Rouet

Randonue à la Colle du Rouet

Dimanche 12 novembre. Randonue à la Colle du Rouet.

 

Le rendez vous était donné à 9 h 40 sur un petit parking au beau milieu des vignobles tout près du domaine du Rouet à Bagnol en forêt (83). Contrairement à la semaine précédente (la rando avait dû être reportée pour cause de mauvais temps) le temps était magnifique. Seul bémol, beaucoup de vent. 20171112 101813

Nous sommes 13 pour cette randonue.

Nous partons sur une piste quelque peu fréquentée par des chasseurs et VTTistes. Un chasseur nous informe qu’une battue est en cours. Notre intimité de naturiste semble compromise. Jean-Paul est surpris car, lors de son dernier passage, c’était un petit chemin, maintenant c’est une piste à découvert. Ca ne va pas durer longtemps, finalement nous retrouvons ce fameux petit sentier et là commence une balade paradisiaque.

La végétation est dense et nous protège du vent et des regards. Une première partie du groupe se déshabille, c’est divin. La température est douce et l’air glisse sur notre peau. Les autres s’effeuillerons rapidement tant le soleil et l’environnement s’y prêtent.

Paysage fabuleux dans le massif de l’Estérel et ses roches volcaniques rouges en contraste avec le vert tendre des jeunes pins et des arbousiers dont nous picorons les fruits biens murs au passage.20171112 120742

Nous entendons au loin les chiens de chasseurs avec leurs clochettes. On finira par croiser les chiens un peu plus tard. Ils redescendaient tous seuls, visiblement la chasse ne les passionnait pas, ils n’avaient pas grand chose à se mettre sous la dent. Malgré tous on reste méfiants en espérant que les chasseurs ne confondrons pas les bêtes à poil.

On croisera juste un VTTiste très ouvert, pas besoin de se couvrir pour discuter un moment avec lui. Il nous vente les mérites du VTT électrique. Après une montée magnifique entre les tombants de lave, nous débouchons sur une piste qu’on empruntera un moment sur la crête. Vue imprenable sur le massif de l’Estérel et des maures et au loin la Méditerranée. On retrouve nos chasseurs et leurs 4 X4 , il faut se recouvrir. Visiblement ils sont bredouilles et se replient vers l’apéro. On discute un moment et ils s’en vont. On va pouvoir être tranquille de ce coté là.

La balade se poursuit dans les sous-bois. Le temps est merveilleux, le soleil est chaud et le vent étonnement doux pour mi-Novembre. Un vrais bonheur des sens.20171112 133520

On suit la crête à la recherche d’un coin sans vent pour déjeuner. Là-haut le vent, bien que chaud et parfait pour marcher est quand même trop fort pour piqueniquer. On redescendra un peu pour trouver un coin superbe dans les rochers de lave rouge et la garrigue.

Une bonne pose pendant laquelle Jean-Paul nous abreuve d’explications passionnantes sur la géologie du coins. J’y ai appris plein de choses sur la formation des reliefs de la région.

Sur le chemin du retour, après une descentes ou nous étions seuls au monde, nous avons rejoins une piste. Là, c’est plus fréquenté. Quelque motos et marcheurs. Dans l’ensemble les gens sont très positifs quand Jean-Paul entame la discussion sur le naturisme. On a juste vu un petit groupe qui nous à superbement ignoré nous prenant visiblement pour des tordus.20171112 134448

On à même vu au loin un gars seul qui grimpait dans la montagne. Il nous a regardé un moment et s’est mis nu pour continuer. Si on fait des émules, c’est super.

Finalement, le moment le plus dur de la rando est arrivé. Il a fallu se rhabiller, on arrivait sur la route pour rejoindre notre parking.

La journée s’est finie au bistro de La Bouverie. Un bon moment de convivialité.

Un grand merci à Jean-Paul pour cette superbe balade.

Fichier trace GPX : 2017 11 12 la colle du rouet2017-11-12-la-colle-du-rouet.gpx (167.27 Ko)

Selection rouet