imiter mais ils poursuivent leur parcours « chaudement » habillés (pantalons de toile, chemises à manches longues, sacs à dos volumineux) et nous distancent rapidement.
La chapelle n'apparaissant toujours pas et une bifurcation se présentant, Annabelle appelle de nouveau Jean-Paul qui nous offre notre second téléguidage. Après délibération, nous optons pour une pause pique-nique et, certains muscles manifestant leur désapprobation, nous renonçons à effectuer la boucle complète qui nous aurait amenés à emprunter le sentier dangereux signalé au départ
Agréable moment de détente, nous nous installons pour entamer notre repas. Un couple qui passe s'amuse de la scène de notre « déjeûner sur l'herbe », note que nous avons pensé à tout pour nous restaurer et ajoute, sur un ton enjoué : « Nous, nous n'avons pas oublié nos vêtements ».
Les meilleures choses ayant une fin, nous envisageons notre retour par le même itinéraire et nous entamons notre descente (un peu raide jusqu'au petit pont) vers le Verdon.
Comme prévu, nous nous rendons au camping d'Enriou pour une baignade dans le Verdon mais, trop paresseux, nous n'irons pas plus loin que la piscine et ... que le bar où nous attendent des bières bien fraîches.
Nous gardons le meilleur souvenir de cette rando-nue improvisée et, la prochaine fois, nous essaierons de ne pas oublier l'appareil photo.

Evelyne et Patrick

téléguidée

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau