Journée au termes de Thorenc

Ce dimanche nous sommes 22 naturistes, amis, parents et textiles à faire la fête de la convivialité dans uneimg-0708.jpg petite randonue-libre et un repas.

La journée commence par une petite randonue qui nous permet de gravir les 128m du sommet de l'Auspelière, nous sommes 10 hommes, 9 femmes et 3 enfants à l'assaut de cette "montagne". Yoyo ne marchera pas très longtemps et c’est sa maman qui le portera sur son dos presque jusqu’au sommet. Maëlys dont c’est sa première sortie avec nous se fera porter sur le dos de sa maman jusqu’à la fin de la forêt, mais ira au sommet avec Aymeline et Yoyo à pied. La montée est très ombragée et débouche sur un dôme herbeux avec en son point le plus haut un cairn. 20120916-112741.jpgNous avons une vue magnifique à 360deg sur toute la région, Thorenc, la crête du col de Bleine, Le Cheiron, l’Audibergue etc…

Patrick, grand amateur de spéléologie nous indique qu’il y a un aven à 150m de là, nous sommes trois pour le chercher. Après être passé par une végétation très danse de buis et de pins, le GPS nous indique que nous ne sommes pas très loin. Dans notre recherche je passe juste à côté d’une biche qui part d’un bond et me fait sursauter.

Nous allons mettre une bonne demi-heure pour trouver cet aven grâce au topo qui nous indique qu’il se trouve au bord d’une doline herbeuse. img-0722.jpgQuelques photos et c’est le retour au sommet où il n’y a plus personne, la faim les a fait redescendre à moins que ce ne sois l’apéro.

Marc nous fait un petit discours et nous présente les projets qu’il a pour le domaine.

Le soleil est toujours de la partie quand nous passons à table. Salade en entrée, poulet au Curry, fromage, dessert, café et limoncello pour finir.

img-0723.jpg20120916-132225.jpg

L’après-midi nous repartons pour une nouvelle randonue le long du ruisseau. C’est à cet endroit que nous avons dégagé un sentier pour accéder à une piste qui mène à une petite maison. img-4817.jpgJ’avais bien vu le jour où nous avons travaillés des cabanes, je pensais que c’était des enfants qui les avaient construites, eh bien pas du tout ce sont des chasseurs et nous tombons sur l’un d’eux. Il n’a pas l’air très surpris de nous voir nus, mais il pensait qu’à cet endroit il aurait été tranquille pour chasser. Je lui présente notre association et il me demande où nous allons repasser pour se poster à un endroit plus tranquille pour nous et pour lui.

Arrivée à la piste nous croisons un 4*4 de chasseurs qui semblent amusés par notre tenue. C’est là que nous faisons demi-tour pour rejoindre le domaine où nous attend un café bien chaud.

Nous avons passé une journée très agréable avec un accueil très sympathique de l’équipe du domaine.

JP Guido.               

 

thorenc

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau