Randonue Le Rubi - Cime de la Madeleine

Photo marc 1Première randonnée nue
Nous sommes naturistes depuis.. bien des années.

Mais la randonue, nous n’avions pas ça dans le nooord (accent de  Monsieur Galabru dans « les ch’tis »).


Pour une première, je n’ai pas choisie la plus facile, mais au lendemain je ne regrette toujours pas malgré quelques courbatures.  Le libellé de cette randonue :
Randonue la Madeleine (Cians) depuis Rubi

Photo marc 2Départ de la Chapelle St Marc à 853m
Le cloché n’est pas à notre porté et pourtant nous allons aller bien plus haut. Nous allons monter,  et pas que la côte, mais aussi des  kerns pour un balisage plus sûr.

Nous sommes sept plus un membre permanant du naturisme, une chienne qui nous a courageusement accompagnés. Photo marc 3La mission n’était pas que de marcher, les sécateurs étaient aussi de sortie. Les églantiers, les genets et tout ce qui entravait le chemin furent proprement élagués.Photo marc 4

On chemine doucement, mais mine de rien, ça  grimpe. Mes camarades de balade me soutiennent  et m’attendent très gentiment, car je n’ai plus l’habitude de ces efforts.

Enfin le déjeuner  à 1576m, avec une vue extraordinaire pour bien digérer.

Photo marc 5

Photo marc 6À la fin du repas, nous croisons des randonneurs « textiles » mais nature est leur domaine,  et dans naturisme il y a bien « nature ». Nous ne partons pas sans leur offrir une carte de visite du club.
Photo marc 7Les plus alertes partent pour une dernière ascension à la madeleine à 1693m.
Félicitation ! Car hommes, femme et chien dans un bel ensemble, ont gravit cette dernière « bosse » à une vitesse remarquable.
Photo marc 8Pour la redescente le programme est chargé : déjà  descendre (j’ai trouvé  la descente plus dure que la monté), cueillette de champignons, élagage, insectes magnifiques (criquets aux ailes rouges ou bleues, mante religieuse), et bien sur le paysage.

Un point d’eau .. la civilisation et ses  « textiles ». Je ne renierai pas leplaisir de m’assoire dans un siège de voiture et de me laisser porter au gré d’une route tout en poluant pour rentrer dans mes pénates. Mais je n’était pas le seul, car sans rire je crois que le chien était aussi fatigué que moi.

Merci à tous les septs (8) pour cette première. Et vivement la prochaine.

Marc.

Fichier contenant la trace GPX : 2014 10 19 rubi2014-10-19-rubi.rar (11.23 Ko)


Randonnée avec Visorando

Madeleine

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau