La Colle du Rouet

Compte rendu de la randonnée du 2 avril 2011 (La colle du ROUET)
Le rendez vous était donné à 9 h 30 sur un petit parking sauvage, point de départ d’un sentier.
Beaucoup de monde pour cette randonue. Nous étions en effet 16, venant de trois départements différents (83-13-et 06) Le Sud était bien représenté. Et il y avait deux compagnons à quatre pattes avec nous.  Nous voilà donc tous partis à la découverte d’un parcours initié par Elisabeth et Jean Marie. La météo prévoyait du beau temps, mais le début de la randonue se fit  habillé car la température était assez fraîche (9°C) et ce n’est qu’au bout d’une demi heure de marche que le petit groupe décida d’adopter sa tenue de prédilection. Nous avons pu découvrir de beaux paysages, la nature avait revêtu ses habits de printemps… Les genêts, la lavande sauvage, des sérapias (orchidées sauvages) ont embelli notre ballade et le romarin et le thym ainsi que d’autres plantes aromatiques ont parfumé notre chemin.
Notre petit groupe s’est de suite très bien entendu. Beaucoup ne se connaissaient pas au départ et tout au long de la ballade, la photo d’une toile d’araignée géante ou l’observation d’une jolie fleur ont rapproché les randonneurs, leur donnant l’occasion de partager leurs connaissances, de donner leur avis, de partager leur goûts…
Trois motards ont croisé notre route et nous ont fait signe gentiment de la main.
Nous avons pu découvrir une mer de nuages magnifique, en fin de matinée… Pour déjeuner, nous nous installés en haut d’un sommet, d’où nous avions une vue panoramique des montagnes niçoises. Et de grandes pierres plates ont permis à certains de  lézarder quelques instants au soleil. Le pique nique a encore été un moment d’échanges et de partage. Le régal des papilles. Et l’occasion de partager aussi un gâteau d’anniversaire. Ce fût un moment très convivial. L’après-midi, le soleil nous a accompagnés et  les sacs allégés, nous avons entrepris une longue descente sur un chemin rocailleux, nous avons randonné au milieu de petites rivières et nous sommes arrêtés autour d’un étang à grenouilles. Nous avons rencontré du monde vers la fin de notre parcours. Un couple de vététistes notamment avec lequel nous avons échangé  quelques mots sympathiques. Certains ont ramassé du romarin et des herbes de provence et nous avons pu observer et photographier de belles fleurs « les négligées »…
 Nous avons terminé la journée, bien rougis par le soleil, en partageant  un verre tous ensemble, dans un petit café du  Muy, le verre de l’Amitié.
Merci encore à Jean-Marie et Elisabeth pour ce joli parcours…

Texte de Patricia.

Voir aussi le CR de Patrick : http://amvn.comlu.com/colle_rouet_2011/index.htm

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau