Dolmen

Randonue au Dolmen de L'Amarron

Randonue automnale au Dolmen de l'AMARRONp1030305.jpg

Rendez-vous à LA ROQUEBRUSSANNE.

12°C sur le thermomètre de la voiture. Nous partons à sept du hameau vers 10H00. Suite aux intempéries, Jean-Marie change le sens du parcours afin de voir rapidement si l'état d'un ruisseau permet de le franchir à pied sec.

Sur la bordure de la route, quelques maisons pas très habitées en cette saison. La route devient piste. Nous traversons le ruisseau à pied sec. Nous croisons un 4X4 puis le groupe s'arrête et on commence à se déshabiller. p1030310.jpgPas moi car il ne fait pas très chaud; je profite de la pause pour boire un peu; je me retourne et je découvre que tous sont en tenue de peau. Je ne peux décemment pas rester tout habillé et je me retrouve rapidement nu comme les autres. Je garde juste un T-shirt que j'abandonnerai rapidement. Surprise ! j'avais un peu froid en étant habillé et maintenant je me sens bien !

La piste est maintenant praticable uniquement par les 4X4. La région est investie par les chasseurs et nous arrivons sur un "parking de 4X4". Il n'y a personne. p1030314.jpgLa piste devient un sentier qui grimpe à travers la végétation. Des arbousiers nous tendent leurs fruits rouges. Nous repérons des guetteurs dans le lointain. Nous approchons maintenant d'un guetteur et nous nous rhabillons sommairement avant de passer à sa hauteur en le saluant.

Nous continuons à monter et soudain Jean-Marie s'arrête: il y a un guetteur à quelques mètres. Il n'a pas pu ne pas nous voir. Nouveau rhabillage sommaire et provisoire. Jean-Paul explique ce que nous faisons et le guetteur répond que notre activité ne le dérange pas et que la nature est à tout le monde.

p1030317.jpgEncore quelques centaines de mètres et nous arrivons dans une vaste clairière. Nous posons les sacs. Le dolmen est un peu à l'écart. Elisabeth nous explique le dessin qui semble représenter un visage. Les cercles représentent-t-ils des yeux ou des seins ? Il semble bien que ce sont des yeux. Jean-Marie lit un document écrit par des spécialistes sur la disposition de pierres qui constituent le dolmen.

Retour à nos sacs; l'endroit est idéal pour le pique-nique. Malgré quelques nuages, nous n'avons pas froid. En prime, nous avons une bouteille de Bergerac, des pâtes de coing et un moelleux au chocolat.

Un chasseur passe pas très loin puis deux chiennes nous rendent visite; l'une d'elles est équipée d'une balise radio. Trop tard, nous avons tout mangé.p1030318.jpg

Nous reprenons le chemin dans le sens inverse et nous retrouvons le guetteur de tout à l'heure. Jean-Paul lui remet un prospectus sur notre association, ce qui permettra au guetteur de confirmer qu'il nous a bien rencontrés et qu'il n'a pas forcé sur l'apéro.

Nous quittons le sentier du matin et nous continuons à travers les arbustes et particulièrement les arbousiers.

Un endroit dégagé nous offre l'occasion de faire une pause; nous supportons toujours notre nudité bien que le soleil commence à décliner.

p1030323.jpgNouveau parking à 4X4; il y a un chasseur sur place. Jean-Paul lui remet une "attestation" de notre passage. Il n'est pas du tout choqué par notre activité.

Puis nous descendons vers LA ROQUEBRUSSANNE. A l'approche des maisons, nous commençons à nous rhabiller et c'est à ce moment que je commence à me sentir frigorifié. Nu, je me sens bien, rhabillé je n'ai pas chaud !

Merci à Elisabeth et Jean-Marie pour cette randonnue qui m'a fait (re)découvrir que l'on peut se sentir très bien en tenue de peau même quand la température est fraiche.

Texte écrit par Michel C.

Fichier contenant la trace GPX : molieres-l-amarron-molieres.rar


Randonnée avec Visorando